L’interview des tribunes – Kévin

Afin que vous puissiez mieux connaitre notre équipe, c’est un rédacteur de Let’s Go Metz qui répondra à l’interview des tribunes. Chacun son match pour clôturer la saison.  C’est au tour de Kévin, alias @BGI57 de répondre aux questions avant Metz – Bordeaux.

Bonjour patron, pouvez-vous « en quelques mots » nous dire qui vous êtes, et quelles sont vos tâches au sein de Let’s Go Metz?

Tout d’abord j’apprécie que tu me vouvoies et que tu m’appelles ainsi. Le respect, c’est la base, pas comme cet insolant de Symphorien. Sinon pour répondre à ta question, je m’appelle Kévin, 26 ans, supporter du club depuis mes 10 ans. Longtemps loin de Metz, j’y habite enfin depuis février 2017. Quel bonheur !
Pour ce qui est de l’organisation, nous répartissons beaucoup le travail. Je m’occupe de quelques articles récurent tel que la fiche de déplacement, parfois le groupe sélectionné par le coach ou encore le programme d’entraînement de la semaine. Tout ce travail là est partagé avec Symph’. Je m’occupe aussi de quelques interviews, quelques brèves et des montages photos. Photoshop c’est vraiment notre truc aussi, sincèrement tu nous retire ça, on est malheureux. On accorde beaucoup d’importance a avoir de beaux rendus, il faut que les supporters aient envie d’aller voir notre contenu plutôt qu’un autre et cela commence par ce genre de détails. D’ailleurs dans cet intérêt nous avons récemment apporté quelques modifications à notre logo.

Vous êtes à la tête d’un véritable empire, Let’s Go Metz compte pas moins de 5 millions d’abonnés et ça ne semble pas vouloir s’arrêter. Pourtant la concurrence est rude avec toutes ces pages de fans toutes plus originales les une que les autres (Ironie), alors c’est quoi la recette de votre succès?

J’assimile la grande réussite de Let’s Go Metz à son boss charismatique et visionnaire. En toute humilité je crois être le véritable moteur de cette puissance qu’est devenu notre site. Pu***n j’ai l’impression d’être Jean-Michel Aulas, j’arrête tout de suite. Très franchement ça marche plutôt bien pour nous et je ne pensais vraiment pas en arriver là un jour. Je crois que c’est un ensemble de chose qui font que ça plait aux supporters, je pense à tes humeurs par exemple qui sont toujours très attendues et à juste titre, en même temps cette saison est une véritable source d’inspiration pour ce genre de chronique. Je pense aussi que de proposer du contenu parfois différent du site officiel permet de se détacher d’autres pages et c’est sans doute ce que recherche les supporters qui nous suivent.

 

Comment on devient créateur d’un site aussi formidable, cette idée vous est venue comment ?

J’ai commencé par créer en mai 2016, une page Facebook qui s’appelait FC METZ NEWS, seulement au bout d’une saison à gérer ça tout seul, ça devenait compliqué et j’étais prêt à tout lâcher. J’ai contacté Julien alias Symph’ et je lui ai proposé de me rejoindre. Initialement pas très emballé car il avait en tête de créer un site axé sur la réserve et sur la section féminine. Il finit par accepter et nous créons Let’s Go Metz à l’aube de la saison 17-18.

Le FC Metz c’est donc un amour de jeunesse, pouvez-vous nous raconter ce déclic pour le club à la croix de Lorraine?

C’est grâce ou à cause de mon père, je ne sais pas trop. Il m’emmène pour la première fois au stade en tribune EST face à Bordeaux le 19 mai 2001… Tiens, tiens, on joue contre qui le 19 mai 2018 ? Bref. C’était le dernier match à Saint-Symphorien de la saison… Tiens, tiens… Nous fêtions le maintien… Oui, ça ne peut pas toujours coller ! Nous fêtions surtout le départ à la retraite de Sylvain Kastendeuch, et quel départ ! J’ai été impressionné par l’ambiance, le stade était comble. Metz l’emporte grâce à Baticle et Jager. À partir de ce jour là, le club venait aussi de gagner un fervent supporter de plus.

Malgré les résultats médiocres depuis plus d’une décennie, voire catastrophique cette année, la passion semble encore habiter quelques irréductibles. A votre avis rien ne peut arriver au FC Metz, ou bien on amorce un tournant dans son histoire ?

Le FC Metz a toujours su rebondir, c’est devenu le spécialiste en la matière. L’intersaison va être crucial. Les bons choix seront nécessaires et conditionneront notre saison. On a réussi à s’en sortir la dernière fois en cours de saison, en mettant les joueurs de Freitas de coté et en se rattrapant au mercato hivernal mais ça ne marchera pas à chaque fois. Ceci étant, le club a des projets d’infrastructure conséquents et indispensables. Dès leurs aboutissements, le club entrera dans une nouvelle gamme et n’aura plus d’excuses pour maintenir une équipe compétitive en Ligue 1. Dans l’immédiat je fais confiance à ces projets qui nous laissent envisager un avenir plus paisible dans l’élite.

Du coup l’abonnement pour l’an prochain c’est une option ou une obligation ?

J’étais abonné en National, j’habitais à Strasbourg et je venais à chaque match. Notre situation aujourd’hui c’est de la rigolade à coté de ce que nous avons vécu. Je serai donc abonné la saison prochaine et en espérant un retour de la Horda en EST basse.

Vous voyez qui pour remplacer Hantz le gris à la tête de l’équipe ?

Aucune idée. Personnellement je voulais que Fred Hantz reste à la tête de l’équipe. Il en sera autrement. Les dirigeants vont sans doute donner quelques indices concernant le profil recherché. J’espère que nous serons rapidement fixés.

Let’s Go Metz est l’un des rares médias alternatifs à mettre en avant les féminines. Pensez-vous que le football féminin peut prendre de l’importance à Metz comme à Lyon ou Paris, ou on est condamné à faire le yoyo à l’instar des gars ?

J’en ai bien peur… La différence de niveau entre chaque équipes en D1 est tellement énorme. C’est une histoire de volonté aussi. Est-ce que le FC Metz aura envie d’engager de l’argent dans une section qui ne lui rapportera rien financièrement ? Pas sûr. Il faudra décrocher un exploit à chaque saison pour obtenir le maintien.

Un pronostic pour ce match contre Bordeaux qui compte pour du beurre ?

Très sincèrement, avec le groupe présent, un coach déjà viré et un public qui ne répondra probablement pas présent. Quoi de mieux qu’une défaite 0-1 sur un but concédé dans les 10 dernières minutes ? Histoire de terminer ce chapitre comme il a commencé.

Dernière question : des vacances prévues pour Let’s Go Metz ou bien le site va continuer à vivre à plein régime pendant le mercato d’été ?

Pas de vacances, on va être au taquet tout l’été ! Vu les mouvements qui se profilent, on risque d’avoir du boulot ! Alors restez en ligne et suivez-nous !

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *