Metz-Gennevilliers : A nos actes manqués…

Canonniers - Gennevillers (25)

 

C’est un beau samedi de sport qui se profilait ce samedi à Metz. Dans un match pour le compte de la 3ème journée de Nationale 2, les Canonniers ont expressément programmé la rencontre et invité les fans du FC Metz qui se rendaient à Metz-Amiens. L’opération est louable car quand on aime le foot, pourquoi ne peut-on pas aimer le basket ? C’est dans cet optique que nous nous sommes rendus au Complexe Saint-Symphorien pour voir une équipe de Metz se relancer face à Gennevilliers, adversaire au même bilan que nos Grenats : 1 victoire pour 1 défaite.

 

Metz part peut-être favori sur le papier mais attention à ne pas sous-estimer la deuxième meilleure défense de la Poule D de Nationale 2. Gennevilliers est un adversaire coriace qui fera tout pour compliquer la vie des Canonniers.

A noter les absences d’Etienne Ory, toujours en phase de reprise et de Mickaël Baibet touché au genou, ce dernier est remplacé numériquement dans le groupe par Antonin Pons.

Philippe Ory et son staff nous ont concocté le 5 de départ suivant :

Meneur : Damien Jean-Joseph
Arrière : Matthew Lee
Ailier : Henok Affa
Ailier fort : Michel Nsimba
Pivot : David Sainsbury Garcia

 

1er quart-temps

 

Canonniers - Gennevillers (1)
David Sainsbury Garcia gagne le jumpball.

 

L’entre deux est gagné par David Sainsbury Garcia et la première possession du match est messine. L’attaque des Canonniers manque un peu de fluidité en début de rencontre mais David Sainsbury Garcia va débloquer le compteur messin sur la ligne des lancers francs. Si l’attaque n’est pas encore à son avantage, la défense des Canonniers, elle, répond présent avec un Michel Nsimba intraitable au rebond et au contre.
Très brouillon, Matthew Lee cède sa place à Matthieu Rigaux. Michel Nsimba quant à lui continue son travail au rebond offensif et obtient 2 lancers pour égaliser, il cède par la suite sa place au capitaine Mamedy Diawara.

Canonniers - Gennevillers - Lee (4)
Matthew Lee force beaucoup trop ses tirs en ce début de match.

 

Les Canonniers ne sont pas bien rentrés du tout dans cette rencontre et Philippe Ory stoppe le jeu à 2:08 de la fin du quart-temps, 6-11.
Damien Jean-Joseph remet un peu d’ordre dans la maison grenat et sert Mahamadou Doucouré qui obtient un and one.
Ce seront les derniers points de ce 1er quart-temps à oublier. A l’image du public, les Canonniers ne sont pas encore réveillés.

Canonniers - Gennevillers (14)
Le public peine à suivre les quelques courageux qui donnent de la voix.

 

Metz 9-17 Gennevilliers

2ème quart-temps

La réaction messine commence par la défense ! Les joueurs reviennent sur le terrain avec attitude. Damien Jean-Joseph vole un ballon des mains adverse et envoie Henok Affa sur orbite. Le coach de Gennevilliers prends un temps-mort à 14-19.
Les deux attaques sont toujours poussives mais Michel Nsimba inscrit un fadeway difficile sur la tête de son adversaire. L’intérieur messin est bouillant et enchaîne avec un 3 points dans le corner, 19-21.
David Sainsbury Garcia lance petit à petit son match avec un retournement astucieux poste bas pour s’octroyer un lay up facile.

Canonniers - Gennevillers - Sainsbury Garcia (3)
Match difficile pour l’anglo-espagnol qui s’écartait beaucoup du cercle.

 

Damien Jean-Joseph se montre une nouvelle fois malin en défense et vole un ballon pour partir en contre attaque. Il ne peut conclure mais c’est bien suivi par Michel Nsimba, 23-25.

Canonniers - Gennevillers - Jean Joseph (4)
Damien Jean-Joseph est trop court mais Michel Nsimba va surgir pour assurer le coup.

 

Matthew Lee débloque enfin son compteur sur la ligne des lancers francs, espérons que ça le galvanise pour la suite du match. On ne croit pas si bien dire ! Sur la défense qui suit, il vole un ballon pour partir en contre-attaque et provoque une faute anti sportive adverse. Il met ses deux lancers pour ramener Metz à 27-28.

Canonniers - Gennevillers - Lee (3)
Lee met ses premiers points du match sur la ligne de réparation.

Plus rien ne se passera dans ce 2ème quart-temps. Les Canonniers peuvent et doivent faire bien mieux en deuxième MT.

Metz 27-28 Gennevilliers

 

3ème quart-temps

Metz revient sur le parquet avec envie et détermination, les murs ont sans doute dû trembler à la mi-temps ! Les Grenats inscrivent 6 points de suite, dont 4 de Matthew Lee. L’entraîneur de Gennevilliers, fou de rage, explose sa plaquette sur le banc et prend un temps-mort.
Metz continue sa marche en avant et hausse le ton en défense. Lee est lancé en contre-attaque et nous sort une passe dans le dos à la Magic Johnson pour servir Michel Nsimba qui explose le cercle. IT’S SHOWTIME !

Canonniers - Gennevillers - Nsimba (2)
Michel Nsimba maltraite l’arceau du Complexe Saint-Symphorien.

Les Canonniers sont beaucoup plus appliqués en attaque et continuent d’être agressifs en défense pour leur permettre de prendre une avance autour de la dizaine de points.
A noter une sérieuse alerte pour Henok Affa, qui rentre directement aux vestiaires après un contact difficile. Fort heureusement, l’ailier messin revient sur le banc au bout de quelques minutes.

Canonniers - Gennevillers - Affa (1)
Plus de peur de mal pour Henok Affa et sa cheville qui peut reprendre le match.

Beaucoup de mieux dans ce 3ème quart-temps côté grenat grâce notamment à un Matthew Lee plus juste et une attaque retrouvée avec 22 points inscrits.

Metz 49-43 Gennevilliers

 

4ème quart-temps

Les messins repartent sur les mêmes bases que dans le 3ème quart-temps. Matthieu Rigaux met un joli shoot à mi-distance pour ouvrir le compteur grenat dans le 4ème quart-temps.

Canonniers - Gennevillers - Rigaux (1)
Matthieu Rigaux montre son QI basket en « facilitateur de jeu ».

Mais Gennevilliers trouve de l’adresse et inscrit deux paniers à 3 points de suite, il n’en faut pas plus à Philippe Ory pour remettre Henok Affa dans le match.
L’hémorragie continue et les franciliens inscrivent deux autres paniers à 3 points. Philippe Ory stoppe le jeu, 51-56.
Les franciliens ne ratent plus un panier, devant des Canonniers qui bafouillent leur basket, et prennent une avance de 13 points, 51-64.
Philippe Ory prend son avant-dernier temps mort à 3:54 de la fin du match.

Canonniers - Gennevillers (27)
Les mines sont défaites dans le camp grenat mais Ory tente de remobiliser ses hommes.

Ce retard est irrémédiable pour nos Grenats qui n’ont pas vu la lumière dans ce 4ème quart-temps. Gennevilliers ne laissera pas filer son avance et remporte cette rencontre.

Score final : Metz 57-67 Gennevilliers

 

Le mot du capitaine : Mamedy Diawara

Canonniers - Gennevillers - Ory
Philippe Ory et Mamedy Diawara

Après cette fin de match décevante pour tous, le capitaine de l’équipe Mamedy Diawara a accepté de nous donner ses impressions sur la rencontre.

Let’s Go Metz: C’est une défaite difficile contre un adversaire qui semblait largement à votre portée aujourd’hui, qu’est ce qui vous a manqué ce soir ?

Mamedy Diawara: On a pas respecté le basket, tout simplement. On a mal entamé la première mi temps pour revenir avec un meilleur état d’esprit dans le troisième quart temps et on a tout de suite vu la différence au score. Malheureusement au lieu de continuer ce jeu collectif on est retombés dans nos travers à vouloir jouer individuellement. On sait que ce n’est pas de cette manière que l’on va trouver des solutions… Et effectivement c’est une grosse déception, il s’agissait d’un match à notre portée, qui plus est à la maison et il va falloir se remettre en question individuellement pour en faire bénéficier le collectif. On a quinze jours pour travailler et il faudra que l’on travaille plus dur et que l’on respecte les consignes données. On ne peut pas baisser la tête lorsque l’on fait des erreurs ou que l’on rate un tir…

 

Notre Canonnier du match : Michel Nsimba

Canonniers - Gennevillers - Nsimba (1)

Difficile de parler de MVP dans une défaite mais nous tenons à saluer la performance de Michel Nsimba. Pour son premier match à domicile, l’ailier fort messin aura montré tout ce qu’on attendait de lui : du rebond, du contre, de la défense, des paniers cherchés à la soute et du show time avec ce dunk rageur en 3ème quart-temps. Nsimba aura montré qu’on pouvait compter sur ses qualités athlétiques et son combat avec même quelques jolis shoots en périphérie. Prometteur pour la suite.

 

Énorme déception pour les Canonniers qui laissent filer un match pourtant à leur portée… Alors qu’on les pensait revigorés en 3ème quart-temps après leur première mi-temps difficile, les Grenats ont connu un black-out total dans le 4ème quart-temps, encaissant un 24-8 fatal. Metz pourra nourrir des regrets sur ce match face à un adversaire abordable et compte désormais un bilan de 1 victoire pour 2 défaites. Les Canonniers tenteront de se relancer dans deux semaines face aux alsaciens d’Holtzheim.