Rejoignez nous !

Bonjour, que cherchez vous ?

CHRONIQUES

Le débrief de Junior : Winter is here…

Plusieurs mois après sa dernière sortie houleuse suite à la défaite du FC Metz au Parc des Princes qui a précédé une série de 8 matchs d’invincibilité, inédite au XXIème siècle pour les Grenats, Junior revient froidement sur les deux dernières défaites messines avec un constat terrible : l’hiver est là.

Winter is here…

Comme chaque année, il pointe le bout de son nez sans sommation. L’hiver est là, avec son lot de tragédies et la sempiternelle crise de décembre. Alors que les hommes de Jon Snow Antonetti étaient sur une belle série de 8 matchs sans le moindre revers, l’impensable s’est produit. La maison Grenat s’est inclinée par deux fois à Saint-Symwinterfell, 2-0 face à huge Brest et 3-1 dans le derby du pétard face au Lyon du bâtard Ramsey Lopes et ses sorties assassines. Pas de quoi s’alarmer certes, mais un peu quand même. Enfin si, il faut vraiment commencer à s’inquiéter.

Au-delà de ces coups d’arrêt après les résultats plutôt positifs des dernières semaines, ce qui inquiète les amoureux du FC Metz, ce sont ces fichues blessures : Pajot, N’Doram, Udol, Niane… Tous sont sur le flanc !

Si on devrait rapidement revoir les deux premiers nommés, il faudra attendre 2021 pour revoir nos autres soldats sur le champ de bataille, voire même plus longtemps pour retrouver le FC Niane, responsable de près de la moitié des buts du FC Metz. Une absence lourde de conséquences (qui plus est quand on repense au départ de Sweet Sweet Habib Diallo vers la maison Cigognes) que Opa Eunuque et ses qualités de finition ne peuvent combler.

Avec tout l’amour qu’on a pour le dribbleur fou de Mantes-la-Jolie et les différences qu’il est capable de faire balle au pied (il a encore provoqué un peno et donné une passe décisive hier), il n’est ni Niane ni un 9 ! Et l’efficacité offensive du FC Metz s’en ressent… L’attaque messine, orpheline de ses deux buteurs prodiges, est l’une des pires de Ligue 1 à l’heure où on parle.

Pardonnez moi cette sortie de route un peu facile mais cela fait deux semaines consécutives que l’attaque messine est muette, et à chaque fois Nguette s’est délité devant le gardien adverse, que ce soit Larsonneur ou Lopes. Mais il serait injuste d’en faire une tête de turc, il n’est pas le seul à passer à côté dans le derby du pétard… Même Farid le Magnifique y est allé de son penalty manqué. Pas toi Farid, pas maintenant après tout ce que tu as fait…

Comme l’impression de revoir inlassablement les mêmes erreurs, les mêmes bêtises. Comme l’impression que ces manquements ne sont pas prêts d’êtres corrigés. La réduction du score de Boulaya ne changera rien au mal causé par le doublé de Noix de Coco Ekambi. De très mauvaises augure avant de retrouver strasbourgeois et lensois, ennemis mortels du royaume messin. Le souffle froid de l’hiver glace encore un peu plus l’échine des fidèles de la Croix de Lorraine.

L’hiver est là, donc, avec son lot de batailles âpres pour des corps grenats déjà fragilisés. Comme le malheur du FC Metz ne suffisait pas à sa peine, le club perd Boye, exclu, et fort probablement Oukidja, blessé. Comme dirait le grand Thierry Roland : “Karim Abed, je n’ai pas peur de le dire, vous êtes un salaud !”
Quant aux lyonnais… Je n’ai même pas besoin de m’étendre sur le sujet, on connaît les animaux. Jon Snow Antonetti en parlera mieux que moi.

“Sortez-le, il est mort !” – Frédéric Antonetti

Mais ne cédons pas à la panique, nous y sommes préparés ! Les beaux jours d’automne et ce grand huit ne devaient nous faire oublier qu’un hiver rude allait arriver. Il est au final logique de voir les Grenats dans une position de lutte, loin des attraits du haut du classement et des espoirs fous de Coupe d’Europe. En l’état, le FC Metz est un club bâti pour lutter pour son maintien, rien de plus.

L’arrivée d’Aaron Leya Iseka, que l’on doit saluer pour le coup d’épée infligé à Ramsey Lopes, ne saurait compenser l’apport d’un avant-centre tel que Niane ou Diallo. Mais faisons confiance à Jon Snow Antonetti, the King in the North East, pour mobiliser les troupes comme il a su le faire depuis son retour dans la forteresse de Saint-Symwinterfell et détruire le Night King Diallo, avant qu’il ne transperce le Graoully de sa lance.

Winter is here, and we will defeat it.
A la guerre avec Antonetti !

Junior

Avatar
Écrit Par

Fils spirituel et illégitime de Fox Mulder. Je ne suis pas responsable de mes actes et de mes propos.

Les derniers articles

FC METZ

Duel d’équipes du “ventre mou” ce dimanche pour la 33ème journée, le FC Metz se déplacera en Champagne avec l’objectif de bien finir la...

FC METZ

Pour la première fois depuis la saison 1995-1996, le RFC Seraing aura la chance d’aller chercher sa place dans l’élite du football belge. Le...

METZ HANDBALL

Comme annoncé par le Fleury Loiret Handball, la jeune ailière droit du centre de formation messin rejoint le club loirétain pour une saison sous...

FC METZ

Alors que nous vous rapportions l’intérêt de l’OGC Nice pour Pape Matar Sarr il y a quelques jours, pour qui les Aiglons auraient été...

METZ TENNIS DE TABLE

Alors que les pongistes messines s’apprêtent à disputer les 1/2 finales des Play-offs le 29 avril prochain en championnat, les dirigeants messins eux, s’activent...

METZ HANDBALL

La jeune demi-centre qui était prêtée pour la fin de saison au Sambre Avesnois Handball en D2F, a décidé d’y prolonger l’aventure pour une...

Vous aimerez aussi

FC METZ

Pour la première fois depuis la saison 1995-1996, le RFC Seraing aura la chance d’aller chercher sa place dans l’élite du football belge. Le...

FC METZ

Alors que nous vous rapportions l’intérêt de l’OGC Nice pour Pape Matar Sarr il y a quelques jours, pour qui les Aiglons auraient été...

METZ HANDBALL

Après son revers en 1/4 de finale aller sur le parquet de Brest, Metz Handball se devait de redresser la tête à domicile afin...

FC METZ

Alors que le FC Metz réalise sa meilleure saison en Ligue 1 depuis de très nombreuses années, les chimères du mercato font déjà trembler...