Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

Angers – FC Metz : vous avez dit regrets ?

En déplacement au stade Raymond Kopa pour la septième journée de Ligue 1, le FC Metz a laissé glisser de précieux points face à Angers.

Deux et deux font quatre, l’herbe est verte, le ballon est rond et le FC Metz perd des points dans le temps additionnel. Autant de faits établis et vérifiés qu’il semblait bon de rappeler en préambule de cet article. Car oui, le FC Metz a une nouvelle fois craqué dans un match qui semblait pourtant à sa portée. Promis au point du match nul après avoir mené au score par deux fois, les Grenats ont laissé échapper le lot de consolation dans les derniers instants de la rencontre sur un tir à bout portant de Bahoken après un coup franc. Rageant.

Quelques espoirs et des blessures en première mi temps

Il faut dire que la rencontre avait mal commencé, avec la sortie sur blessure de Sikou Niakaté dès la deuxième minute. Le défenseur souffrait pourtant déjà d’une gène musculaire avant la rencontre mais avait été jugé apte à jouer. Une situation qui laissait le jeune Sénégalais Amadou Mbengue découvrir la Ligue 1 dans un cadre loin d’être idéal.

Pourtant, ce sont bien les Messins qui ouvraient le score relativement tôt par l’intermédiaire de Dylan Bronn (0-1, 9ème). Le FC Metz qui peut décidément compter sur ses défenseurs pour scorer depuis le début de saison a malgré tout pu s’appuyer sur la contribution de Lamine Gueye et Nicolas De Préville sur le corner qui a permis la réalisation. Les Angevins faisaient de leur mieux pour revenir au score mais ne parvenaient qu’à trouver la transversale d’Oukidja sur un coup franc audacieux. A noter qu’Ibrahima Niane, blessé à son tour devait laisser sa place à Farid Boulaya juste après la demi heure de jeu.

Upercut, coup de chance et déception

Mais comme souvent, les joueurs de Frédéric Antonetti se montraient incapables de tenir le score et étaient rattrapés juste après la pause alors que Mohamed-Ali Cho capitalisait sur un bon centre de Jimmy Cabot qui avait auparavant déposé Matthieu Udol à l’entrée de son camp (1-1, 52ème). Déconfits, les Grenats repartaient malgré tout en conquête et bénéficiaient d’un signe du destin quelques minutes plus tard. Paul Bernardoni se rendait coupable d’une grossière erreur qui laissait Farid Boulaya, opportuniste, seul face au but vide pour mener à nouveau (1-2, 58ème)
La fête était toutefois à nouveau de courte durée puisque les Angevins revenaient à la charge et profitaient d’un corner à deux pour permettre à Cabot de servir Thomas Mangani, mal couvert par Udol, pour l’égalisation. (2-2, 64ème)

Les Messins, acculés pendant les vingt dernières minutes ne pouvaient que reculer l’échéance et une faute de Bronn offrait un ultime coup franc aux locaux. Tiré par Mathias Pereira Lage à la 93ème minute, il heurtait le mur grenat pour revenir dans les pieds de Mangani qui trouvait l’intermédiaire de Pierrick Capelle avant que Stéphane Bahoken n’envoie le cuir dans les filets pour asseoir le score final : 3 – 2.

Totalement inoffensifs

Les Messins se sont montrés une nouvelle fois particulièrement inoffensifs dans le jeu. Incapables de trouver des situations favorables, les hommes de Frédéric Antonetti n’ont proposé aucun tir après le but de Farid Boulaya à la 58ème minute et n’ont tout simplement tiré qu’à deux reprises dans la rencontre, pour deux buts inscrits. En contrepartie, Angers qui possédait l’avantage de la possession (58/42) a tenté sa chance à 18 reprises, pour 5 tirs cadrés. Un total nettement plus ambitieux pour qui prétend jouer au football.
Autant dire que la victoire ou le nul auraient été de véritables hold ups dans ces conditions.

Après avoir manqué de concrétiser le bon résultat récolté face à Brest, les joueurs du FC Metz vont à présent devoir oublier ce match face à Angers, tirer le meilleur de la trêve internationale et revenir dans de meilleures dispositions pour recevoir Rennes, actuel 11ème de Ligue 1 et tombeur du PSG, le 17 Octobre.

Crédit photo : ElyxandroCegarra/Panoramic (une), Julien Buret (Boulaya, Bronn) – Archives

Écrit Par

Messin convaincu, fanatique de sports, photographe à www.MHphoto.fr et basketteur du dimanche.

Les derniers articles

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...

FC METZ

Au lendemain de la lourde défaite du FC Metz face au RC Lens, la situation semble plus que préoccupante pour le club à la...

+ DE SPORTS

Evoluant au 4ème échelon du hockey sur glace français, le Metz Hockey Club a de grandes ambitions. Les messins recevaient Lyon, leader de D3...

Vous aimerez aussi

FC METZ

L’AS Saint-Etienne vient d’annoncer un certain nombre de forfaits pour son match face au FC Metz samedi. Une aubaine pour le club grenat et...

METZ HANDBALL

Touchée au genou en fin de rencontre face à Paris 92, Emma Jacques ne reviendra pas sur les terrains avant au moins janvier 2022....

INTERVIEWS

Après un match face à Paris dominé de bout en bout par les Dragonnes, Laura Kanor s’est présentée à notre micro pour livrer ses...

METZ HANDBALL

Dans une rencontre au sommet de la Ligue Butagaz Energie, Metz Handball n’a fait qu’une bouchée de Paris 92, qui était privé de joueuses...