Les clés du match pour mettre les héraultais sous les eaux

Clefs_du_match_FCMMHSC

Le passage rapide en coupe de la Ligue

 

 

Vincent Hognon avait annoncé faire tourner et donner sa chance aux jeunes pour ce tour de la coupe de la Ligue à domicile. Une bonne occasion de voir des joueurs qui font le bonheur de Greg Proment en N3. Et ben c’est raté… Je suis très déçu de ses choix et la prestation confirme que ce n’était pas les bons.

Je m’attendais à Collet à droite, car clairement Centonze ne va pas tenir 40 matchs dans la saison. J’espérais secrètement voir Peugnet en défense centrale ou pourquoi pas Lô et devant, nos pépites sénégalaises. On aura eu Yade, qui a été plutôt bon comme on pouvait s’y attendre. Seule éclaircie, la titularisation de Udol.

Pour ce qui est de la prestation, ce fût indigent. En défense, Sunzu s’est vu en difficulté dans la relance, il a plusieurs fois mis Centonze sous pression par la piètre qualité de ses transmissions, Fofana était dans le même registre, plus solide et d’avantage dans le duel, mais on ne sentait aucune sérénité, reste à savoir si c’est son association avec Sunzu qui ne lui correspond pas… Udol fût lui très à l’aise offensivement, par contre il était souvent dépassé sur les transitions défensives. Rien d’anormal après tant de mois sans jouer à cette intensité.

Offensivement, quelle pauvreté! La Diallo -dépendance était très marquée, on n’a pu évoluer essentiellement que sur des transitions rapides vers l’avant, sans jamais garder le ballon pour avoir des temps de possession. Yade a montré toute ses qualités : vitesse, percussion et puissance, notamment sur le but de Niane. Pour moi, la grosse déception depuis quelques semaines c’est Gakpa, il ne fait plus de différences et il a beaucoup trop de déchets dans ses passes. Il n’est pas retenu pour le match de ce soir. Mais je me pose alors une question: Gakpa, qui est un joueur sachant faire la différence grâce à ses changements de rythme balle au pied et sa vivacité mais qui peine souvent à trouver sa place dans une équipe qui garde très peu le ballon, ne serait-il pas mieux placé sur un coté plutôt qu’en plein cœur du jeu? Dans tous les cas, il est très suffisant ces dernières semaines.

Et que dire de la séance de penalty ? Juste scandaleux, rien qu’à la prise d’élan Boulaya et Nguette n’avait aucune détermination. Je m’interroge toujours sur la volonté de reprendre Nguette, il est quasiment transparent dans le jeu, très peu décisif et ce n’est pas un joueur qui va se mettre minable sur le terrain, sa nonchalance au moment de tirer le penalty reflète son état d’esprit de jemenfoutiste.

Montpellier c’est comment ?

Angers Montpellier

Montpellier reims

Le club de la Paillade est dans le dur en ce moment. En championnat, ils sont sur deux matchs sans victoire avec une défaite à Reims et un match nul contre Angers. De manière générale, Montpellier n’est pas à l’aise à l’extérieur : aucune victoire, 3 défaites et 2 nuls en 5 matchs.

La plus grosse difficulté pour les Montpelliérains, c’est qu’ils sont attendus maintenant, et leur organisation est connue de tous avec ce 3-5-2. Der Zarkarian fût un précurseur en Ligue 1 avec ce système de jeu.

La force de cette animation réside dans l’occupation du terrain. Les deux pistons permettent de déséquilibrer la défense adverse. La complémentarité des deux attaquants est également une force de l’équipe de Laurent Nicollin. Une grosse densité au milieu de terrain avec 5 joueurs et généralement un numéro 10 qui joue plus haut.

Ce système est vulnérable avec les espaces laissés dans le dos des deux pistons quand l’équipe est en possession du ballon et c’est l’une des raisons pour laquelle Montpellier n’aime pas faire le jeu, l’équipe se découvre, notamment dans les couloirs. Il faut donc une bonne couverture des trois axiaux pour couper rapidement si l’équipe adverse récupère le ballon et passe dans le dos de ces deux latéraux offensifs.

Quel plan de jeu pour le FC Metz version Trap ?

compo_metz

Pour mettre à mal un 3-5-2 il y a deux solutions en général. Le 4-4-2, soit le classique ou le 4-4-2 version Pep Hognon. Avec deux pointes, la défense adverse est tout de suite sous pression avec un 2 vs 3 qui se présente. Généralement, les centraux appellent un 6 pour venir au marquage d’un des deux défenseurs ce qui libère 2 centraux sur 3 et permet de diminuer cette densité de 5 joueurs au milieu.

Je ne suis pas certain qu’on ait les joueurs qui puissent occuper ces 4 postes de milieux, beaucoup de nos offensifs sont des ailiers et non des milieux axiaux .

La solution privilégiée est le 4-4-1-1. Il va nous permettre d’être bien en place, et surtout apporter cette densité au milieu pour renforcer ce bloc compact. Cette animation permet d’appuyer sur les points forts du groupe au niveau offensif : vitesse, percussion.

L’idée est de laisser le ballon à Montpellier qui va comme prévu occuper tout le terrain dans la largueur avec ses deux pistons. Souquet et Oyongo vont jouer haut dans ce système. Il faudra être à la récupération et mettre beaucoup de vitesse dans les couloirs pour déstabiliser les 3 centraux derrières.

Si on garde le ballon, les joueurs de la Mosson vont être dans le confort avec des attaques rapides à 4 ou même à 5, orchestrées par l’ancien Messin, Mollet. Les situations de déséquilibre peuvent être nombreuses si Metz ne se positionne pas en bloc compact et en attente.

Ce match de samedi va être l’occasion d’analyser la maturité des messins face à une équipe très bien organisée, qui joue dans ce système depuis 2 ans avec une certaine réussite.

J’alignerais un 4-4-1-1 pour laisser le jeu aux Montpelliérains, avec des joueurs de percussion qui ont donné satisfaction ces dernières semaines. Après les mauvaises performances ce mercredi de Angban et Gakpa, je fais le choix de garder Traoré dans le XI malgré sa rentrée décevante face à Brest.

A droite on partirait sur Ambrose, qui fait les efforts pour verrouiller son couloir devant Centonze. J’essaierais de mettre Niane dans le couloir de Souquet qui est très offensif dans son rôle de piston droit afin de limiter son impact. Chose qui n’est pas permise par VH, qui titularisera à tous les coups l’intouchable Nguettinho. Et bien sûr devant, Diallo, qui va devoir se défaire de Hilton et Congré.

L’idée sera de défendre en bloc assez bas et sortir rapidement dans le dos des latéraux. La vitesse de nos attaquants est un atout face à une défense relativement lente surtout Congré et le quadragénaire Hilton. On pourrait aligner une équipe plus technique avec un Boulaya titulaire dans un couloir, mais si sa motivation est aussi grande que lors de la séance de penalty je préfère le laisser en tribune. Cohade pourrait être dans le XI de départ à la place de Ndoram.

Je ne suis pas certain que le système, 4-1-2-1-2 asymétrique, de Vincent Hognon, mis en place depuis quelques semaines, soit une solution pour le match avec une équipe Héraultaise dans un 3-5-2 très bien huilé.

Réponse dans quelques heures…