Avec qui en Ligue 2 ?

Officiellement relégué en Ligue 2, le FC Metz doit se préparer à un grand bouleversement de son effectif. Let’s Go Metz fait un point sur les contrats de chacun.

Titulaire sur la quasi-totalité des rencontres sous la direction de Frédéric Hantz, Eiji Kawashima arrive au terme de son engagement avec Metz. Le gardien Japonais, qui disputera la coupe du monde en juin prochain, ne semble absolument pas opposé à une prolongation de son contrat sur les bords de la Moselle. Blessé en fin d’année dernière, Thomas Didillon a fait son retour à la compétition lors du match à Amiens. Doit-on y lire la volonté des dirigeants de conserver l’ex-international espoirs dans l’effectif messin ou simplement de le remettre dans le circuit afin d’en tirer un petit bénéfice lors du prochain mercato ? Toujours est-il que son contrat court jusqu’en juin 2020. Quentin Beunardeau est sous contrat jusqu’en juin 2019 et cette descente pourrait lui permettre de tirer son épingle du jeu.

Notre point de vue : L’avenir concernant ce poste est assez flou, tout dépendra de la politique que souhaitera mener les dirigeants. Prolonger Eiji Kawashima permettrait de s’appuyer sur un joueur international d’expérience ou conserver Thomas Didillon permettrait de relancer sa carrière et en tirer une meilleure plus-value qu’actuellement. Fort à parier que Quentin Beunardeau sera la doublure de l’un des deux. David Oberhauser qui s’entraine avec l’équipe réserve  depuis la résiliation de son contrat avec Platanias, pourrait être une solution parfaitement crédible pour renforcer ce secteur.

 

Benoit Assou-Ekotto, Milan Bisevac, Julian Palmieri : pour ces trois-là, la fin de l’aventure messine a sonné. Quid de Fallou Diagne ? Prêté depuis janvier 2017, le défenseur Sénégalais pourrait être libéré de son contrat par le Werder. Le défenseur Sénégalais qui a affiché une irrégularité assez flagrante cette saison, semble néanmoins être un profil intéressant pour la Ligue 2. Polyvalent et expérimenté  il pourrait tenir un rôle clé dans la mission remontée en Ligue 1.

Sur quels défenseurs encore sous contrat s’appuyer la saison prochaine ? Jonathan Rivierez (fin de contrat en 2019), Matthieu Udol (2020), Vahid Selimovic (2019) et Nicolas Basin (2021) pourraient composer une partie de l’arrière garde Messine, à condition que le club décide de les conserver. À ce poste, l’une des rares satisfactions dont le club peut espérer un gain intéressant c’est Moussa Niakhaté (2021), cependant l’espoir de le voir porter le maillot grenat la saison prochaine est infime, tant le joueur est déjà approché par des formations très huppées de l’élite.  Encore sous contrat pour une saison, Ivan Balliu (juin 2019) n’est plus apparu dans l’effectif depuis l’officialisation de la relégation en L2, à ce titre il serait très surprenant de le voir continuer l’aventure à Metz. Le club a par ailleurs adressé des propositions de contrat professionnel à deux de ses stagiaires : Vincent Peugnet, et Dylan Lempereur, tous deux apparus au moins une fois dans le groupe professionnel cette saison. Prêté à Pau en National 1 et arrivant en fin de contrat en juin prochain, Lucas Toussaint ne sera pas conservé dans l’effectif a annoncé Philippe Gaillot. Avenir probablement semblable pour Oumar Gonzalez qui revient d’un prêt à Rodez et qui est également en fin de contrat.

Notre point de vue : Gros point faible cette saison, la défense devra obligatoirement être remaniée. À ce poste, le peu de joueurs toujours sous contrat et volontaires pour repartir avec le club manquent d’expérience, seuls Jonathan Rivierez voir Fallou Diagne si les dirigeants venaient à le conserver, pourrait apporter l’expérience nécessaire pour mener à bien la remontée immédiate. Il serait très intéressant de bâtir la défense autour de Moussa Niakhaté, mais encore une fois (de plus), est-ce que les dirigeants pourront refuser des offres irrefusables ? Très gros chantier en perspective !

 

Douze joueurs remplissaient la case milieux de terrain au cours de cette saison désormais achevée. Trois d’entre eux ont terminé leur séjour à Metz, où ils étaient arrivés sous forme de prêt : Matthieu Dossevi, Danijel Milicevic et Georges Mandjeck. Yann Jouffre est aussi libre de tout engagement, comme Lemouya Goudiaby, premier contrat pro en début de saison passée pour un an et titulaire lors du dernier match de la saison face à Bordeaux. Restent donc sous contrat : Renaud Cohade (2019), Florent Mollet (2019), Geronimo Poblete (2021), Farid Boulaya (2020), Opa Nguette (2019), Vincent Thill (2019) et Ablie Jallow (2022). S’ajoute à cette liste Gauthier Hein (2019), prêté à Tours cette saison. À noter que le FC Metz a adressé une proposition de contrat pro à Youssef Maziz, stagiaire et capitaine de l’équipe réserve.

Notre point de vue : Conserver le capitaine Renaud Cohade et Florent Mollet serait une très bonne nouvelle dans la perspective d’une remontée immédiate. Ils sont l’épine dorsale de cet effectif et les grenats auront besoin de ce type de joueurs pour la mission qui les attendent. Seul hic, Florent Mollet est déjà très courtisé… Nous ne manquerons pas de solution sur les côtés, pas moins de 5 joueurs sur 9 encore sous contrat. Il faudra solidifier notre entre-jeu avec des joueurs costauds et d’impact, c’est essentiel en Ligue 2 et pour l’instant nous n’avons pas ces profils dans l’effectif de joueurs encore sous contrat la saison prochaine.

 

Au revoir Nolan Roux, recruté avec une clause de libération en cas de relégation, le meilleur buteur Messin se dirige vers Reims. En l’état actuel des choses, l’effectif grenat dispose donc de trois attaquants : le premier, Emmanuel Rivière (2019) pourrait faire partie des éléments d’expérience susceptibles d’épauler le second attaquant de l’effectif : Ibrahima Niane (2022). Le troisième se nomme Habib Diallo, le Sénégalais avait été invité dans les derniers jours du mercato estival à renforcer à nouveau le secteur offensif du Stade Brestois. Il y était arrivé sous forme de prêt. Son contrat avec la maison messine court jusqu’en juin 2020.

Notre point de vue :  Le chantier sera moins colossal qu’en défense ou au milieu de terrain. Emmanuel Rivière est toujours présent dans l’effectif alors que d’autres ont déjà disparus depuis l’officialisation de la descente, signe d’une envie de poursuive à Metz la saison prochaine ? Toujours est-il qu’il lui reste un an de contrat et que peu de club de ligue 2 pourraient se vanter d’avoir un attaquant de la qualité d’Emmanuel Rivière. Son expérience pourrait être profitable aux deux jeunes autres attaquants que sont Ibrahima Niane et Habib Diallo. Reste à savoir si les dirigeants comptent sur eux.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *