Rats au But – L’humeur de Fox Mulder

Bientôt minuit, l’heure idéale pour écrire des âneries…
Oui, des « âneries », ça se dit encore, sois pas choqué.
Une petite expression surannée pour bien démarrer, le tout sans vulgarité.
On n’est pas obligé de tout le temps être grossier.


On n’est pas non plus obligé de tout le temps sortir des trucs racistes et oppressifs pour s’exprimer.
Le FC Metz n’est pas non plus obligé de tout le temps gagner.

Je viens à l’instant de terminer de brûler tous mes vêtements.
Alors oui, que tu comprennes, pour la petite histoire j’ai été convié à regarder le match chez l’homme à la cigarette.
Enfin y avait pas que lui, y avait aussi sa femme, à la cigarette également.


Du coup en rentrant, je me suis fait renifler le cul par Scully, elle m’a un peu engueulé si tu vois ce que je veux dire…
Normal.
Quand t’as arrêté de cloper depuis un an et que tu sens le cendrier froid en rentrant du match, forcément…


Enfin bref!

Je tenais dans un premier temps à vous présenter des excuses.
Enfin à certains du moins.
Voilà, la dernière fois, après la déroute contre Monaco, j’ai un peu râlé contre les connards surexcités qui s’enjaillent les heures et les jours qui précèdent la match, et nous portent l’œil avec leur surdose de confiance.
Or cette semaine, après les provocations « involontaires » du compte Twitter « le Phocéen », j’avoue avoir un peu perdu pied.


Dans ma tête je me suis dit « putain les mecs nous respectent vraiment pas, on a un coup à jouer« .

Tu te souviens dans Rocky IV quand Steve Mandanda se met à danser comme un couillon avant son match contre Ivan Drago?


Il l’a pas du tout respecté, il s’est vu plus fort, il a fait le mariole (Encore une expression du siècle dernier, rien que pour toi), et ce con il en est mort…
Bin tu vois, après le tweet du Phocéen, j’ai toute la rage d’Ivan Drago qui m’est remontée dans l’estomac.


Les types ont eu beau nous faire croire que ce n’était pas volontaire, le mal était fait.


Du coup, de mon côté c’était fini, j’étais en Roux libre pour toute la semaine :



Ah bah les 3 buts, on les a mit y a pas de soucis…
Ce n’est pas Nono le petit robot qui les a plantés, certes, mais ils y sont, y a bien le compte.
A sa décharge, il avait face à lui le meilleur arrière droit d’Europe, notre bon vieux Bouna, Tsar en son pays!
Depuis qu’il joue sur la ligne défensive avec Rami, on l’a jamais vu aussi à l’aise le roi Bouna :

Par contre de notre côté, c’était pas franchement prévu qu’on s’en prenne 6.

Ah ça fait mal au fion je te le fais pas dire…
Si la défense trisomique du gros Lando et de Sakai, le Corky japonnais, n’a pas été un gros soucis pour les artistes de l’attaque messine, devant par contre, les marseillais nous ont littéralement submergés.
Une véritable déferlante s’est abattue sur la défense amorphe des grenats :

Dès la 6ème minute, Morgan Sanson, marque le but de l’année:

3mn plus tard c’est Thauvin qui enfonce le clou.

En 10mn le match était plié…

La suite vous la connaissez.
On a poussé, on a tenté, on s’est procuré de belles occasions, mais à chaque fois, Apollo Creed faisait montre d’une classe hors norme avec des arrêts exceptionnels.

On a dominé jusqu’à la mi-temps avant de se faire surprendre à nouveau par un contre assffaffin de Galère Zermain, conclu à nouveau par Thauvin.

Au retour des vestiaires, toujours le trio Thauvin – Vermain qui marque le 4ème but.
Puis le 5ème… le 6ème etc.

Véritable rafle au Vélodrome… #PointGodwin

Orgie de buts, viol en réunion, la tournante tant attendue par les spécialistes du football aura bien eu lieu.

Heureusement, Zinedine Mollet a su sauver l’honneur à 2 reprises, avec des buts somptueux.


C’est de nouveau la belle surprise du moment, alors que notre Doux Dossevi manque à l’appel, on sait qu’on a du banc cette fois.
Et même Zlatan Ibrahima Niane s’est permis de marquer son 2ème but du championnat!

Alors que demander de plus?

Franchement, même si on sait tous que l’OM est un cran au dessus, et qu’ils n’ont pas véritablement forcé ce soir, faut bien avouer que ça fout la rage de se prendre 6 olives dans l’oignon.
Des buts de merdes, tellement évitables si Niakhaté, Mandjeck, Rivierez, Palmieri et Diagne avait un tout petit peu haussé le rythme et bouger leurs petits culs de derniers, au lieu de regarder jouer les marseillais.

Mais soit, on s’attendait tous à une défaite.
Enfin sauf quelques connards comme moi, qui avions misé quelques euros sur une victoire messine.
Tant pis, séance de rattrapage dès mercredi en coupe et surtout samedi prochain contre les crados montpelliérains.
Là par contre, va pas falloir se louper !

Fox Mulder

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *