Dragonnes Cook Challenge : quand les handballeuses passent aux fourneaux

Ce Mardi, les joueuses de Metz Handball se sont aventurées sur un terrain de jeu bien inhabituel. Au sein des cuisines du lycée hôtelier Raymond Mondon, elles ont relevé le défi de cuisiner trois assiettes gastronomiques en une heure trente à l’aide d’apprentis dans le cadre du Dragonnes Cook Challenge.

Pour cette troisième édition elles étaient 14 joueuses à participer à ce challenge en espérant succéder à Manon Houette (2019) et Grâce Zaadi (2018) sur le podium de la gastronomie. La tâche ne fut pas aisée puisque les participantes n’ont eu qu’une heure trente pour réaliser leurs trois assiettes avant de les présenter à un jury. Face à elles au démarrage de l’épreuve, un panier “mystère” composé de produits frais imposés par l’organisation et dont elles n’ont découvert la nature qu’à la dernière seconde.

Même si l’ambiance était bon enfant avec des tendances à la chamaillerie pour déstabiliser les adversaires d’une matinée, aucune n’oubliait son esprit compétiteur pour rajouter une ligne à son palmarès en décrochant le titre suprême de la meilleure cuisinière.
Alors que certaines démontraient leur leadership au service du collectif, d’autres étaient plus en retrait avec la ferme intention d’apprendre voire admirer la technicité des jeunes commis qui s’activaient en toute complémentarité avec leurs compétences. Leur moteur était également ce perfectionnisme perceptible pour présenter leurs plus belles assiettes malgré la pression du temps alors qu’aucune n’avait commencé le dressage à 15 minutes de la fin.
Dans une course effrénée, Laura Flippes fut la première à terminer l’épreuve malgré son mécontentement face à sa présentation : “
Cette année, je n’ai fait aucun effort dans l’originalité” souffle-t-elle en se dirigeant vers l’ultime étape de ce concours.

 

A l’issue de tous ces préparatifs ? Un jury “comme à la télé” présidé par le célèbre Michel Roth, composé de professionnels des métiers de bouche, de responsables du Metz Handball et de partenaires parés à goûter toutes les créations. Les Dragonnes passèrent chacune leur tour devant 4 tables pour présenter le fruit de leur labeur, mettant en oeuvre leur talent oratoire pour appâter les fins gourmets qui n’attendaient que la dégustation avec impatience.
Les personnes présentes à ces tables avaient la responsabilité de départager les joueuses de Metz Handball pour leur décerner divers prix thématiques : la meilleure organisation, le coup de cœur, l’originalité, la meilleure équipe et enfin le choix de la grande gagnante. 

 

Le défi était relevé, le résultat le fut tout autant mais le convoité trophée de meilleure cuisinière est finalement attribué à Astride N’Gouan. En recevant son prix, elle met surtout en avant son équipe de choc pour expliquer la réussite de l’épreuve. Une illustre déclaration pour une sportive qui reflète aussi bien le fonctionnement de cette matinée que l’altruisme de son équipe sur le terrain au quotidien. Un sentiment qui se vérifie avec un parterre soudé et des Dragonnes qui applaudissent celles qui reçoivent leur petit trophée de cristal. Aucune une once de rivalité, bien au contraire.

Au delà de l’aspect compétitif, cet événement ce dresse comme un véritable outil de cohésion entre des joueuses professionnelles souvent très centrées sur leur sport mais joue aussi le rôle de vecteur entre le Metz Handball et le territoire ainsi que sa jeunesse. Nul doute que les apprentis présents pour ce challenge en garderont un souvenir impérissable…

Palmarès 2020 

  • Meilleure cuisinière : Astride N’Gouan
  • Plus belle assiette : Marion Maubon
  • Meilleure organisation : Marie-Hélène Sajka
  • Coup du coeur : Olga Perederiy 
  • Originalité : Méline Nocandy
  • Meilleure équipe : Laura Flippes

Du côté des terrain, les Dragonnes retrouveront la compétition aux Arènes ce Dimanche à 17h00 face à Toulon St Cyr en Ligue Butagaz Énergie.

Rédaction : Virginie Billa et Matthieu Henkinet
Crédit photo : Matthieu Henkinet