Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

FC METZ

5-3-2 vs 4-3-3 : Duel de compositions !

Par la force des choses, le FC Metz a dû faire évoluer son système de jeu au cours de la saison. Le traditionnel 4-3-3 a laissé place à un 5-3-2 plus sécuritaire défensivement. Analyse.

Après son retour au club en Octobre, Frédéric Antonetti avait dit en conférence de presse : « L’idée générale, cette année, est de se dire que certaines équipes sont meilleures que nous. On le sait, c’est comme ça… Du coup, peut-on avoir deux ou trois systèmes à notre disposition afin de s’adapter à nos adversaires ? Et quel est le meilleur dispositif pour contrarier l’équipe d’en face ? C’est cette idée-là qu’il fallait développer et sur laquelle on a travaillé collectivement. Pour ça, il fallait bâtir une équipe qui puisse jouer avec trois défenseurs centraux, mais aussi en 4-3-3, en 4-2-3-1, etc. Et j’ai participé aux différents systèmes. » Nous avons donc vu durant cette première partie de saison, ce que l’on pourrait appeler un 5-3-2 et un en 4-3-3, et bien que certaines variantes aient pu être expérimentées, ce sont ces deux systèmes qui ressortent le plus.

La principale similitude

Bien que totalement différents dans le texte ces deux compositions possèdent la particularité commune d’être ce que l’on appelle une composition « asymétrique », la formation trouve son équilibre autrement que par des postes fixes. Souvent compensés par un milieu défensif excentré, ces schémas permettent en général de mettre en exergue le talent du numéro 10, en l’occurrence Farid Boulaya, qui se voit confier les clefs du jeu. Voici comment s’articule en général l’équipe du FC Metz dans les deux animations :

Niveau comptable

Le 4-3-3 : Le FC Metz l’a utilisé plus souvent, c’était le schéma de début de saison (même si le 5-3-2 a été utilisé avec Vincent Hognon contre Paris et Lille) qui a permis de construire les bases d’un très beau parcours. Avec cette animation les grenats ont pris part à 11 matchs, en voici le bilan :

4 Victoires (Reims, Lorient, Saint-Étienne, Nîmes)
4 Nuls (Marseille, Angers, Dijon, Nantes)
3 Défaites (Monaco, Brest, Lyon)

16 points en 11 matchs, soit une moyenne d’1,45 points par match. Bilan plus qu’honorable. Avec cette composition le FC Metz a marqué 13 buts mais en aussi encaissé 12, soit 1,18 buts marqués par match et 1,09 encaissés.

Le 5-3-2 : La composition à 5 défenseurs fût alignée 2 fois sous Vincent Hognon contre les « gros » puis s’est vue devenir la solution aux nombreuses blessures messines sous Antonetti, lors du derby contre Strasbourg notamment. Un schéma utilisé 8 fois dont voici le bilan :

2 Victoires (Montpellier, Lens)
3 Nuls (Strasbourg, Bordeaux, Nice)
3 Défaites (Paris, Lille, Rennes)

Un total de 9 points en 8 matchs faisant une moyenne d’1,12 point par match, soit bien en dessous du système en 4-3-3 mais surtout insuffisant pour un maintien. Durant ces 8 matchs, les messins ont marqué 7 buts et en ont pris 6, soit une moyenne de 0,87 buts marqués par match et 0,75 encaissés.
Le bilan comptable plaide donc en faveur du système à 4 derrières.

Ce que les statistiques ne prennent pas en compte…

Si l’on se fiait uniquement à ces données, on pourrait se demander pourquoi Frédéric Antonetti insiste avec cette composition qui ne fonctionne que très moyennement ? Mais la réalité est toute autre. La réalité étant qu’il n’y ait pas vraiment de composition miracle, c’est un peu un échiquier où l’on choisit où appuyer en fonction des forces en présence. Le FC Metz étant touché par une certaine malchance au niveau des blessures, connaître plusieurs façon d’évoluer sur un terrain est donc une plus-value indéniable. La réalité est que ce schéma à 5 défenseurs est arrivé pour endiguer une série qui s’annonçait terrible après les deux défaites contre Brest et Lyon (en plus des matchs nuls précédant).
Pour conclure avec ce « match » des compositions, il n’ y a pas de réel vainqueur, il y aura des préférences, évidemment les deux schémas font que les grenats ne jouent pas de la même façon, mais savoir manier deux animations est un avantage que le FC Metz a sur ses adversaires, et cela même sur le long terme…


Crédit photo : Matthieu Henkinet

Écrit Par

Les derniers articles

INTERVIEWS

Au terme d’une prestation collective intéressante face à Mérignac en Ligue Butagaz Énergie, Astride N’Gouan s’est arrêtée à notre micro pour évoquer la rencontre...

METZ HANDBALL

Sans avoir forcé leur talent, les Dragonnes ont triomphé sur Mérignac 32-18 ce mercredi aux Arènes de Metz. Loin de son meilleur niveau en...

FC METZ

Entraîneur de l’équipe réserve du FC Metz depuis cet été, Stéphane Saillant a déjà bien pris ses marques en Lorraine ! Le technicien revient...

METZ HANDBALL

Metz Handball n’est pas tombé dans le piège du Krim Mercator en s’imposant sur le fil. Si la victoire arrive au bout, elle n’a...

FC METZ

Privé de huit joueurs, le FC Metz s’est une nouvelle fois incliné en Ligue 1. C’est le Stade Rennais qui a profité cette fois-ci...

FC METZ

Le FC Metz a remporté son premier succès à l’extérieur sur le terrain de Brest. Les messines réalisent la très bonne opération du jour...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Entraîneur de l’équipe réserve du FC Metz depuis cet été, Stéphane Saillant a déjà bien pris ses marques en Lorraine ! Le technicien revient...

FC METZ

Privé de huit joueurs, le FC Metz s’est une nouvelle fois incliné en Ligue 1. C’est le Stade Rennais qui a profité cette fois-ci...

FC METZ

Le FC Metz a remporté son premier succès à l’extérieur sur le terrain de Brest. Les messines réalisent la très bonne opération du jour...

FC METZ

Le FC Metz veut rompre le mauvais sort dans son antre pour la 10ème journée. Toujours sans victoire à domicile depuis le 24 Janvier...