Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

METZ HANDBALL

5 raisons pour suivre les Handballeuses en 2021/2022

Après une saison inédite faite de restrictions, le retour dans les salles se rapproche. Mais avec la pluralité de sports de haut niveau proposés en France, il est bien souvent difficile de s’arrêter sur un choix. Le Handball souffrant de la concurrence, voici les 5 raisons qui pourraient permettre de se lancer dans la grande aventure des handballeuses.

1- Les Championnes Olympiques

Cela n’a certainement échappé à personne, la France est double championne olympique de handball. C’est un exploit tellement rare que les nations ayant mis handballeurs et handballeuses sur la plus haute marche du podium n’existent plus (URSS en 1976 et Yougoslavie en 1984). Est-ce prémonitoire pour la France ? Personne ne le sait guère mais en attendant, tout le monde pourra suivre et admirer les Championnes Olympiques sur les parquets français.

Cette saison, pas moins de 9 Championnes olympiques participent au championnat de France et si cette présence se concentre avant tout à Brest, c’est le fruit de plusieurs années de structuration. Des clubs amateurs aux centres de formation de chacune d’elles, c’est la France entière qui a construit ce titre historique pour les handballeuses. Notons également que les 6 dernières championnes s’inviteront sur le sol français au gré de la campagne européenne de Metz et de Brest (2 à Gyor, 2 avec Krim Mercator et Rostov).

2 – La Ligue Butagaz Energie : Un championnat de plus en plus dense.

Le handball tricolore fait sa mue pour placer son championnat parmi les plus attractifs d’Europe. Malheureusement, l’attractivité d’une compétition se mesure au nombre de Coupes d’Europe (C1 et C2 principalement) et à ce jeu, la France se place encore loin derrière la Hongrie et le Danemark (37 titres à eux-deux en 27 ans). Ce n’est donc pas vraiment visible avec le classement de la fédération européenne qui classe le pays à la 5ème place, derrière la Russie et la Roumanie en plus des pays sus-cités. Oui, les handballeuses Françaises n’ont remporté que deux C2 sur la même période mais la compétitivité prend un chemin ascendant depuis la création de la Ligue Féminine de Handball, en 2008.

Ces dernières années, nous voyons fleurir de nouvelles formes de financement, des nouveaux types de gestion et statuts pour faire grandir les structures et mieux accompagner les handballeuses. Le marketing, la communication et les recrutements audacieux des clubs deviennent des figures de proue pour hausser le niveau de la Ligue Butagaz Energie et, ainsi propulser ses meilleures équipes dans les tops 4 européens. Se réinventer est la clé de ces ambitions nouvelles. Par ailleurs, des clubs comme Chambray ou Bourg de Péage progressent et s’illustrent face au top 5 national. C’est ainsi que le premier s’est invité à la 4ème place du dernier championnat alors que chacun attendait la présence de Nantes et de Paris 92. La lutte pour l’Europe (Places 1 à 5) devient de plus en plus difficile et chaque point perdu peut s’avérer fatal à la fin de la saison.

Le championnat est à suivre sur Sport en France ou via les chaînes locales (Mistral TV, Tébéo, Moselle TV).

3 – Des équipes françaises cosmopolites

La présence importante d’handballeuses étrangères illustre cette attractivité. La Ligue Butagaz Energie est souvent très représentée durant les compétitions internationales. Les Jeux Olympiques sont d’ailleurs l’exemple le plus récent avec la présence de 20 joueuses de LBE au sein de 9 nations sur 12.
En outre, cette saison, les clubs tricolores accueillent 45 internationales étrangères de 19 pays différents. Ces dernières apportent leur expérience et leur culture pour construire un joyeux amalgame avec les techniques Françaises.

4 – La Ligue des Champions et la Ligue Européenne

Pour la saison 2021/2022, la Fédération européenne a décidé de délivrer 6 places pour la France. Brest, Metz (Ligue des Champions), Besançon, Chambray, Nantes et Paris 92 (Ligue Européenne) sont les heureux chanceux de cette offrande. C’est une juste récompense pour l’un des pays qui progresse le plus sur le vieux continent.

Une croissance constante en Europe

La saison 2016/2017 est certainement une année fondatrice pour le handball Français avec la qualification de trois clubs dans un top 8 européen, la même année (Metz en 1/4 de finale de Ligue des Champions, Brest et Nantes en EHFCup). C’est la raison pour laquelle, la France devient une candidate sérieuse aux yeux de la Fédération Européenne. Et, il est indéniable que les clubs lui rendent bien en performant de mieux en mieux chaque année : En Ligue des Champions, Metz ne quitte plus le top 8 depuis 5 saisons ; Brest devient le premier club à atteindre la finale ; Nantes remporte la Ligue Européenne (C2) en mai dernier. De plus, en janvier, la France comptait l’un des plus grands nombre de concurrents en European League devant le Danemark et la Hongrie qui ont historiquement toujours dominé la compétition.

Rajoutez à ça que les supporters auront la chance de suivre de nouvelles équipes face à leurs clubs favoris. Si, par exemple, le tirage n’a pas été clément avec Metz, les joueuses de Emmanuel Mayonnade expérimenteront un déplacement en Turquie pour affronter Kastamonu avec « une expérience supporters » hors du commun (sous réserve de restrictions anti-covid 19).

Allemagne, Hongrie, Danemark, Suède, Turquie, Russie, Espagne, Norvège, Autriche, Croatie… Tant de Handball d’horizons différents pour un pays qui cherchent à confirmer son statut. Entre confirmation, découverte et reconquête, les spectateurs ne s’ennuieront pas.

Les deux compétitions seront à suivre sur Eurosport via son player.

5- Les Handballeuses scandinaves

Pendant plusieurs années, le handball scandinave était le plus puissant d’Europe avec le Danemark. C’est pourquoi, la plupart des meilleures Suédoises et Norvégiennes sont passées par le Danemark pour jouer les premiers rôles en Coupes d’Europe. Durant 10 ans et jusqu’en 2016, le championnat danois s’est positionné comme l’endroit phare pour se faire un nom. De telle manière que certaines Françaises ont fructueusement tenté l’aventure dans le grand nord.

Le Handball scandinave en recrudescence depuis 3 saisons

A ce jour, cela semble prendre le chemin inverse. Longtemps hésitantes à l’idée de rejoindre le championnat de France, les joueuses scandinaves sont de plus en plus nombreuses à évoluer ici. Ces dernières saisons, la réalité économique rattrapant les clubs danois, le flux vers le championnat de France ne cesse d’augmenter. Cette tendance s’est d’ailleurs confirmée à l’intersaison 2021. En effet, 18 joueuses au total (8 Danoises, 5 Norvégiennes et 5 Suédoises) fouleront les parquets français sous les couleurs de 11 clubs sur les 14 enregistrés en Ligue Butagaz Energie.

Certaines ont d’ailleurs déjà pu faire les beaux jours de leur équipe, à l’instar de l’internationale suédoise Nathalie Hagman, qui a brillamment contribué au premier titre européen de Nantes, ou bien encore des danoises Louise Burgaard à Metz et Sandra Toft avec Brest. Les autres, plus inconnues du grand public tenteront d’apporter leur culture de la passe, de la technicité et du jeu rapide au milieu d’un handball plus individuel et défensif. La « scandinavian touch » sera très vite au rendez-vous et pourrait être un pari gagnant pour une grande partie des clubs français.

La crise sanitaire a fragilisé tout un secteur mais les artistes seront une nouvelle fois là pour performer sur scène. Alors pour retrouver les émotions passées, rendez-vous dans les salles à partir du 8 Septembre, à la reprise de la Ligue Butagaz Energie.

Crédit photo : Matthieu Henkinet

Écrit Par

Les derniers articles

NEWS

Engagés dans un match compliqué, les joueurs du RC Metz ont renversé Le Creusot à l’extérieur ce Dimanche. Nous avions quitté les joueurs de...

METZ HANDBALL

Délocalisé exceptionnellement au Palais Jean Weille de Gentilly, Metz Handball recevait Vipers Kristiansand. Un énorme choc de Ligue des Champions en perspective pour les...

FC METZ

Troisième journée de D2 Féminine et deuxième victoire à domicile pour le FC Metz, face au VGA Saint-Maur. Les messines ont surclassé les parisiennes...

METZ CANONNIERS

A l’occasion de la 3ème journée de la Poule D de Nationale 2, les Metz Canonniers recevaient Charleville-Mézières au Complexe Saint-Symphorien. Peu inspirés, les...

FC METZ

Ce dimanche pour conclure cette semaine à trois matchs, le FC Metz se déplace à Brest. Les grenats devront confirmer les bonnes impressions qu’ils...

METZ CANONNIERS

La nouvelle destination de David Sainsbury Garcia est désormais connue. Après deux saisons en Moselle, il rejoint le groupe des Spartiates de Cergy Pontoise...

Vous aimerez aussi

NEWS

Engagés dans un match compliqué, les joueurs du RC Metz ont renversé Le Creusot à l’extérieur ce Dimanche. Nous avions quitté les joueurs de...

METZ HANDBALL

Délocalisé exceptionnellement au Palais Jean Weille de Gentilly, Metz Handball recevait Vipers Kristiansand. Un énorme choc de Ligue des Champions en perspective pour les...

METZ CANONNIERS

A l’occasion de la 3ème journée de la Poule D de Nationale 2, les Metz Canonniers recevaient Charleville-Mézières au Complexe Saint-Symphorien. Peu inspirés, les...

METZ CANONNIERS

La nouvelle destination de David Sainsbury Garcia est désormais connue. Après deux saisons en Moselle, il rejoint le groupe des Spartiates de Cergy Pontoise...