Le débrief de Junior : Libérez Cohade

liberez_cohade

Amis messins, amies messines, bonsoir.

Ou bonjour d’ailleurs car tu vas probablement lire ce débrief en buvant ton petit café ou en coulant un énorme bronze en repensant à la frustration engendrée par le FC Metz.

Plus qu’un débrief, cet article sera un manifeste. Un manifeste sur l’état du FC Metz, car on ne sait plus quoi en penser.

Voici sans plus tarder un bref résumé du match, qui sera suivi d’un looooong épanchement de ma part sur la situation du club.

La compo

compo metz

Changement de système pour Pep Hognon, qui repasse dans son 4-4-2 trisomique qu’il affectionne tant avec le retour dans le XI d’Opa Nguette Style et Victorien Gangbang.

Le vrai nom du truc c’est 4-4-2 asymétrique par contre. En ce qui concerne la tactique pure je laisse l’ami Giovanni, alias Trap’, parler pour moi. Je vous recommande ses avant-matchs d’ailleurs, si vous ne les lisez pas je vais devoir m’énerver, et comprenez que j’aimerais éviter d’en arriver à de telles extrémités.
(JETEZ UN COUP D’OEIL AUX ARTICLES DE TRAP)

Revenons à nos moutons si vous le voulez bien, ou à nos chèvres pour les plus mauvaises langues d’entre vous.

Le match démarre de la meilleure des manières pour nos Grenats. En effet, il pleut. FC Metz pluvieux, FC Metz heureux ?

On est bien partis pour confirmer l’adage en tout cas puisque l’inévitable SWEET SWEET HABIB DIALLO porte encore une fois à bout de bras son équipe et ouvre la marque. 1-0

sweet sweet habib diallo
Damn he’s so sweet…

Tellement d’amour pour cet homme. C’est bien simple : ses buts ont rapporté 12 points au FC Metz, le FC Metz a 12 points. Je vous laisse calculer ce qu’on lui doit.

A noter le caviar du gauche (et non la gauche caviar) savoureusement distribué par Manu Kiabi à l’avant-centre le plus mignon de Ligue 1. Si en plus d’être solide en défense, il se met à être décisif offensivement, il va allègrement habiller Toto “boulevards dans le dos” Delaine d’un magnifique chasuble de remplaçant lorsque que ce dernier fera son retour sur les terrains, pour jouer bien sûr et non pour les entretenir.

samuel ollivier
Vous connaissez l’histoire de Thomas Delaine, Roby ?

Ma foi on risque de l’entendre à nouveau l’an prochain si on ne se réveille pas.

Metz mène donc 1-0 à la mi-temps, en pratiquant un football convainquant face à des gitans qui semblent lourds derrière. On pourrait croire qu’ils ont encore la caravane accrochée au cul.

On se demande alors où est la couille au retour des vestiaires quand Opa Nguette Style se rappelle qu’il est encore un joueur de football et crucifie le natif américain, Geronimo Rulli, d’une frappe imparable. 2-0 !

opa-Nguette-Style
Opa Nguette style is back

Profitons mes amis, son prochain but sera dans 3 mois. Pour un beau but comme celui-ci on peut attendre un an.

Le FCM est royal ce soir, domine de la tête et des épaules la VF obèse et moche des Peaky Blinders. Jusqu’à la 70ème minute… Coupure de courant, blackout.

blackout.jpg

Andy Delort profite des largesses de la défense messine pour jouer son solo de guitare et mettre une patate de forain dans nos cages, alors qu’Oukidja couvrait pourtant le premier poteau. 2-1

A peine 5 minutes plus tard, le FC Metz se fera égaliser par Junior (tiens, un cousin à moi, on est souvent trahi par les siens) Sambia d’une frappe du droit pas assez sur Oukidja pour qu’El Gato messin réussisse l’arrêt spectacular. On se contentera d’un arrêt des yeux du fennec. 2-2

C’est alors que le génie Pep Hognon décide de faire son premier et son… dernier changement du match, à la 80ème minute. Oui parce que bon faire entrer Zlatan Ibrahima Niane à la 89ème c’est pas un changement, c’est du foutage de gueule. T’as autant lui dire d’aller se faire enculer (avec amour naturellement) ça revient au même.

Exit Sunzu, blessé. Place à Super Farid qui est appelé à la rescousse par son coach pour nous sauver de l’humiliation.

Il n’en sera rien… L’arbitre femelle donne les 3 coups de sifflet finaux d’une rencontre frustrante au possible et Metz perd 2 points, très bêtement. Les premiers “Hognon Démission !” descendent des travées de Saint-Symphorien.

Épluchons donc le cas de l’accusé Hognon.

Est-il le seul responsable de ce naufrage ? Non, on le dit dès le début que le recrutement n’est pas assez fourni. On paye notre Josepherie.

Serait-on meilleurs avec Antonetti sur le banc ? Oui, probablement. Mais ça m’étonnerait qu’on soit 10 places plus haut avec ce bon Fredo. De dauphins, tu n’en fais pas des requins.

Est-ce qu’il a vendu le match d’hier ? Non, son plan de match était bon, la preuve on menait 2-0. Mais merde mon gars t’as 3 changements, sers t’en putain !! Tes 11 titulaires ne sont pas des putain de cyborgs. Ce soir on a vu toute la différence entre un coach de L1 sur le banc pailladin, MDZ et ses choix pour revenir dans le match, et entre Pep Hognon.

mdz.jpg

Les supporters ont-ils raison de scander “Hognon démission” ? Oui. Tout d’abord par pur principe de liberté d’expression mais surtout parce qu’ils connaissent leur club. Tout le monde voit que le club part à vau-l’eau. Personnellement je ne vais pas les rejoindre pour l’instant car malgré ses erreurs, Hognon s’accroche et continue de bosser dur et faire passer son message à son groupe. L’homme Hognon est professionnel et fait ce qu’il peut avec son effectif, même si c’est bien insuffisant. Disons que je ne m’en porterais pas plus mal s’il venait à être remplacé pour un mec plus compétent.

Les joueurs ont-ils lâché Hognon ? Non, certainement pas. Il suffit de regarder leur prestation ce soir, des morts de faim. On peut leur reprocher bien des choses mais certainement pas leur investissement, ils se battent comme des chiffonniers. Cependant, se priver de Renaud Cohade quand on voit la prestation insipide d’un mec comme Victorien Angban hier c’est criminel. Hognon se trompe sur beaucoup de cas, dont le sien.

En attendant que son poste ne soit débattu par les personnes qui l’emploient, je vais conclure ce manifeste par simplement 2 mots, avant de m’étendre plus que ça sur ce problème qui commence à nuire au FC Metz :

FREE COHADE.

Junior

Derniers articles

24/11/2020
23/11/2020
22/11/2020
21/11/2020
21/11/2020
20/11/2020
19/11/2020
16/11/2020
16/11/2020
14/11/2020
13/11/2020
12/11/2020