Le débrief de Junior : gloire à Philou !

Salut la compagnie !

Ca va ? Ca faisait longtemps hein ! Tu m’étonnes entre la trêve internationale et les matchs en semaine (Lundi Club de Metz) ça diminue les occasions de faire des débriefs, et puis je travaille aussi, j’ai quitté le Chômage FC… Quelle tristesse, je vais devoir cotiser pour des gros culs feignants dans mon genre. Heureusement qu’il nous reste notre club adoré de tous, meilleur club de France et de Ligue 2 avec la LFP et les arbitres dans sa poche contrairement au Racing Club Oin Oin, j’ai nommé le FOOTBALL CLUB DE METZ.

Avant de revenir sur le MAAAAIN EVENT de cette semaine face aux grenoblois de Philippe Hinschallah, je vais rapidement parler de notre victoire écrasante face aux gaziers (non y aura aucune vanne antisémite sur le Gaz, espèce d’ordure).

METZ – AJACCIO : 1-0

Dans un nouveau match programmé un lundi soir qui suivait un week-end où la concurrence avait perdu des points et où la Banlieue Sud s’était imposée, tout était réuni pour que nos Grenats paument face à une équipe corse qui puait la pisse.

Cependant, votre soldat Junior était au stade dans ce froid de connard pendant que Fox « fraud » Mulder avait privilégié la tribune canapé pour assister à ce choc. Affluence remarquable comme vous pouvez le voir.

Ce match marquait les retrouvailles avec deux anciens pensionnaires de la maison grenat : le son of Bitche David Oberhauser (« au dessus c’est le soleil » en patois) ainsi que le micro milieu qui trimballe toujours Jeff Louis par la poche, Mayoro N’Doye. On vous oublie pas les gars.

Mayoro N’Doye et Jeff Louis

Gâtés comme nous sommes, nous aurions pu également revoir le Pape Cartier 1er et Julian Palmier rit. Malheureusement le premier nommé a rejoint le Chômage FC et le décérébré aux oreilles bizarres doit être encore suspendu, blessé ou en train de se battre avec des ours.

Place au futchebol !

Les messins prennent rapidement l’avantage grâce à un pénalty de l’homme à la face de poupon : Sweet Sweet Habib Diallo. C’est bien mon petit Habib, continue comme ça. Fais moi courir ce rouquin de Charbonnier en tête du classement des buteurs.

Plus grand chose ne se passera dans ce match, Oukidja le Grenat du mois, s’emploiera simplement une toute petite fois grâce à une superbe horizontale.

Boutique fermée, 1-0. On vient, on gagne et on s’en va !

Oui je sais… Tu vas faire la fine bouche, match moyen, ça joue petits bras… Oui mais ça gagne ! On prend les 3 points et on avance, très important dans ces périodes de novembre/décembre où l’hiver arrive à grands pas.

GRENOBLE – METZ : 1-1

Place à la grosse affiche de la semaine !

L’occasion était si spéciale que le patron de Let’s Go Metz himself nous a invité dans son palace pour déjeuner et voir ce grand match. Petits fours, champagne, caviars, foie gras, home cinéma, la totale… Bon en réalité on a eu droit à des pizzas, de la bière et un streaming qui bugait. T’as vu comment sont traités les employés ici ? Y en a marre, je sais pas ce qui me retiens d’enfiler mon gilet jaune.

On rigolait bien quand même, on n’est pas des gens compliqués nous les gueux, tu nous mets une paire de chips, du saucisson et on est contents. On rigolait bien jusqu’à l’annonce de la composition du FC Metz…

Compo un peu remaniée pour l’occasion, faut dire qu’on joue mardi aussi. Notons les titularisation de Matthieu l’Udol des jeunes pour son grand retour, le piti Jallow et celle de l’actrice porno Emmanuelle Rivière.

Me demande pas comment je connais ça, j’te rappelle que j’ai grandi avec Fox Mulder.

Le match :

Comme lundi face à Ajaccio, nos messins débutent le match tambour battant.

Dès la 20ème minute, Brice Maubleu fist Emmanuelle Rivière avec ses énormes poings (et lui fait un beau bleu au visage hihi), ce dernier, frappé, délivre une passe décisive du turfu pour le très bon Opa Nguette qui finit avec style : 1-0 !

Le gardien grenoblois tentera d’argumenter avec l’arbitre mais ce dernier restera de marbre face à ses doléances, malgré une belle démonstration vocale…

Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, 7 minutes plus tard Matthieu Udol doit (une nouvelle fois) céder sa place sur blessure…

Force et courage à toi mon grand…

Réveillés par l’ouverture du score, les gros nobles oies s’enhardissent et mettent en danger la défense messine. Ils parviennent même à égaliser sur un coup franc.

Gibon, le défenseur primate du GF38, est hors-jeu d’1 mètre sur l’action mais nos amis du ch’nord se garderont de le préciser. Cela reste un point de détail de l’histoire.

1-1 !

Ce sera finalement le score final, les deux clubs se quittent bons amis. Ce point du nul reste un bon résultat pour les hommes de Fred Ancelotti, quand on sait que le tacticien chauve a dû utiliser 2 changements pour blessures en 45 minutes.

Match nul, il ne pouvait en être autrement pour notre légende locale, Philippe Hinschberger, bien content de glaner un point précieux face au PSG de la Ligue 2. « Metz ce n’est pas notre championnat » aurait-il déclaré à l’issue de la rencontre.

J’suis mauvaise langue, il fait quand même du super taf avec Grenoble. Se hisser dans le top 5 avec une équipe promue composée de skieurs et de fromagers c’est une performance remarquable. On te souhaite le meilleur Philou, on apprécie ta grande classe quand tu es allé saluer nos valeureux supporters qui ont fait le long déplacement jusque dans les Alpes.

Pas de répit pour nos gladiateurs romains, le combat reprend déjà mardi face au Red Star pour une édition du FC Metz Coupe d’Europe tour.

Bon malheureusement on ne jouera pas contre l’Etoile Rouge de Belgrade mais bien contre le dernier de Domino’s Ligue 2, le Red Star de Saint-Ouen. Moins glamour hein.

Quitte à jouer un match de merde contre une équipe francilienne on aurait pu jouer contre le Yellow Star de Villejuif, au moins on aurait un peu rigolé.

Allez les potos, à la prochaine avec plaisir !

Junior

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *