PAROLE ADVERSE : FC Metz – Amiens SC

Aujourd’hui dans Parole Adverse, nous avons échangé avec un confrère, le responsable du média @AmiensSCUnited qui a accepté de répondre à nos questions avant ce Metz – Amiens déjà capital dans la lutte pour le maintien.

– Depuis quand supportes-tu l’Amiens SC ?

Salut, en tant qu’Amiénois et passionné de football, forcément on baigne dans le club de sa ville depuis tout petit. Alors, même si l’engouement s’est développé ces dernières saisons, notamment avec l’accession en Ligue 1 il y a deux ans, le club a connu des temps beaucoup plus compliqués puisqu’il évoluait il y a peu en National. C’est dans ces moments là qu’on voit ceux qui aiment réellement leur club !

– Amiens a fait un bon recrutement avec la venue d’anciens de L1, comment vois-tu la suite de la saison ?

Sur le papier le recrutement de l’ASC semble effectivement de qualité. Le club a d’abord cherché à lever les options d’achat de joueurs prêtés l’an dernier qui avaient donné satisfaction comme Blin, Krafth (déjà revendu depuis), Gnahoré ou Guirassy. Le recrutement vedette c’est celui de Kakuta que Metz a un temps convoité. Il avait réussi une grande saison chez nous il y a deux ans et intrinsèquement il est deux fois au dessus de tout le monde au club. Cependant, chose surprenante, les dirigeants ont décidé de ne pas poursuivre avec le meilleur entraîneur de notre histoire (2 montées successives et 2 maintiens successifs en L1), Christophe Pélissier, et a décidé de se tourner vers un jeune entraîneur étranger sans expérience en Ligue 1. Il arrive avec de nouvelles idées, un nouveau discours et une nouvelle méthode à appréhender… La saison sera longue et pour nous, seul le maintien sera beau, si possible en évitant les barrages… Pour pérenniser le club au plus haut niveau national, continuer le développement des infrastructures et de la culture foot de la ville et ne pas louper le train des futurs droits TV de l’an prochain

– Que penses-tu du FC Metz ?

Le FC Metz est un club qui joue le même championnat que l’ASC, à savoir celui du maintien avec Dijon, Brest, Nîmes voire Reims, Toulouse et Angers. Cependant, l’histoire du FC Metz surclasse la notre. On se souvient tous des meilleures années du FC Metz dans les années 90 avec les PP flingueurs bien sur, le titre loupé de si peu. Pour les plus anciens, il y a aussi les années 80 avec les participations européennes et l’incroyable élimination du grand Barca en 1984.

– Ton meilleur et ton pire souvenir d’un Metz – Amiens ?

En Ligue 1, les deux clubs ne se sont rencontrés que deux fois il y a deux ans avec à chaque fois victoire 2-0 de nos amiénois. On signe des deux mains pour que l’histoire se répète. Sinon en L2, une belle boucherie en 2011 à la fin du match avec une bagarre incroyable et les bancs qui s’en mêlent ! C’était parti dans tous les sens !

– Le joueur à suivre selon toi chez vous ? Le joueur que tu redoutes chez nous ?

Chez nous, le facteur X, c’est Kakuta, un joueur qui de par son potentiel, est malheureusement un peu passé à coté de sa carrière. Heureusement pour nous quelque part, sinon il ne serait jamais chez nous à l’heure où on se parle. Et au FC Metz, on dirait Habib Diallo forcément. 3 buts en 5 matchs, tout est clair, il faudra s’en méfier comme le lait sur le feu.

– Comment vas-tu vivre ce match ?

Ça sera surement à la TV…Face à un concurrent direct, il sera important de ne pas rentrer bredouille. Les deux clubs sont dans une situation identique au classement, gare au perdant. Cela va peut être aboutir a un match fermé si les deux équipes ont peur de se livrer

– Un prono ?

Jamais deux sans trois ! 2-0 pour l’Amiens SC, c’est toujours un plaisir les Grenats !