Metz Handball – ESBF Besançon: l’avant match

Ce Mercredi 09 Octobre, dans le cadre de la septième journée de championnat, les Dragonnes reçoivent aux Arènes les joueuses du ESBF Besançon à 20h00.
Pour tout savoir des deux équipes avant le premier coup de sifflet, voici l’avant match !

L’adversaire du jour

L’ESBF Besançon a terminé 5ème de l’exercice 2018/2019. Une place qui a permis à l’équipe d’intégrer le tour préliminaire de la Coupe EHF. Actuellement 9èmes de Ligue Butagaz Energie, les Bisontines ne réalisent pas le début de saison qu’elles auraient souhaité avec deux victoires pour quatre défaites. La trêve internationale aura peut être laissé le temps à cette équipe de retrouver son niveau.

L’ESBF est une équipe habituée à perturber le collectif messin en championnat comme en Coupe de France avec un système de jeu assez complexe et très risqué. Adversaire historique, Besançon a été l’une des premières équipes à user du récent système d’attaque à 7 contre 6. Ce qui a fortement contribué à proposer un nouveau rapport de force défensif et à faire briller ailières messines sur contre-attaques et gardiennes quand les cages sont désertées par la portière adverse. Laura Glauser avait pu démontrer ses talents de buteuse à 3 reprises face à son club formateur, en 2016.

La saison passée, nous avons pu voir, à plusieurs reprises, un schéma défensif assez décontenançant qui exploitait la totalité du champ, à deux contre deux dans un couloir spécifique afin d’user l’adversaire et chercher la faute dans les dernières minutes du match. Les joueuses adverses étaient dans l’obligation d’élargir leur espace de jeu et de contourner ces couloirs avec un jeu rapide. Les ailes étaient alors souvent mises à contribution contre l’équipe franc-comtoise. Nul doute que Raphaëlle Tervel s’installera dans cette continuité pour donner de nouvelles sueurs froides aux Dragonnes qui doivent bien souvent faire appel à leur mental pour venir à bout des Engagées connues pour leur très grande persévérance.

Les 5 derniers matchs de l’ESBF Besançon:

  • Défaite contre Dijon: 25 – 29
  • Défaite contre Nantes: 27 – 21
  • Victoire contre Colegio de Gaia: 42 – 20 (EHF Cup)
  • Victoire contre Bourg de Péage: 26 – 20
  • Défaite contre Brest: 29 – 25

 

La joueuse à suivre

C’est l’une des joueuses les plus prometteuses du championnat de France. Ses 2 dernières saisons prolifiques ont permis de mettre l’enfant du pays en lumière. Au club depuis 2011 mais professionnelle depuis 2017, Chloé Bouquet fait les beaux jours de l’aile gauche bisontine. Sa constance et sa combativité lui ont même offert une nomination parmi les 3 meilleures ailières gauches du championnat aux côtés de… Manon Houette avec qui elle partageait l’un des meilleurs taux d’efficacité (70%) à ce poste pour le championnat 2018/2019. Son début de saison poursuit cette dynamique avec un honorable 16 buts en 27 tentatives au sein d’un groupe en difficulté. Son génie, sa vision de jeu, sa constance et sa polyvalence (elle peut jouer sur la base arrière) ont frappé à la porte de l’Équipe de France pour palier l’absence de Siraba Dembélé-Pavlovic, fin septembre. Cette semaine là, elle a honoré 2 sélections pendant lesquelles elle a su exprimer tout son engagement avec audace. Ce mercredi, la jeune bisontine voudra continuer à briller devant les yeux attentifs des supporters messins pour marquer encore plus le coup.

Du côté du Metz Handball

Le groupe

Le club n’a pas officiellement communiqué la liste des joueuses convoquées pour cette rencontre mais selon le Républicain Lorrain, Laura Flippes, Laura Glauser et Orlane Kanor devaient reprendre l’entraînement ce mardi. Nous pourrions voir le retour des 3 internationales françaises sur la feuille de match contre Besançon et assister au match avec la présence d’une composition classique :

#1 Laura Glauser
#7 Grâce Zaadi (Capitaine)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#11 Manon Houette
#12 Ivana Kapitanovic
#17 Orlane Kanor
#18 Ilona Di Rocco
#19 Louise Burgaard
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy

Il ne serait cependant pas étonnant de revoir la jeune gardienne Laura Portes, aperçue à l’entraînement mardi matin, ainsi que certaines de ses camarades du centre de formation ayant participé au match de Ligue des Champions, ce qui permettrait de préserver les joueuses sur le retour…

 

La joueuse en forme

Elle nous a ébloui lors du match qui opposait Metz Handball à Podravka Vegeta dimanche. Louise Burgaard semble avoir trouvé son rythme de croisière. Lors de l’annonce de son arrivée à Metz, certains lui prédisaient des difficultés d’adaptation, se basant sur le fait qu’elle n’avait connu que le championnat Danois. C’était sans compter sur sa farouche volonté de réussir, car c’est bien pour cela que l’arrière droite a posé ses valises en France. Elle nous confiait, lors de l’interview d’après match, apprécier le niveau de jeu et la compétition qui règne au sein du collectif « jaune et bleu », c’est manifestement ce qui lui permet aujourd’hui de servir de telles partitions.
Lors de son premier match de Ligue des Champions en tant que Dragonne, la gauchère a scoré 8 buts en 9 tentatives. Aussi efficace avec ses coéquipières habituelles que lorsqu’elle était alignée aux côtés des jeunes joueuses du centre de formation, appelées pour compenser une infirmerie bien remplie.

Nous comptons donc sur elle pour continuer son entreprise de dynamitage des défenses adverses dès ce Mercredi.

 

Le coup dur du moment

L’infirmerie Messine était à saturation la semaine passée. Hormis Xenia Smits qui y réside depuis quelques semaines et ne devrait pas en revenir avant 2020, nous avons pu y croiser Laura Glauser, Orlane Kanor et Laura Flippes victimes d’une lésion musculaire. Jurswailly Luciano y a également effectué un passage avant de pouvoir finalement participer au match contre Podravka.

Ces nombreuses absences ne résultent pour la plupart pas d’une blessure grave, mais elles ont contraint le staff Messin à augmenter le temps de jeu de nombreuses titulaires, ce qui peut avoir des conséquences sur le long terme avec l’accumulation des matchs et des efforts. D’un autre côté, une reprise mal maîtrisée pourrait aussi conduire à de nouveaux ennuis… Prudence !

 

Les précédents affrontements

Voici les statistiques du Metz Handball face au ESBF Besançon depuis l’année 1997.

En 49 matchs disputés, les Dragonnes ont cumulé 38 victoires pour 3 matchs nuls et 8 défaites.
La moyenne de différence de buts est de + 5,02.
La plus large victoire est de + 31 (!) et a eu lieu le 25 Janvier 2012 en quart de finale de Coupe de France
La plus large défaite est de – 10 et a eu lieu le 04 Mai 2002.

La saison passée, les deux des trois rencontres opposant les équipes se sont soldées par des victoires du Metz Handball. Les Dragonnes se sont imposées de 2 buts à domicile (34-32) et de 8 buts à l’extérieur (29-21) lors du huitième de finale de Coupe de France.
Le troisième match disputé la saison passée s’est soldé par un match nul à l’extérieur (34-34).

Il faut remonter au 04 Mars 2006 pour retrouver une victoire du ESBF Besançon face aux Dragonnes.

 

Les autres matchs de la 7ème journée de Ligue Butagaz Énergie

  • Toulon St Cyr recevait Paris 92 et a été battu 18 à 25
  • Dijon recevait Chambray et a gagné 27 à 21
  • Nantes recevait Nice et a gagné 29 à 17
  • Fleury Loiret recevait Mérignac et a gagné 40 à 25.
  • Bourg de Péage reçoit Brest ce mercredi à 20h.

 

Metz Handball/ESBF aux Arènes de Metz ou en direct sur Sport en France et ViaMirabelle à 20h.

 

Crédit photo : Est Républicain/Franck Lallemand (Chloé Bouquet) – Matthieu Henkinet (Louise Burgaard)