Les budgets de la Ligue 1 2019/2020: où est le FC Metz ?

Les budgets prévisionnels des 20 clubs de Ligue 1 ont été publiés en fin de semaine dernière. Nous nous sommes donc penchés sur la situation du FC Metz au sein de ce nouvel exercice ainsi que sur la situation globale du championnat. Sortez les portefeuilles et les calculatrices !

 

Le FC Metz

Si le budget équivalait au classement sportif à la fin de saison on pourrait dire que les grenats font une saison honorable. Mais heureusement le sport reste encore un art aléatoire et nous devrions connaitre de nombreuses surprises au cours de l’année. Avec un budget estimé à 40 millions d’euros, le club à la croix de Lorraine pointe à la 13ème place du classement… comme en 2017-2018 lors de la dernière relégation en date, ou le budget était de 33 millions d’euros. Doit on s’inquiéter ? Pas forcément, puisque lors du maintien en 2016 – 2017, les finances pointaient à la 14ème position (30 millions d’euros).
Nous pouvons donc constater que le budget est en hausse constante à chaque saison dans l’élite et s’adapte à la concurrence. Metz ne se laisse pas distancer par ses concurrents et maintient son rang dès son retour à une époque ou la fracture Ligue 1 / Ligue 2 est de plus en plus marquée.
Avec une enveloppe quasiment similaire à Strasbourg, Montpellier ou Dijon, ainsi qu’une gestion saine comme l’indique le dernier rapport DNCG, le FC Metz fait bonne figure et se pose avant la reprise à la hauteur des ambitions affichées.

 

Le troisième championnat

Beaucoup d’entre nous rient encore des déclarations de Philippe Hinschberger lorsqu’il était à la tête de l’équipe: « Ce n’est pas notre championnat… ». Eh bien en matière de finances, c’est vrai. Il y a la Ligue 2, la Ligue 1 « standard » et la Ligue 1 « des riches ». Pas moins de 6 clubs affichent cette saison un budget de 100 millions d’euros ou plus, avec en tête et sans surprise le Paris Saint Germain qui cette année encore disputera une course d’avions en papier avec une fusée à 637 millions d’euros. Derrière le club de la capitale, des géants habituels: l’Olympique Lyonnais (310 millions d’euros), l’AS Monaco (220 millions d’euros), l’Olympique de Marseille (110 millions d’euros) et les nouveaux venus dans le club: Lille (120 millions d’euros) et Saint Etienne (100 millions d’euros).

Le reste du championnat se trouve après un fossé de 30 millions d’euros, où sont accrochés Nantes et Bordeaux (70 millions d’euros) ainsi que Rennes (65 millions d’euros) avant de franchir un nouveau cap de 15 millions d’euros et de retrouver « l’autre championnat » ou 11 clubs se débattent avec des budgets entre 27 millions d’euros et 50 millions d’euros.

 

Le classement complet

  1. Paris Saint Germain : 637 millions d’euros
  2. Lyon: 310 millions d’euros
  3. Monaco: 220 millions d’euros
  4. Lille: 120 millions d’euros
  5. Marseille: 110 millions d’euros
  6. Saint Etienne: 100 millions d’euros
  7. Nantes: 70 millions d’euros
  8. Bordeaux: 70 millions d’euros
  9. Rennes: 65 millions d’euros
  10. Nice: 50 millions d’euros
  11. Reims: 45 millions d’euros
  12. Strasbourg: 43 millions d’euros
  13. Metz: 40 millions d’euros
  14. Montpellier: 40 millions d’euros
  15. Dijon: 38 millions d’euros
  16. Toulouse: 35 millions d’euros
  17. Angers : 32 millions d’euros
  18. Amiens: 30 millions d’euros
  19. Brest: 30 millions d’euros
  20. Nîmes: 27 millions d’euros