Metz Handball – Bourg de Péage Drôme Handball : L’avant-match

Ce mardi 12 novembre à 20h, Metz Handball reçoit le Bourg de Péage Drôme Handball pour son match en retard de la 11ème journée de Ligue Butagaz Energie. Alors que les Messines veulent retrouver le chemin de la victoire pour préserver leur 1ère place, les Péagoises viendront aux Arènes de Metz sans pression de résultat… 

L’adversaire du jour

11ème du dernier exercice, le club Péageois joue sa 3ème saison au sein de l’élite. Pendant que Metz Handball concourt pour son 24ème championnat, Bourg de Péage ambitionne de se stabiliser en première division chaque année. En progression constante depuis la montée, le club montre un visage de plus en plus conquérant et parvient à bousculer certains collectifs réputés supérieurs au sien. Surtout dans le chaudron bouillant du Vercors. Pour preuve, en septembre 2018, les joueuses locales avaient accéléré leur rythme provoquant ainsi des approximations offensives et défensives du côté Mosellan. Pourtant, le BDPDHB ne garde certainement pas de bons souvenirs de ses séjours à Metz. En 2017, les Messines lui avaient infligé un premier +12 avant de le laisser sur un score de 44 à 20, en Janvier dernier.

Cette saison, Bourg de Péage s’installera aux Arènes avec une armada renforcée avec les arrivées de Cassandra Tollbring (Larvik HK), de Maud-Eva Copy (Brest Bretagne Handball) et de la jeune gardienne Camille Depuiset (Toulon St-Cyr). Malgré cela, le BDPDHB présente un bilan de 3 victoires, 1 nul, 6 défaites et pointe actuellement à la 10ème place du classement. Un duel de quasi-opposées pour le dernier match de la phase aller…

Les 5 derniers matchs:

  • Défaite à Nice : 25/17
  • Défaite contre Brest : 20/36
  • Match nul contre Toulon : 26/26
  • Défaite à Nantes : 30/22
  • Victoire contre Dijon : 28/26

La joueuse à suivre

Quand nous parlons du BDPDHB, comment ne pas évoquer sa capitaine Cindy Champion ? Si elle ne fait pas partie des meilleures buteuses actuelles (26 buts), l’Arrière droite Drômoise progresse en régularité et reste une cadre importante de cet effectif en construction. Malgré un début de saison moyen et frustrant qui la bloquait à 1 ou 2 buts, elle fait de nouveau parler sa puissance de tirs depuis 3 journées avec une moyenne de 6 buts par rencontre. Des performances qui arrivent à point nommé avant d’affronter le champion de France.

Mais mention spéciale pour la jeune gardienne Camille Depuiset (21 ans). Depuis le début de la saison, elle peut exprimer tout un talent jusqu’alors bridé par son ancien club Toulon St-Cyr. Elle apprend, elle progresse et tient son équipe très souvent à flot lorsque rien ne fonctionne devant. Elle est actuellement dans le top 5 avec ses 82 arrêts et un honorable 33% d’efficacité sur sa ligne non loin… d’une Ivana Kapitanovic qui en a effectué 3 de plus (85 arrêts sur 237 tirs pour la portière Croate).

 

Du côté du Metz Handball

Le groupe

Voici la liste des joueuses convoquées par Emmanuel Mayonnade pour cette rencontre.

#7 Grâce Zaadi (Capitaine)
#8 Laura Flippes
#9 Astride N’Gouan
#10 Méline Nocandy
#11 Manon Houette
#12 Ivana Kapitanovic
#16 Laura Portes
#17 Orlane Kanor
#18 Ilona Di Rocco
#19 Louise Burgaard
#25 Marie-Hélène Sajka
#27 Marion Maubon
#30 Jurswailly Luciano
#77 Olga Perederiy

 

La joueuse en forme : Astride N’Gouan

Depuis le début de la saison, nous évoquons souvent sa binôme ukrainienne mais il s’avère que Metz Handball peut composer avec un banc qui se donne à 300% à quasi tous les postes. Alors que certains sont fragilisés par des absences phares (gardienne, arrière gauche), d’autres permettent une rotation efficace sans trop grandes difficultés, avec des joueuses aux profils bien différents. C’est le cas du duo Olga Perederiy/Astride N’Gouan. Peut-être en retrait de part l’efficacité insolente de son acolyte, l’internationale française démontre ses prouesses dans ses prises de bloc interne pour donner des positions de tirs favorables à ses coéquipières mais également par sa défense agressive au poste 3. Elle n’hésite pas non plus à partir au charbon pour provoquer une multitude de jets de 7m dans les défenses adverses. Toutefois, dernièrement, elle n’a pas été en reste devant les buts avec un sans faute face à Vipers Kristiansand (3/3) et Podravka Vegeta (4/4). Plus réaliste et lucide au fur et à mesure que la saison avance, Astride N’Gouan monte en puissance et se mue en une joueuse  particulièrement complète.

 

Les précédents affrontements

Depuis 2017, les Dragonnes ont cumulé 4 victoires en 4 rencontres.
La plus large victoire est de + 24 et a eu lieu le 19 janvier 2019 en championnat.
La plus petite victoire est de +6 et a lieu le 6 janvier 2018 à Bourg de Péage, toujours en championnat.
La moyenne d’écart de buts face à Bourg de Péage est de + 12,25

Les autres matchs de Ligues Butagaz Energie

  • Paris 92 recevait l’OGC Nice et a gagné 23 à 17
  • Toulon St-Cyr recevait Besançon et a perdu 21 à 31
  • Fleury Loiret recevait Brest et a perdu 27 à 32
  • Dijon recevait Nantes et a perdu 20 à 25
  • Mérignac recevait Chambray et a perdu 24 à 25

 

Crédit photos : Cindy Champion (Bertrand Delhomme)/Camille Depuiset (JD Desplanches)/Astride N’Gouan (Matthieu Henkinet)