Junior on tour : AS Saint-Etienne – FC Metz

image_une_debrief

 

Bonjour la compagnie,

Ou plutôt re-bonjour, oui parce que deux débriefs dans la même semaine c’est pas commun. Mais bon j’ai une raison toute particulière de vous offrir mes services une nouvelle fois.

En effet, comme je vous l’avais promis dans le dernier édito (honte à toi d’ailleurs si tu ne l’as pas lu, mais tu peux te rattraper en cliquant ici), j’ai spécialement fait le déplacement à Saint-Etienne pour aller voir, sous couverture, le plus grand club de Lorraine et de Navarre : le FOOTBALL CLUB DE METZ.

FicheDeDep_Asse_fcm

 

Pour faire ces 500 miles d’Indianapolis, mon paternel l’agent Fox Mulder m’a spécialement affecté un véhicule banalisé du FBI afin d’effectuer la route en catimini.

“Comment ça sous couverture Junior ? Tu vas pas voir le match en parcage sale fraude ?”

Bah à vrai dire non… Parce que madame, abonnée à l’ASSE, m’a pris ma place plus tôt dans la semaine pour qu’on puisse regarder ensemble cette partie qui s’annonce palpitante entre le 18ème et le 19ème de Ligue 1. Donc j’allais pas prendre une place en parcage, FC Joseph hein.

Fc_Joseph

Nous nous rendons donc au stade Geoffroy-Guichard avec la ferme conviction que nous allons voir un bon vieux match de merde. Je commence même à avoir mal aux couilles en pensant à la compo que va nous concocter Vincenzo Hognon.

Nous arrivons aux abords dudit stade, plus beau stade de la région il faut le savoir hein (misère elle déteint déjà sur moi), ben très franchement ça claque !

image_une_debrief

 

Après avoir passé la classique fouille, nous montons en tribune environ 1 heure avant le coup d’envoi et je découvre un nouveau stade que je vais pouvoir ajouter à mon Hall of Fame.

Geoffroy_guichard_Arthur

 

Il est vraiment très beau. Il y a en moi la prédominance d’un sentiment en découvrant Geoffroy-Guichard, une putain de hâte de voir à quoi va ressembler notre beau Saint-Symph après les rénovations.

C’est alors que je découvre la composition du FC Metz.

Composition_ASSE_FCM

 

Ah shit, he did it again… Vincenzo s’est visiblement fait masser l’Hognon puisqu’il décide une nouvelle fois d’aligner un milieu de terrain composé de 3 milieux défensifs costauds et aux pieds carrés (certes logique pour affronter l’équipe aux poteaux carrés), se privant de Renaud Cohade comme à Bordeaux, cela avait marché du feu de dieu.

A noter tout de même la première titularisation de “Noss” Traoré et le retour dans le XI de Kévin “le poulpe” N’Doram.

Ndoram_Poulpe

 

Après ma découverte compliquée de la compo grenaze sur Twitter, je me vois contraint d’écouter le Lionel local annoncer la compo des deux équipes. Des applaudissements nourris sont réservés à Habib Maiga, Renaud Cohade et Vincent Hognon, applaudissements auxquels je ne manque pas de participer sous l’œil amusé de ma dulcinée. L’infiltration sous couverture est parfaite. (Oui bon pour Hognon j’ai rien fait hein faut pas déconner).

 

Le match

Le coup d’envoi est donné dans ce match de la peur et les Verts sont les premiers à l’attaque. Fort heureusement pour nous leur première possession ne donnera rien et l’ASSE se complaît dans sa nullité FC Messine qu’elle affiche depuis le début de saison.

Dès la 18ème minute, l’empereur Habib Diallo (qui d’autre?) prend le dessus sur papy Perrin et propulse le corner de Noss Traoré dans la cage du gardien puceau de l’AS Saint-Etienne, coéquipier de notre petit Guillaume Dietsch en Equipe de France.

Diallo_king

 

Je ne peux malheureusement pas exulter mais je n’en pense pas moins. C’est d’ailleurs ce que s’imagine Symph la star sur Twitter.

En réalité j’étais plutôt comme ça (j’allais pas prendre le risque de me faire mêler par des stéphanois).

smith_meme

 

Contre toute attente, le FC Metz climatise donc Geoffroy-Guichard et prend le lead au score. C’est alors que la compo pédérastre de Vincenzo prend tout son sens, bétonner après avoir marqué sur un malentendu.

A la 37ème, Mamadou Fofana nous la joue Karaté Kid et envoie un high kick dans la tête d’un vert. L’arbitre ne bronche pas, jugeant la tête du stéphanois trop basse pour considérer le geste défensif du Roc de Bamako comme un pied haut.

Le FC Metz mène donc 1-0 à la mi-temps sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, au grand plaisir de nos valeureux supporters qui ont fait le déplacement.

Parcage_Messins_SaintEtienne

 

Les Grenats reviennent des vestiaires avec la ferme intention de garder le score. Pour ce faire, Vincent Hognon sort de sa poche la carte Cohade qui remplace un Victorien Gangbang blessé, portant très bien son nom après la bûche qu’il a reçu de la part de Matthieu Debuchy en 1ère mi-temps.

Le plan est parfait, Metz continue sa belle partition et se montre dangereux à plusieurs reprises. Noss Traoré change le jeu au milieu (2 assists en 2 matchs), Kévin le poulpe contôle le milieu, Maiga se retrouve ailier droit en phase offensive, Opa Nguette Style tourne autour de Sweet Sweet Habib Diallo pour lui toucher l’urètre… Cela ne ressemble à rien mais on a un espèce de 4-4-2 losange que j’avais réclamé en début de semaine. Tonton Hognon a retrouvé ses couilles !

Hognon_couilles

Enfin des couilles façon Hognon… Puisqu’il décide de les rentrer dans son pantalon (il pleuvait à Saint-Etienne) pour faire entrer le gros Sunzu à la place de l’excellent Noss Traoré. Le bétonnage est total, le bus est parqué.

bus fc metz

 

Malgré quelques alertes sur le but d’Oukidja, les messins subissent les assauts des verts pour égaliser mais le danger est repoussé à chaque fois, notamment grâce à un match monumental de l’agent 111, qui annihile toutes les offensives stéphanoises et lance les contres dans son couloir.

Centonze_Montage

 

C’est terminé à Saint-Etienne, le FC Metz s’impose grâce à un but de l’empereur Habib Diallo (qui a mis 83% des buts messins cette saison) et met fin à une série de 4 défaites consécutives. Simple embellie ou début de regain de forme ? Nul ne peut le savoir, on aura donc fort à faire samedi face à Toulouse. Tout ce qu’on sait c’est que l’opération “Sainté”, mission sous couverture de l’agent spécial Junior, est un succès. Dad can be proud.

Junior_FBI

 

Enfin à une exception près, j’ai dû dormir sur le canapé…

 

PS : Aujourd’hui nous avons perdu un grand homme de la Vème République. Peut-être la dernière grande figure présidentielle de notre pays. Je n’en dirai pas plus car d’autres personnes, mieux placées que moi, vous en parlerons. Mais où que vous soyez Jacques, reposez en paix.

chirac_metz

 

Junior