Le débrief de Junior : Varela nous a (presque) Béziers

Salut la miff !

Vous allez bien ? Moi oui en tout cas. Vous vous en tamponnez probablement le coquillage mais j’suis au top là. Sur et en dehors du terrain je carbure (à la coke). D’ailleurs tous les matins avant d’aller au bureau je prends un rail de coke, un café, comme un petit portoricain pratiquement new-yorkais (si tu l’as celle-là t’es fort).

Tout va bien si ce n’est notre bon vieux FC Metz qui patine un peu en ce moment. Seulement 1 victoire sur les 5 derniers matchs, et encore c’était contre les maïs humains susnommés ASNL. Autant dire que la victoire était impérative ce lundi soir contre les hommes de Damien Baïzé.

Vous l’aurez compris, le Lundi Club de Metz était encore à l’honneur sur Quenel+ Sport, pour le plus grand plaisir du public de St-Symph’ qui attendait ce match avec impatience.

Un match qui sentait bon la Ligue d’eux avec une ordure chauve au sifflet :

BARTOLOMEU BUKKAKE VARELA

Tout était réuni pour le traquenard…

La compo :

Un XI très plaisant pour cousin Junior. Gakpa et Cohade associés au milieu, Diallo et Niane en même temps sur le terrain et Boulaya OUT après ses dernières prestations indignes d’un joueur de son talent ? J’aime.

Et bien malgré tout ça, le FC Metsse a fait une sieste Fox Mulderienne pendant les 35 premières minutes du match… Pire, les bites et rois se sont même procurés des situations dangereuses. Putain les gars, vous allez sérieusement laisser jouer une équipe de curling comme ça ? Leur arrière droit c’est une copie made in China de Djibril Sidibé oh !

Même numéro et tout… J’ai mis 1 heure à trouver une photo de lui bordel, le type la journée avant l’entrainement il tond la pelouse de Robert Ménard. Les joueurs de Béziers gagnent moins que des fonctionnaires gras et feignants, sans déconner…

Heureusement, l’Empire Grenat se réveillera avec fureur entre la 39ème et la 45ème minute. Opa Nguette Style est déséquilibré dans la surface à la surface à la 39ème, Pascal Varela met alors son sifflet pénien à la bouche et hésite à se diriger vers le point de pénalty, il décida finalement que notre danseur sénégalais avait simulé et lui inflige un carton jaune qui sera lourd de conséquence pour la suite du match…

La furia messine ne faiblit pas mais le coup de casque à pointe de Niane (44ème) et la bundesfrappe de Marvin Gakpac (45ème+2) passent de peu en dehors du cadre.

Les 2 équipes rentrent aux vestiaires sur ce piteux score de 0-0.

Je profite de la mi-temps pour aller saluer mon patron et mon padrino Fox, assis tous deux plus haut avec les seniors. Un filet de bave coulait pourtant de leur bouche, ils s’étaient endormis devant ce premier acte palpitant, pas un pour relever l’autre…

Après une longue et enrichissante discussion avec les vieux (true story j’vous assure), je décide de regagner ma place et patatra : Pascal Varela voit rouge et exclut Opa Nguette avec un second carton jaune… Le petit arbitre se délecta immédiatement d’avoir réduit les messins à 10

Allez oust Monsieur Nguette, au vestiaire !

Le trou du cul humain sponsorisé par La Poste continua sa masterclass de la honte en narguant Zlatan Ibrahima Niane pourtant victime d’une faute puis en avertissant Ivan Bayou quelques minutes plus tard car ce dernier avait osé défendre !

Cette hérésie arbitranale galvanisa les joueurs et le public.

Servi par Super Cohade dans la profondeur, Zlatan Ibrahima Niane porte ses énormes couilles comme dans le derby pour trouver le chemin des filets. 1-0 !

La délivrance…

C’est le moment choisi par Vincent Oignon pour faire son premier changement. Quelques minutes après le but, Farid Boulaouane remplace un excellent Marvin Gakpac. Le numéro 10 messin a été omniprésent, que ce soit dans l’axe ou sur un côté après l’expulsion par avion de Opa Nguette. Bravo champion !

Fort de cet avantage, les messins continuent de dominer leur adversaire même à 10 contre 11, puis à 10 contre 10…

Sur une tentative d’assassinat sur Ivan Bayou, Bartolomeu Varicelle sortit contraint et forcé la carte rouge à l’encontre d’un boucher biterrois. On peut voir qu’il est au bord des larmes au moment de distribuer la sanction suprême.

La racé catalan est forcé de céder sa place, remplacé par le colonel Djoriv. Cœur sur toi Ivan, on espère tous que tu vas bien.

Mamadou Fofana remplacera ensuite l’excellent Habib Maïga, encore une fois auteur d’un match plein de cœur et de combativité.

Le 4ème arbitre annonce alors le temps additionnel.

Bon 5 minutes en réalité, mais la mauvaise blague n’a que trop duré.

Après ces 300 longues secondes, l’arbitre enculé se décide finalement à délivrer les 3 coups de sifflet finaux.

VICTOIRE !!

Certes c’est que Béziers en face mais après le carton rouge on a vu des mecs avec du cœur, des tripes, qui ont joué en étant revanchards et ça on a kiffé ! Même Farid Boulaouane, qui sera sûrement titulaire vendredi, a fait une bonne entrée en se battant en défense et en jouant simple !

Le couvert sera donc remis dès vendredi avec la réception du Paris FC. On espère la même attitude qu’en 2ème mi-temps et surtout les 3 points, car derrière ça revient fort…

Allez, à plus.

Junior

Share