Metz Handball – Vipers Kristiansand : l’Avant Match

Ce Dimanche 03 Novembre, dans le cadre du quatrième match d’EHF Champions League, les Dragonnes reçoivent Vipers Kristiansand à 20h45 pour une revanche du match nul concédé à l’extérieur il y a une dizaine de jours. Pour tout savoir des deux équipes avant le premier coup de sifflet, voici l’avant match !

L’adversaire du jour

Avant le match aller, nous vous annoncions un match compliqué face à l’équipe la plus dangereuse de ce groupe de Ligue des Champions. Nous n’avons pas été déçus, avec une remontée stupéfiante pour arracher un match nul alors que le Metz Handball menait de huit buts. Il va sans dire qu’il n’y aura pas de cadeaux lors de ce match retour aux Arènes puisque les Norvégiennes vont tout faire pour profiter de chaque faiblesse des Dragonnes et obtenir une précieuse victoire…

Comme annoncé, elles ont pu compter au match aller sur la qualité de jeu d’une de leurs joueuses les plus chevronnées: Heidi Loke. Mais aussi sur Marta Tomac, Ragnhild Valle Dahl, Silje Waade ou encore Emilie Hegh Arntzen. Ces cinq joueuses ont offert 32 des 38 buts de l’équipe en seulement 39 tentatives. Une performance très collective de cette équipe très homogène qui n’abandonne jamais.

 

Les 5 derniers matchs:

  • Victoire contre Byaasen IL : 37 – 27
  • Victoire à Storhamar : 26 – 34
  • Match nul contre Metz Handball : 38 – 38
  • Victoire à Molde : 24 – 33
  • Défaite en Croatie face au Podravka Vegeta : 25 – 24

 

La joueuse à suivre

Nous ne cessons de constater que cette équipe constitue une menace globale, avec de nombreux éléments dangereux et capables de prendre le relais au scoring comme en défense. Cependant si nous devons retenir une joueuse clé pour ce match, il s’agit d’Emilie Hegh Arntzen.

La Norvégienne de 25 ans a su faire trembler les filets Messins 8 fois lors de la dernière rencontre et ce à 100% de réussite. Depuis son poste d’arrière gauche, elle a réalisé un travail remarquable pour se mettre dans de bonnes conditions et sanctionner sèchement les jaunes et bleues dès qu’une occasion se présentait à elle. Il faudra que les messines posent rapidement un cadenas sur elle pour éviter de lui laisser l’occasion de réitérer sa performance.

Il s’agit d’une joueuse au palmarès assez impressionnant pour son âge, puisqu’elle a déjà remporté deux championnats de Norvège, une médaille de bronze en EHF Champions League et une médaille d’argent en EHF Cup avec Vipers. Elle cumule également les médailles avec son équipe Nationale, où en plus de 90 apparitions elle a glané une médaille de bronze olympique, une médaille d’argent mondiale et deux médailles d’or Européennes…
.

.

Du côté du Metz Handball

Le groupe

Secret en Champions League oblige, le Metz Handball n’a pas communiqué la liste des joueuses convoquées par Emmanuel Mayonnade pour cette rencontre, mais nous pouvons nous attendre à retrouver cette équipe sur la feuille de match :

#7 Grâce Zaadi (Capitaine)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#11 Manon Houette
#12 Ivana Kapitanovic
#16 Laura Portes
#17 Orlane Kanor
#18 Ilona Di Rocco
#19 Louise Burgaard
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy

 

La joueuse en forme

Depuis quelques matchs, Grâce Zaadi semble se bonifier dans la difficulté. Ses dernières performances offensives ? Un 5/6, un 9/9 et un 12/13. Le tout sans oublier son rôle de meneuse de jeu, dans lequel elle excelle en permettant à ses coéquipières d’obtenir des positions de tir implacables. La défense n’est pas non plus à négliger puisqu’elle semble y mettre une hargne supplémentaire quand les matchs montent en intensité.
En somme dans cette période où les rencontres se suivent à une vitesse folle et où le physique peut rapidement être impacté, Grâce Zaadi survole les débats et se pose en capitaine irréprochable.

En parlant de l’alternance championnat / ligue des champions elle nous déclarait ceci en interview il y a quelques semaines: « Nous ne sommes pas des machines mais nous nous devons d’être préparées au mieux pour ces rencontres. ».
Concernant la préparation, aucun doute, en revanche il y a de quoi douter du reste ces derniers temps…

 

Le point noir

Le temps de jeu de certaines joueuses commence à devenir inquiétant. On peut se demander s’il n’y a pas une certaine dépendance à certains postes et parfois un manque de profondeur de banc.
Le premier exemple qui vient en tête est celui d’Ivana Kapitanovic qui assure le poste de gardienne quasiment seule depuis le début de saison. Entre les premiers pépins physique de sa compère Laura Glauser et la blessure qui va finalement la tenir éloignée des terrains pour de longs mois on voit mal la Croate tenir toute la saison à ce poste exigeant sans faiblir. Pour le moment la seule alternative est la jeune Laura Portes mais il est inconcevable de l’envoyer au feu avec l’équipe première pour le moment et elle risque de n’assurer que de très brèves séquences de jeu. Le club a évoqué l’éventualité d’un « joker médical » mais ce n’est pas pour tout de suite et encore faut il trouver une gardienne de haut niveau, non qualifiée pour les coupes internationales et disposée à rejoindre le club…

Grâce Zaadi, que nous évoquions plus tôt passe énormément de temps sur les parquets elle aussi. Ce qui n’est pas étonnant pour une capitaine de cette qualité, mais elle ne pourra pas enchaîner les matchs de 55 minutes comme à Brest sans souffler et il faudra que le staff messin se montre vigilant afin de ne pas trop impacter la joueuse en vue de la longue saison espérée…

Orlane Kanor ne déroge pas non plus à cette utilisation massive de ses services. Elle a réalisé une prestation assez incroyable en intensité face à Brest ce Mercredi, mais qu’en est il de la récupération après un match choc de 58 minutes alors que l’on doit se qualifier en Champions League quatre jours plus tard ? Il est certain qu’à 22 ans, sa capacité à l’effort est maximale, mais il ne faudrait pas en tester les limites. Ajoutons à cela une certaine pression mentale, entre les espoirs qui reposent sur ses épaules et la balle de match loupée face au rival, elle devra se montrer solide ce Dimanche.

Plusieurs autres joueuses ont dépassé la barre des 40 minutes de jeu ces dernières semaines: Olga Perederiy, Manon Houette, Louise Burgaard, Meline Nocandy, Jurswailly Luciano… Ce qui témoigne malgré tout d’une volonté de la part d’Emmanuel Mayonnade de faire tourner son effectif d’un match à l’autre. Espérons que cela soit suffisant !

 

Les précédents affrontements

Voici les statistiques du Metz Handball face à Vipers Kristiansand depuis 2017.
En 4 matchs disputés, les Dragonnes ont emporté 2 victoires pour 1 défaite et 1 match nul.
La moyenne de différence de buts est de + 2,5.
La plus large victoire est de + 8 buts et a eu lieu le 8 Octobre 2017.
La seule défaite est d’un petit but et a eu lieu 12 Mai 2019 lors du match pour la troisième place en Champions League.

 

Les autres matchs de EHF Champions League

  • SCM Ramnicu Valcea recevait Buducnost : 20 – 21
  • Rostov Don recevait Team Esbjerg : 34 – 26
  • IK Sävehof recevait DHK Banik Most : 24 – 19
  • Brest Bretagne Handball recevait SG BBM Bietigheim : 36 – 30
  • Györi Audi ETO KC recevait RK Krim Mercator : 31 – 26
  • HC Podravka Vegeta recevait FTC Rail Cargo Hungaria : 26 – 27
  • MKS Perla Lublin reçoit CSM Bucuresti

 

Crédit Photo : Vidar Ruud – NTB scanpix (Emilie Hegh Arntzen), Lucas Deslangles (Zaadi 1), Matthieu Henkinet (Kapitanovic, Zaadi 2, Kanor)