Metz Handball, une saison historique

 

La saison qui vient de se terminer est probablement la plus réussie de l’histoire des Dragonnes. Revenons sur les événements qui l’ont constituée.

 

Le Championnat LFH

Dans la majeure compétition française, l’équipe d’Emmanuel Mayonnade n’a jamais été inquiétée, que cela soit à domicile ou à l’extérieur et n’aura laissé glisser qu’une seule défaite lors du dernier match de la saison, face au dauphin du Brest Bretagne Handball, alors que tout était déjà joué. Le seul autre petit accroc a eu lieu lors du match précédent, avec un match nul face à l’ES Besançon.

Le reste de la saison n’aura été que domination. 20 matchs gagnés avec en moyenne 9.5 buts de plus que l’adversaire. A noter le record de l’année avec 24 buts d’avance lors du coup de sifflet final, face à Bourg de Péage en Janvier.

 

Les playoffs se sont également déroulés de la meilleure des manières et ont permis aux messines de soulever leur 23ème titre de Championnes de France.

.

La coupe de France

En Coupe de France, peu de place au hasard également. Les joueuses messines ont su se défaire de toutes les adversaires, de Besançon à Brest en passant par Saint Amand les Eaux et Nice, l’application des équipières de Grace Zaadi n’a jamais faibli. Ainsi les Dragonnes ont pu agrémenter la salle des trophées d’une 9ème Coupe de France.

Crédit photo: Thierry Hauuy

La Ligue des Champions EHF

La seule compétition qui  échappe aux messine se sera encore montrée évasive cette année. Pourtant l’histoire du handball Français a été marquée par une emprunte couleur mirabelle, Metz est devenu cette saison le premier club de l’hexagone à accéder au dernier carré de la compétition, le « Final Four« .

Des phases de groupe maîtrisées où les messines ont finies premières devant Buducnost, Odense et Larvik ont laissé place à un tour principal tout autant appréciable avec une nouvelle première place devant la fameuse équipe de Rostov. En quart de finale, Bucarest n’aura pas non plus fait le poids mais les Messines ont rapidement découvert la pression du carré final et ont mal digéré l’escapade à Budapest, tombant face à Rostov en demi finale, puis face à Kristiansand dans le match pour la troisième place.

Il y a fort à parier que les regrets éprouvée en sortie de compétition se transformeront en carburant dès la reprise afin de marquer une nouvelle fois l’histoire et pourquoi pas aller détrôner Gyor

 

Sur l’ensemble de la saison les Dragonnes ont disputé 48 matchs. Une fois décomptées les 5 défaites et les 4 matchs nuls, il reste donc le nombre impressionnant de 41 victoires. Un succès global, qu’il faudra bien sûr réitérer et parfaire dès la saison prochaine !

 

Crédit photo à la une: B. Le Bars / L’Equipe