Rugby Club Metz Moselle – Cercle Sportif Lédonien : un Dimanche sous tension

Ce Dimanche, le Rugby Club Metz Moselle continuait sa conquète de la poule 5 de Fédérale 3 avec un match à domicile face à une autre équipe relativement bien classée : le Cercle Sportif Lédonien.

 

Il fait froid en ce long week end de commémoration de l’armistice, mais sur les terrains de La Grange aux Bois, pas de trêve. Le public ne s’est pas laissé décourager par les températures en chute libre et se montre très actif sur le côté du terrain pour encourager les équipes dès leur entrée sur le terrain.

Du côté de la composition du RC Metz, quelques changements par rapport au précédent match face à Couches. Letessier démarre à la place de Kastendeuch. Manceaux et Gautier reprennent leurs postes à la place de Wagenheim  et Knaff convoqués avec l’équipe Espoir. Sur le banc on constate les apparitions de Toussaint et Guy, de retour de blessure.

 

La première mi temps débute sur les chapeaux de roue avec un essai inscrit dès les premières minutes par Wagner et transformé par Browne : 7 -0 . Après deux pénalités loupées par les Messins dans le premier quart d’heure, les joueurs de Lons reviennent dans le jeu par le biais d’une touche bien négociée aboutissant sur un essai transformé : 7 – 7. Le reste de la mi temps est assez anecdotique, à l’exception de la malheureuse sortie sur blessure d’un joueur Lédonien et on semble se diriger vers un match nul à la mi temps. Mais avec moins de 5 minutes à jouer les Messins obtiennent une pénalité face aux poteaux qui ne se refuse pas et prennent les devants : 10 à 7. Il n’en fallait pas plus pour réveiller les joueurs du CSL, qui enclenchent la vitesse supérieure dès la remise en jeu. Trop rapidement transpercés, les Messins perdent du terrain et offrent bien trop peu de résistance, ce qui les contraint à concéder un essai de dernière minute ainsi qu’une transformation : 10 – 14 au retour au vestiaire.

Pour la seconde mi temps, les regards ont changé du côté des locaux et on sent que l’essai encaissé en fin de période a fait jaser dans le vestiaire. Rapidement ce sont les costauds qui font la différence, à l’image du souvent brillant Mathieu Raynal et du fraîchement entré en jeu Célestin Toussaint qui percent coup sur coup la défense des Lédoniens dépassés. A l’issue de l’action ? Un essai de Thomas Lopez que Browne ne parvient pas à transformer : 15 – 14 et les Messins reprennent une courte avance. L’effort ne s’arrête pas là puisque quelques minutes plus tard les joueurs de Geoffrey Philippe reprennent leur conquête sur une touche bien négociée dans le camp adverse. Une minute d’intenses efforts permettent aux joueurs en noir d’aplatir un nouvel essai dans le coin opposé par le biais de Simon Tachousin. Cette fois c’est transformé et les Messins creusent enfin le score : 22 – 14.

Malgré tout les joueurs de Lons refusent d’abdiquer et se battent bien pour aller visiter l’en but des Messins et recoller au score dans un moment où la partie aurait pu s’emballer pour les locaux. Cette séquence défensive coûte cher puisque Lons le Saunier transforme sans difficulté et revient de nouveau à un point : 22 – 21.

Les actions qui suivent sont brouillon pour les deux formations et les erreurs se suivent, jusqu’à ce que le fait du match ne se produise. Sur un dégagement Lédonien, Baty saute pour capter le ballon et se fait faucher en l’air par le numéro 12 visiteur pour finalement retomber sur la tête. Les deux joueurs restent au sol et une fois tout le monde remis sur pied suite à l’intervention des soigneurs, l’arbitre annonce l’évidente sanction : carton rouge à l’encontre de Neiceru. Nous ne sommes qu’à la 56ème minute et l’équipe de Lons devra finir la partie à 14.
Malgré cela ce sont bien les visiteurs qui dominent les débats lors des actions de jeu suivantes. Les Messins ne parviennent pas à sortir de leur camp et finissent par se mettre à la faute, concédant une pénalité difficile à l’adversaire du jour. Bien que manquée, elle ne fait que temporiser les Lédoniens qui reviennent rapidement au contact… Mais un joueur en noir parvient à s’extraire des débats, ballon collé au corps suite à une belle interception. Il s’agit de Sabin Gautier qui s’élance dans le terrain adverse sous les acclamations du public. On craint un temps qu’il ne se fasse rattraper, mais il est déjà trop tard pour la défense Lédonienne qui concède un nouvel essai que Guerimand ne parvient pas à transformer : 27 – 21.

Bien que menant au score dans ce match grâce à un certain réalisme lors des temps forts, l’équipe Messine n’est globalement pas extrêmement inspirée : mal ajustée sur coup de pied, souvent en difficulté en mêlée et peu efficace en touche. Cela se vérifie une nouvelle fois avec une mêlée sabordée qui offre une pénalité intéressante aux visiteurs. Face aux poteaux, le joueur de Lons ne tremble pas et ramène son équipe à trois points : 27 – 24.
Les dix dernières minutes se présentent comme tendues. Le RC Metz est une nouvelle fois acculé dans son camp et semble sur le point de craquer et de laisser échapper le match avant d’être sauvé par une faute offensive. Il n’en faut pas plus pour lâcher les chevaux et repartir à la conquête du terrain. Lons qui vient de réaliser de gros efforts peine à stopper la déferlante, mais les locaux sont finalement rattrapés sur la ligne. Le chronomètre tourne et une mêlée aboutit à une touche, qui amène à son tour une mêlée dont les visiteurs se sortent bien à la 80ème minute. Les Lédoniens choisissent de ne pas jouer avec le feu et dégagent rapidement en touche pour clore le match et glaner un point de bonus défensif. Score final : 27 – 24

De leur côté les Messins ont senti l’ombre du mauvais résultat se profiler en fin de rencontre mais en restant solides ils emportent un nouveau match, le 6ème sur 7 disputés. Ils confortent ainsi leur place de leader du groupe et profitent de la déroute de Chagny à domicile face à Couches pour faire un break de 4 points très importants. La prochaine étape sera un match à Vesoul le 17 Novembre avant un retour à La Grange aux Bois le 24 Novembre face à Genlis avec un match de l’Équipe de France Féminine Militaire face à l’Allemagne en ouverture.

 

Crédit Photo : Matthieu Henkinet