Ailly Luciano : “On était bien ensemble, déterminées”

A l’issue de la victoire 23-20 des siennes face à Rostov, Ailly Luciano nous a livré ses impressions sur la rencontre, nous en a dit plus sur son état d’esprit et a évoqué l’arrivée de sa compatriote Martine Smeets.

 

Let’s Go Metz : Metz Handball est de retour au tour principal de Ligue des Champions. Est-ce qu’on peut dire que les choses sérieuses commencent enfin ?
Ailly Luciano : Cela avait déjà commencé, tout est sérieux ! Pour pouvoir arriver ici, il faut gagner le championnat. Le championnat est aussi sérieux que la Ligue des Champions.

LGM : On s’attendait à une équipe de Rostov très solide, comment as-tu vécu cette rencontre ?
A.L : Elles étaient en effet très solides, on a gagné de 3 buts. Cela aurait pu être plus conséquent mais elles ont su revenir. C’était une équipe mais on a su faire ce qu’il fallait : garder notre avance et gagner à la fin.

LGM : Justement il a fallu être solide pour éviter le retour de Rostov en fin de match. Qu’est-ce qui a fait la différence à ce moment-là ? 
A.L : Je ne sais pas mais on était bien ensemble, déterminées. On était à fond, je pense que c’est ça qui a fait la différence, on était peut-être plus à fond qu’elles. Les deux équipes savent jouer au handball.

LGM : On a vu beaucoup de stratégies différentes aujourd’hui, notamment avec les ailières et l’arrivée récente de Martine Smeets. C’est aussi ça l’arsenal de Metz Handball ? Savoir jouer dans plusieurs registres ?
A.L : Bien sûr ! Je pense que c’est comme ça qu’on a évolué. On a appris des choses, les nouvelles qui arrivent doivent se mettre à notre hauteur. C’est ça qui fait notre force. On amène les filles qui arrivent dans notre élan d’apprentissage.

 

 

LGM : Un mot sur l’arrivée de ta compatriote Martine Smeets, c’est appréciable de parler néerlandais dans le vestiaire ?
A.L : Bien sur, mais je parlais déjà néerlandais avec Xenia qui est belge d’origine. Elle parle le flamand, qui est une copie du néerlandais ! (Rires)
Mais oui c’est toujours cool, j’ai joué avec Martine en équipe nationale. C’est une fille gentille, c’est surtout cool pour elle d’avoir quelqu’un dans le vestiaire qui parle néerlandais, ça facilite les choses.

LGM : Emmanuel Mayonnade a annoncé sa prolongation hier, qu’est ce que cela représente pour toi ?
A.L : C’est tant mieux ! Dans les têtes des filles qui restent, on sait à quoi s’attendre pour l’année prochaine. Cela fait toujours plaisir de savoir que l’entraîneur reste, on peut continuer à construire, on n’a pas à réapprendre à jouer avec quelqu’un d’autre.

 

Propos retranscrits par Arthur Carmier
Crédit Photo : Matthieu Henkinet