1/4 Finale ETTU: Une longueur d’avance pour le Metz TT

 

Hier soir se tenait au palais des sports le match aller des ¼ de finale de la ligue des champions de tennis de table. Un vrai coup à jouer pour les messines qui retrouvaient leur bête noire, l’équipe Autrichienne de Linz, rencontrée déjà trois fois depuis 2016 dans cette compétition, pour autant de défaites. Mais ce soir les Autrichiennes étaient amputées de deux de leurs joueuses phares, Wai Yam Minnie Soo et surtout Yui Hamamoto, la japonaise qui a dû déclarer forfait à la dernière minute. Autant dire que les Messines avaient à cœur de briller devant leur public.

 

Et pour le premier match de la soirée, ce n’est autre que la championne messine Daniela Dodean Monteiro qui allait se confronter à une jeune suèdoise Christina Kallberg, remplaçante joker de Linz, 253ème joueuse mondiale et âgée seulement de 19 ans.

Et contre toute attente c’est la suédoise qui va remporter un premier set très disputé sur le score de 9-11. Les débats étaient lancés. Piquée au vif, Daniela Dodean Monteiro allait revenir au score et s’imposer 11-5 dans le deuxième set, puis 11-6 dans le troisième. Mais la joueuse de Linz ne comptait pas donner le premier point aux messines si facilement, et allait égaliser à deux sets partout après un quatrième set spectaculaire remporté 11-13. Malheureusement, touchée au genou, Daniela Dodean Monteiro se voyait contrainte à demander un temps mort médical.

La roumaine du Metz TT qui s’était écroulée un peu plus tôt lors d’un échange semblait souffrir. Menée à cet instant 3-1 dans la manche décisive de ce premier match, le staff messin craignait le pire pour Daniela. Mais poussée par son public au retour du temps mort, la messine faisait fi de sa blessure et donnait le premier point au Metz TT, 11-5.

 

Pour le deuxième match, c’est à la jeune championne d’Europe U21 du Metz TT, la Roumaine Adina Diaconu, que revenait la lourde tâche d’enchaîner face à la top 1 Européenne de Linz, Sofia Polcanova (également 21ème mondiale).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la hiérarchie allait être rapidement respectée. L’Autrichienne remportait les deux premiers sets 8-11 puis 5-11 en un temps record. Mais Adina Diaconu se devait de montrer tout son talent ce soir devant le public du complexe Saint Symphorien, entièrement acquis à sa cause.

La jeune Messine revenait dans la partie en remportant le troisième set 11-9. Mais l’Autrichienne était trop forte ce soir et s’imposait 11-5 dans le quatrième set et donnait le point de l’égalisation à Linz.

Mi-temps 1-1 !

La quadruple championne de France du Metz TT, Carole Grundisch, rencontrait dans le troisième match, la 79ème joueuse mondiale, Linda Bergström, suédoise de 25 ans habituée aux joutes européennes.

Et c’est la Messine qui allait rapidement prendre l’ascendant sur la joueuse de Linz, en s’imposant 11-8 dans le premier set. Plus puissante, plus rapide et surtout plus expérimentée, Carole Grundisch allait pourtant laisser échapper le deuxième set 9-11 avant de reprendre l’avantage dans ce match, 11-8 dans le troisième set et sous les applaudissements du palais des sports. La suédoise, assommée par les attaques chirurgicales de Carole, ne reviendra plus. Le quatrième set ne fût qu’une formalité pour la Messine, 11-4, score sans appel et avantage aux Metz TT dans ce ¼ de finale.

 

En raison de la blessurede Daniela Dodean Monteiro, c’est Pauline Chasselin, la jeune vice-championne de France 2017 de Metz, qui allait se frotter à Sofia Polcanova pour son deuxième match de la soirée.

Lourde tâche pour la 120ème joueuse mondiale originaire de Lunéville qui allait perdre le premier set 5-11 et le deuxième 8-11. La joueuse de Linz, elle aussi touchée au genou, ne laissera pourtant que peu d’espoir à Pauline, et lui infligera un cinglant 3 sets à rien, 9-11 dans le troisième. Tout allait donc se jouer dans le cinquième et dernier match…

L’ultime rencontre de la soirée entre Adina Diaconu et Christina Kallberg s’annonçait spectaculaire et disputée. Les 600 spectateurs du Palais des Sports retenaient leur souffle, alors que leur protégée remportait le premier set 11-6.

On savait Adina capable de se transcender dans les grands rendez-vous, et la jeune Roumaine allait une nouvelle fois le prouver en enchaînant le deuxième set sur le même score, 11-6. La troisième manche allait être expédié en quelques minutes. Cruellement précise, Adina étouffait son adverse 11-3 et donnait la victoire aux Messines.

Superbe soirée pour les filles du Metz Tennis de Table qui partiront donc en Autriche avec un précieux point d’avance et toutes leurs chances pour une qualification en ½ !

 

 

“Il faut être modeste dans la victoire”

Au micro de LGM, Carole Grundisch relativisait avec humilité cette victoire : “Aucune de leurs deux tops joueuses asiatiques n’étaient présentes, et ça a joué sur la physionomie de la rencontre. Il faut rester modeste dans la victoire, il reste un match retour en Autriche, nous n’avons qu’un set d’avance si l’on calcule bien, et ce sera très compliqué. Cela nous donne un avantage psychologique, car on leur met la pression en les obligeant à gagner à domicile, et ça nous permet de partir l’esprit léger pour aller créer l’exploit, mais rien n’est acquis pour le moment!

Le match retour est programmé le 16 février en Autriche, mais d’ici là, d’autres rendez-vous très importants attendent les Messines avec dès mardi une rencontre capitale pour le championnat de France contre Issy Les Moulineaux EP.

 

 

Récit et propos recueillis : Gérald Russello
Crédit photos : Julien Buret