Pauline Chasselin : « C’est une chance de jouer la Champions League à 22 ans »

Au terme d’une rencontre compliquée face à Tarnobrzeg où elle aura tout de même bien figuré, Paulin Chasselin a accepté de répondre à nos questions. Elle évoque notamment les matchs du jour, sa prestation personnelle, ainsi que les rendez-vous importants à venir.

 

Dure soirée pour vous face à une très forte opposition, comment avez vous vécu cette rencontre ?
On s’y attendait avant le match, on savait que ça allait être très très difficile. On a eu une surprise, ils sont arrivés avec une joueuse qu’on attendait pas forcément. Ils ont une très grosse équipe avec une des meilleures défenseuses du monde, si ce n’est la meilleure. Ils n’ont que des championnes d’Europe dans l’équipe, ça prouve que c’est un gros club.

À titre personnel, qu’avez-vous pensé de votre prestation ?
Je ne suis pas forcément déçue, j’ai fait un meilleur match que dimanche dernier. Il y a quelques points tactiques à travailler mais il y a du mieux par rapport à la semaine dernière donc c’est bien pour moi. Je n’avais pas de pression contre Samara, c’est une joueuse que je n’avais jamais jouée. Elle est meilleure que moi mais j’ai tout donné, je n’ai aucun regret. C’est une chance de jouer la Champions League à 22 ans, j’apprends de ces matchs pour m’approcher du niveau de ce genre de joueuses.

L’absence de Daniela Monteiro Dodean vous a été préjudiciable ce soir ?
C’était prévu qu’elle ne joue pas ce match là. On n’a pris qu’un set à l’aller, ce n’était pas le match le plus important de la poule ce soir. C’est une chance de jouer contre ces filles là mais le match le plus important pour la qualification en quarts de finale sera contre Budapest.

 

 

En championnat de France, vous allez prochainement recevoir Quimper qui est devant vous au classement. Comment abordez-vous cette rencontre ?
On va essayer de repartir avec une victoire. Gagner contre Budapest nous a mis en confiance mais le championnat de France c’est complètement différent. Il s’agit de bien se positionner car pour l’instant nous ne sommes pas classées aussi haut que nous l’espérions. Notre but est de faire les playoffs et de prendre le plus de points possible à chaque match de championnat.

Il y a de plus en plus d’engouement et de public au Palais des Sports, ça vous porte ?
Oui ça nous porte. On a montré sur les saisons précédentes qu’on était capables de faire des exploits contre des grosses équipes, notamment Berlin, Tarnobrzeg ou Fenerbahce. A domicile on est capable de faire de belles choses mais ce soir, même avec la présence du public, la tâche était vraiment difficile. La route est encore longue pour arriver au niveau de ce genre d’équipes mais on apprend de ces matchs là pour le futur.

 

Propos recueillis par: Arthur Carmier et Gérald Russello