Les Canonniers s’imposent en terres Ardennaises


Après avoir décroché leur deuxième victoire de la saison face à Prissé-Mâcon (86-56) le 12 octobre dernier, les Canonniers voulaient confirmer sur le parquet de l’Étoile de Charleville-Mézières. Chose faite puisqu’ils se sont imposés sur le score de 63 à 73.

Metz ouvre le compteur sur un shoot d’Henok Affa, titulaire dans le Cinq de départ aux côtés de David Sainsbury Garcia, Matthew Lee, Damien Jean-Joseph et de Michel Nsimba. Mais en face Adrien Labanere lui répond aussitôt en plantant un super tir derrière l’arc (3-2, 1′). Les Messins commencent sur de bonnes bases, un début de quart-temps solide mêlant une défense parfaitement organisée à une attaque en totale réussite. De leur côté, les Carolos ne trouvent pas de solutions et s’engluent dans la défense Messine. Mais, patiemment, les hommes de Fabien Calvez reviennent petit à petit. Pire même, les ardennais manquent de peu de passer devant au tableau d’affichage, si bien qu’à la fin du 1er quart-temps les deux équipes sont au coude à coude : 16-17, 10’.

En manque d’inspiration, les Carolos misent sur une réussite aux shoots à trois points et s’enferment dans ce principe de jeu. Les Messins quant à eux développent un jeu bien plus collectif et maintiennent l’écart (18-23, 25’). Etienne Ory fait alors son entrée et son impact se fait directement sentir. Dominant et dissuasif, le jeune meneur est l’instigateur de nombreuses situations côté Messin notamment une pour Mamedy Diawara qui termine l’action par un shoot à 3 points (19-26, 16’). En cette fin de période, le scénario du premier quart-temps se répète à nouveau et Charleville revient à trois points de Metz à la mi-temps : 26-29, 20’.

Dès le retour des vestiaires, Matthew Lee fait un bien fou sur un tir énorme à trois-points (26-32, 21’) avant d’être suivi par Etienne Ory. La défense tout terrain des Canonniers porte ses fruits, car les locaux n’arrivent pas à faire face à la pression déployée. Et comme en prime, les joueurs de Philippe Ory montrent un jeu plaisant en attaque, l’écart se creuse rapidement. L’avance de Mamedy Diawara et de ses coéquipiers monte à +10 (30-40, 24’). David Sainsbury Garcia récupère la balle sur une erreur adverse à la moitié du terrain et s’en va inscrire seul un panier qui permet à son équipe de prendre le large (30-46, 25’). Le coach mosellan fait tourner et lance Michaël Baïbet dans ce troisième quart-temps. Metz maîtrise son sujet et ne semble pas vraiment inquiétée par une jeune équipe de Charleville-Mézières fraîchement reléguée de Nationale 1 mais qui restait néanmoins sur deux succès de suite contre Joeuf/Homécourt (88-69) et Massy (71-80). Fin du troisième quart-temps : 40-51, 30’

La tension monte d’un cran à l’entame des 10 dernières minutes. Le jeu devient de plus en plus haché et à ce petit jeu ce sont les Messins qui en profitent pour assoir leur domination. Metz fait le spectacle et domine son adversaire (51-64, 35’). Sérieux et appliqués, les Canonniers remportent leur troisième victoire de la saison en championnat sur le score final de 63 à 73. Les Messins pointent à la neuvième place du classement de cette poule D de Nationale 2 avec trois victoires pour trois défaites. Place désormais au prochain match, puisque les Canonniers enchaîneront avec une nouvelle rencontre à l’extérieur samedi prochain contre Dijon, l’actuel avant-dernier (1 victoire pour 5 défaites).

 

Crédit photo : David Henrot

RÉSULTATS ET CLASSEMENT

PLAYER STATS – POINTS