Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

Le FC Metz affrontera ce dimanche Clermont, un promu en pleine bourre. (Photo : FEP/Panoramic)

FC METZ

Parole Adverse : “Gastien c’est le football !”

Toujours sans victoire en poche, le FC Metz se déplace ce week-end sur la pelouse du Clermont Foot. Les grenats auront fort à faire face des promus clermontois en pleine bourre qui ont su arracher le nul à Lyon dans les dernières minutes. Pour nous en dire plus sur notre prochain adversaire, nous laissons la parole au média ADN Clermont.

Salut ! Pouvez-vous vous présenter ?
Salut, nous sommes 4 sur ADN ! Clément, Lucas, Anthony et Benjamin, et on a entre 24 et 26 ans !

D’où vient votre amour pour le CF63 ?
Étant fans de foot, et habitant dans les Combrailles (petit territoire au nord du Puy de Dôme), c’est tout naturellement que nous supportons le club de notre région depuis petit. Souvent nos premiers matchs de foot pro ou semi-pro au stade, l’ont été au Montpied et c’est comme ça que nous nous sommes pris de passion pour ce magnifique club.

Clermont est plus réputé pour son club de rugby, est-il difficile de se faire entendre en tant que fan de foot en Auvergne ?
Étonnamment, pas forcément difficile. Oui le Clermont Foot faisait sourire mais ses résultats en constante progression ont attiré pas mal de monde. Le public cible était nombreux, l’Auvergne est une vraie terre de foot avec beaucoup de clubs et bien plus de licenciés qu’au rugby. Forcément la montée en Ligue 1, a réveillé les supporters les plus silencieux ! Et la ville s’est prise d’engouement pour le Clermont Foot !

“La Ligue 1 est arrivée plus tôt que prévu.”

Photo : AnthonyBIBARD/FEP/Panoramic

Avec son nouveau président le CF63 se voit entrer dans une nouvelle ère. Infrastructures, stade, tout semble annoncer un renouveau, comment vivez-vous cet « avant / après » ?
Le boulot du président Michy était plutôt très bon mais les investissements financiers ne pouvaient pas suivre. Ahmet Schaefer quand il est arrivé, n’a pas annoncé des millions d’investissement mais a indiqué qu’il allait prendre le temps de construire un club qui pourrait prétendre à la Ligue 1. Je pense que c’est arrivé plus vite que ce qu’il prévoyait mais tant mieux ! Il a su s’entourer des bonnes personnes et rester dans l’esprit de ce qu’était le Clermont Foot.

Pourquoi supporter le Clermont Foot alors que vous pourriez être des footix et supporter l’OL comme tout le monde dans la région ?
Alors je t’arrête tout de suite, tout le monde (voire pas grand monde) ne supporte l’OL dans notre région (qui est l’Auvergne et non l’AuRA) ! C’est même plutôt une région assez verte ! Mais c’est avant tout la proximité et le côté famille du club qui nous attirent je pense. C’est facile d’aller voir un match à Clermont, on est à côté ! Donc c’est là où on a passé le plus de temps étant petit et qu’on est tombé amoureux du CF63.

Le bon vieux Gabriel Montpied et ses 3 tribunes ne vont pas trop de vous manquer ?
Non ! (Il en avait 4 mais une à été condamnée il y a 2 saisons pour y installer les caméras de BeIN). Il y aura un peu de nostalgie, mais je pense qu’il faut vivre avec son temps, et le temps des tribunes tubulaires est révolu ! On a encore le temps avant de le voir arriver ce nouveau stade mais il sera prêt pour notre premier match d’Europa League dans 3 ans !

Pensez-vous que Corinne Diacre soit une coach formidable ? Et pourquoi non ?
Ne se prononce pas. Autant sur le terrain pourquoi pas en Ligue 2, elle a fait du bon boulot avec pas mal de premières parties de tableau lorsqu’elle était là mais humainement je suis pas sûr du truc, nos amies de l’OL peuvent peut-être en témoigner lors de leur passage en Équipe de France.

“La force du club est de rester lui même.”

Pascal Gastien, l’entraîneur de Clermont Foot. (Photo : FredericChambert/Panoramic)

La saison passée, Antonetti a témoigné tout son respect pour Pascal Gastien comment décririez-vous votre coach et ses idées ?
Gastien c’est le football. D’ailleurs si son fils s’appelle Johan, c’est pas pour rien. C’est un immense fan de Cruyff. Honnêtement sans être chauvin, c’est le plaisir, un jeu de possession, de construction. Avec une plaque tournante composée de Gastien et Berthomier, qui orientent le jeu par leurs galettes, beaucoup sur les côtés avec la percussion de nos ailiers. Il est aussi friand des relances de notre but, il a horreur que ça balance. Mais ce qui nous plaît avant tout chez lui, c’est qu’il reste fidèle à ses principes.

Clermont Foot coupe d’Europe ?
C’est peut être un peu tôt, il faut prendre de l’expérience en Ligue 1… et après on ira taper le Real.

Quelles sont les forces de ce nouveau Clermont ? Et là où l’équipe doit travailler ?
Il s’agit plutôt d’un Clermont qui évolue tout en restant dans la continuité de ce qui se fait depuis plusieurs années… La force du club est de rester lui même. Le travail est à faire au niveau de la formation mais tout est en route avec le nouveau centre et cela commence à porter ses fruits avec Bayo et Magnin entre autres.

Que pensez-vous du mercato clermontois ? Est-il terminé ?
Concernant le mercato, il reste fidèle à la philosophie du club, un recrutement intelligent et à moindre coûts. Seulement 3 départs, Rajot (Rodez L2), Gomis (Pau L2) et Trichard (Dunkerque L2), pour 4 arrivées Rashani, Mendy, Khaoui et Billong. Le club attendrait encore 2 renforts.

“Centonze est devenu un vrai bon latéral.”

Fabien Centonze sous les couleurs du Clermont Foot en 2017. (Photo : FedericoPestellini Panoramic)

Avez-vous pu regarder le FC Metz, que pensez-vous de notre équipe ?
Aussi surprenant que cela puisse paraître, on a regardé le FC Metz cette saison (1 fois contre Lille, nous ne savons d’ailleurs pas comment vous n’avez pas gagné… un peu comme Lyon contre nous), pour nous le club est maintenant bien installé en Ligue 1 et reste une équipe difficile à jouer.

Un mot sur l’évolution de Fabien Centonze et Farid Boulaya ? Vous les appréciez à Clermont ?
Déjà à l’époque Centonze c’était assez fort à Clermont, mais aujourd’hui il a pris une autre dimension, c’est devenu un vrai bon latéral de Ligue 1. Toujours offensif et à l’attaque. Boulaya lui a explosé à Metz, chez nous c’était un bon joueur mais pas un cador. Là, c’est un vrai maître à jouer. Il est devenu technique et décisif, un des tout meilleurs éléments de l’effectif Messin pour nous.

Un petit prono ?
Allez on va dire 3-1 avec un but d’Allevinah, un de Bayo et un de Berthomier. Côté messin Kouyaté.

Écrit Par

Les derniers articles

FC METZ

Titulaire indiscutable dans la défense du FC Metz, Marine Morel nous en dit plus sur sa carrière, sur le club et sur l’évolution du...

+ DE SPORTS

La journée du mercredi 22 septembre a livré son verdict au Moselle Open ! Andy Murray a confirmé son succès face à Ugo Humbert....

FC METZ

Devant près de 30.000 spectateurs survoltés, le FC Metz a livré une prestation énorme face au PSG, avant de craquer dans le money time....

METZ HANDBALL

Quatre joueuses de Metz Handball ont été appelées en équipe de France U20 pour un stage à la maison du handball : Sarah Bouktit,...

METZ HANDBALL

Metz Handball a annoncé aujourd’hui que la situation de Tamara Horacek était régularisée. Jusqu’alors privée de compétition officielle en raison de soucis administratifs, la...

+ DE SPORTS

Hier, le Moselle Open attirait tous les projecteurs avec un match de prestige entre Andy Murray et Ugo Humbert. Voici un tirage que l’on...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Titulaire indiscutable dans la défense du FC Metz, Marine Morel nous en dit plus sur sa carrière, sur le club et sur l’évolution du...

FC METZ

Devant près de 30.000 spectateurs survoltés, le FC Metz a livré une prestation énorme face au PSG, avant de craquer dans le money time....

FC METZ

Annoncé sur le départ du FC Metz après une saison aboutie, Farid Boulaya n’avait pas rejoué en Ligue 1 pour les Grenats depuis la...

FC METZ

Malgré la mauvaise position de Metz au classement, la venue du PSG à Saint-Symphorien est toujours synonyme de match de gala pour les joueurs...