Ugo Tritz, le Lorrain d’Amérique !

Parti aux États-Unis il y a un an pour continuer ses études, après que le FC Metz lui ai annoncé que l’aventure était terminé alors même que le natif de Jarny avait participé à la préparation complète d’avant saison sous les ordres de José Riga. Ugo Tritz revient avec nous sur sa nouvelle vie aux Etats-Unis et évoque le début de saison des grenats qu’il continue à suivre attentivement. Entretien.

Cela fait un an que tu es aux Etats-Unis, ça se passe bien l’American life ? La Lorraine ne te manque pas trop ?

L’American Life se passe super bien, je me suis super bien adapté à une autre culture et à une autre langue. J’ai fait de super rencontres, au-delà de mes partenaires, j’ai créé de fortes amitiés avec d’autres sportifs et étudiants et j’ai aussi rencontré ma copine ici. Étant parti un peu à l’inconnu et n’en sachant pas trop sur Omaha, la ville où mon campus est, j’ai découvert un super environnement, adapté à notre réussite sportive mais aussi scolaire. Nos installations sont superbes, dignes d’une équipe de Ligue 1, notre terrain est homologué FIFA 2 Star, c’est le seul terrain universitaire aux USA. La Lorraine me manque beaucoup surtout ma famille, mais je n’ai pas vraiment le temps d’y penser puisqu’on enchaîne entraînements, cours, devoirs et on voyage un weekend sur deux à travers tous les USA.

Quelles sont les principales différences entre le football français et le football américain dans les entraînements ou les matchs ?

La première différence est au niveau du nom puisque l’on appelle « soccer » le football ! À part cela je dirai qu’au niveau des entraînements c’est beaucoup centré sur la tactique, un peu moins sur la technique et pendant la saison universitaire qui s’étend d’Août à Décembre, nous enchaînons deux matchs chaque semaine donc il y a beaucoup de phase de récupération et de préparation. D’un point de vue des matchs je dirai que c’est beaucoup plus physique et agressif et du fait que l’on joue beaucoup de matchs en peu de temps je pense que des fois ce n’est pas la meilleure équipe qui gagne mais celle qui a le mieux récupéré.

Ugo Tritz (à droite) a participé à la préparation d’avant-saison avec le groupe professionnel lors de la saison 2015-2016 aux cotés de Thomas Didillon et David Oberhauser.

Point de vue de l’ambiance à tes matchs, ça se passe comme dans les films avec tout le lycée au stade ou c’est un peu un mythe tout ça ?

L’ambiance dans notre université est vraiment super ! Nous avons une affluence moyenne de plus de 1000 personnes, et nous avons notre propre groupe de supporters ! Les étudiants dans les universités Américaines sont vraiment attachés à leurs équipes sportives, particulièrement à l’équipe de soccer dans mon université où nous sommes le sport principal !

Comment expliques-tu que l’on ne voit pas plus de joueurs Américains en Ligue 1 ?

Il faut savoir que le fonctionnement de formation n’est pas tout à fait le même aux USA. Les joueurs à leurs 18 ans doivent passer par l’université avant de pouvoir accéder au monde professionnel en passant par la Draft. De plus le football n’est pas le sport majeur aux USA et les passerelles entre les USA et la France n’est pas autant développée que celle de la France vers les USA.

Pas facile de faire des pompes avec David Oberhauser sur le dos !

Même avec le décalage horaire, tu suis toujours les matchs du FC Metz. Alors comment trouves-tu le début de saison des Grenats ?

Ne pas pouvoir prendre de points en cinq journées même avec un calendrier assez difficile est assez décevant. Après je pense qu’il va falloir attendre un peu de voir comment les recrues arrivées sur le tard vont s’adapter au groupe et ce qu’elles vont apporter. Ce serait bien de décrocher nos premiers points le plus rapidement possible.

Tu as gardé contact avec quels joueurs du centre de formation ?

J’ai gardé contact avec plusieurs personnes : Oumar Gonzalez, Alexis Larriere, Vahid Selimovic, Gauthier Hein, Roman Pierrard, Thibault Jacquel, Shiv Jhangiani (qui est lui maintenant aussi dans une université américaine à Gorgetown) et aussi Guillaume Kremer (lui évolue dans le Montana en Division 2).

Quel est ton objectif à moyen terme ? Revenir en Europe pour devenir professionnel ou rester aux Etats-Unis pour jouer en MLS ?

À moyen terme je dirai avoir mon diplôme en Business International et Management Immobilier est très important pour moi. J’aimerai aussi pouvoir disputer les phases finales au niveau US et figurer dans les 8 meilleures équipes des USA. Ensuite à la fin de mes études dans trois ans je ne sais pas vraiment si je vais continuer dans le foot ou pas. Depuis que je suis parti il y a un an, j’ai grandement mûri et je m’épanoui totalement dans mes études. J’aimerai bien poursuivre dans cela. Je pense pouvoir être plus épanoui dans un métier que d’essayer d’être professionnel.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *