Quelle note attribuer au mercato du FC Metz ?

philippegaillot

Le mercato estival s’est achevé ce lundi 2 septembre à minuit heure française. Loin des lumières des grands clubs qui ont animé cette dernière journée de mercato (les mauvaises langues diront que c’est signe d’un mercato mal préparé en amont), le FC Metz est resté quant à lui bien tranquille dans cet ultime jour sans fin.

Let’s Go Metz a décidé pour vous d’évaluer le mercato messin, au niveau des arrivées et des départs, préparez votre café et bonne lecture.

Arrivées

Fabien Centonze

Centonze

Incontestablement la meilleure recrue du FC Metz, Fabien Centonze a joué l’intégralité des 4 rencontres du mois d’août. Le club à la Croix de Lorraine a réussi là un beau coup en enrôlant l’ex latéral droit lensois, qui à terme apportera, à notre sens, une vraie plus-value par rapport à Ivan Balliu, auteur de quelques saisons émérites en Moselle.

Thierry Ambrose

thierry ambrose.jpg

Peu utilisé encore par Vincent Hognon, il est difficile de se faire une véritable idée de ce que va apporter Thierry Ambrose au FC Metz. Cependant, le club semble lui faire confiance en ayant accepté une OA obligatoire en cas de maintien en Ligue 1. Ambrose aura forcément du temps de jeu et de quoi se montrer cette saison. Wait and see donc pour l’ancien lensois.

Kévin N’Doram

ndoram

Peu à son avantage sur ses premiers matchs, Kévin N’Doram se doit encore de montrer autre chose pour pouvoir faire son trou dans un milieu de terrain très fourni. Le joueur, arrivé en prêt de Monaco avec un certain statut (expérience en Ligue des Champions), n’est pas encore au niveau auquel on l’attend. Costaud, il a les défauts de ses qualités en affichant une certaine lenteur. Il ne serait pas idiot de le voir évoluer en défense centrale, secteur peu fourni, où sa qualité de relance serait un atout.

Manuel Cabit

manuel cabit

Pas encore utilisé en Ligue 1 par Vincent Hognon, Manuel Cabit a tout de même montré de belles choses en préparation, de quoi en faire une rotation solide à Thomas Delaine à gauche ou bien à la charnière Boye-Sunzu en défense centrale. Nous avons hâte de voir ce que va donner l’ancien ajaccien en match officiel.

Adama Traoré

adama traoré bis

Adama Traoré, à ne pas confondre avec Adama Traore (oui, un accent aigu ainsi que 23 jours séparent les deux natifs de Bamako) est la dernière recrue du mercato messin. Arrivé en prêt en provenance de Monaco, il tentera d’apporter sa qualité technique et de se relancer au FC Metz. Cependant, nous émettons des réserves quant à ce recrutement. Si la qualité du joueur n’est plus à démontrer (Monaco l’a tout de même acheté 14M au Lille d’un certain Frédéric Antonetti à l’époque), ses blessures récurrentes ces dernières saisons sont un réel point d’interrogation. De plus, il se peut qu’il freine la progression de Marvin Gakpa, déjà peu utilisé dans le milieu messin voulu rugueux par Vincent Hognon.

Les options d’achat levées : Habib Maïga et Victorien Angban

maiga angabn

Si Habib Maïga est absolument indiscutable, Victorien Angban a, quant à lui, un peu plus de mal à faire son trou. L’ancien stéphanois apparaît comme le meilleur milieu défensif messin en ce début de saison, pendant que Victorien Angban se contente de grapiller quelques minutes ici et là, mais montre tout de même qu’il a sa place dans la rotation messine en ayant bénéficié de quelques titularisations. Ces deux joueurs sont un symbole du titre de champion de Ligue 2 et les avoir en Ligue 1 est une excellente chose pour le FC Metz.

Les jeunes espoirs : Sami Lahssaini, Papa N’Diaga Yade et Boubacar Traoré

Le premier nommé Sami Lahssaini est arrivé de Seraing cet été et a montré de belles choses en préparation au poste de milieu relayeur. Sa zone de jeu est assez similaire à celle de Boubacar Traoré, qui lui aussi évolue au milieu de terrain. Venu en essai depuis l’AS Bamako, le jeune malien a su tirer son épingle du jeu et mériter un contrat pro. Papa N’Diaga Yade a lui montré ses qualités de vitesse et d’explosivité sur les ailes, vêtu du numéro 26 d’un certain Ismaïla Sarr… Les trois hommes seront à suivre en réserve cette saison.

Départs

Transferts libres : Ivan Balliu, Jonathan Rivierez, Emmanuel Rivière et Oumar Gonzalez

Si Ivan Balliu et Jonathan Rivierez seront regrettés de par leur état d’esprit irréprochable pendant leurs nombreuses batailles en Grenat et par le besoin cruel d’un arrière droit, Emmanuel Rivière ne restera lui pas ancré dans le cœur du public messin, tant il n’était que l’ombre du joueur qu’il fut en début de carrière. Oumar Gonzales quant à lui, n’a jamais réussi à faire son trou dans son club formateur. Après différents prêts en National 1, il est agréable de le voir briller à Chambly en Ligue 2.
Ces quatre départs liés à des fins de contrat sont somme toute logiques, pour des raisons différentes.

Prêts en Ligue 2 : Vincent Thill, Gauthier Hein, Youssef Maziz et Ablie Jallow

Ces quatre prêts rentrent dans une logique de développement pour des joueurs sur qui le FC Metz compte plus au moins pour le futur.
Vincent Thill et Youssef Maziz poursuivent eux une progression linéaire (National 1 – Ligue 2) et tenteront de gagner leur place dans l’effectif messin l’an prochain.
Gauthier Hein et Ablie Jallow, ayant bénéficié de peu de temps de jeu l’an dernier vont tenter de se relancer en Ligue 2 et de revenir à Metz avec une saison pleine dans les jambes.
Ces quatre joueurs jouent gros en vue de la saison prochaine et certains rateront sûrement le train du FC Metz, qui ne prend pas tous les voyageurs.

Prêts en National 1 / D3 belge : Cheick Tidiane Sabaly et Raouf Mroivili

L’un part à Pau en National 1 (comme un certain Vincent Thill la saison dernière), l’autre à Seraing où le partenariat avec le club satellite a été renforcé par l’arrivée de Jocelyn Blanchard en Belgique. L’idée est de permettre à ces jeunes de gagner du temps de jeu, dans des divisions meilleures que le National 3, pour revenir à Metz aguerris avec une petite expérience professionnelle. Le FC Metz compte beaucoup sur ces deux jeunes qui se sont montrés à leur avantage avec la réserve la saison passée.

Le prêt incompréhensible : Laurent Jans

laurent jans

Prêté à Paderborn en Bundesliga (où il n’a toujours pas joué le moindre match) avant même d’avoir trouvé son remplaçant (qui n’arrivera jamais), Laurent Jans aurait très clairement fait un back up crédible à Fabien Centonze. Le FC Metz s’est très clairement tiré une balle dans le pied au poste de défenseur droit, quand on sait qu’Ivan Balliu et Jonathan Rivierez sont partis libre cet été.

Le transfert cadeau : Cafu

cafu

Prêté au Legia Varsovie lors des 18 derniers mois, Cafu n’est pas retourné en Lorraine car le club de la capitale polonaise a levé l’option d’achat du milieu défensif qui s’élevait à environ 800.000€, déjà pas mal pour un joueur indésirable. Cafu est donc étonnement la seule vente du FC Metz lors de ce mercato.

Conclusion

C’est un mercato assez intrigant que nous a réservé le FC Metz cet été. Pour la première fois depuis bien longtemps, le club n’a vendu aucun de ses joueurs majeurs en arrivant en Ligue 1 et a investi près de 10M€ sur de nouveaux joueurs, faits rares.
Cependant, même si la plupart des arrivées sont qualitatives et des départs logiques, on peut se demander si le mercato est réellement complet.
Il manque encore un défenseur droit, un défenseur central et un ailier dans l’effectif du FC Metz. En cas de blessure à ces postes, Vincent Hognon aura de gros problèmes pour maintenir une équipe et un banc cohérents. Il faudra donc se pencher sur les joueurs libres pour compenser ces manques et compléter un effectif un poil juste au niveau des rotations.

Note

En définitive, le mercato du FC Metz mérite la note de… 10/20 !

Et vous, quelle note donnez-vous au mercato du FC Metz ?

Crédits photos : DR