La vie d’un supporter expatrié [Partie 2]

Retrouvez la suite des aventures de Joris supporter du FC Metz expatrié à Montréal au Canada . Si vous n’avez pas lu la partie 1 c’est par ICI que ça se passe.

Pour commencer je sais que tu vas probablement pas tout lire, mais sois sympa lâche ton like et partage pour Let’s Go Metz et le super travail effectué bénévolement par quelques passionnés du club à la croix de Lorraine. Ça fait toujours plaisir. 

 

Donc …  Suite et fin de cette expérience montréalaise, qui aura su me faire découvrir plus en profondeur comment le Soccer, ou Football pour les puristes, était perçu et vécu outre-Atlantique.

La saison 2017 de l’impact Montréal étant déjà pliée, pas de Playoff cette année. On prend du temps pour retrouver les copains. Et quoi de mieux que recevoir un bonnet Horda Frénétik en main propre histoire de surmonter l’hiver et se jeter quelques bières devant un bon hamburger et un match des Habs !…

 

Finalement au rythme des saisons et des aléas de l’hiver, le championnat prenait fin sur une victoire écrasante et sans discussion du Toronto FC, éternel rival de L’impact de Montréal.

Et quoi de mieux qu’un derby dans le célèbre Stade Olympique, couvert avec une capacité de 60 000 places et évidemment la plus haute tour inclinée du monde pour commencer la saison ? C’est donc ici que se poursuivra cette aventure…

 

Mais avant ça ! Petit flash back sur cette intersaison mouvementée !
Tout d’abord petit répit et soulagement de ne plus devoir supporter les:

Bah alors toujours dernier de Ligue 1?

Alors prêt pour la Ligue 2 ?

Et autres phrases du type, digne d’un one man show de Gad Elmaleh… (Au passage je n’ai absolument rien contre lui mais étant donné qu’il a effectué ses études à Montréal. La référence me plaisait bien. De toute façon je fais ce que je veux c’est mon article… Oh !)

L’appel du cœur se fait donc ressentir, et un billet d’avion pour Charles de Gaulle dans la poche le supporter messin se rend à l’aéroport Trudeau. Avant de retrouver Saint Symphorien théâtre d’un derby mémorable, vécu sur le bon vieux stream, une escale chez le vieux Gaston Gérard s’impose. Quoi de mieux qu’un déplacement à l’allure de pèlerinage pour se remettre au parfum de la Ligue 1. Il en a du culot à se ramener avec une écharpe des Ultras Montréalais. Non pas qu’il n’y ait quelconque animosité entre les supporters, mais attention tout de même aux malentendus, car se pointer dans un parcage Horda avec les couleurs de Karlsruhe ou Trier peut prêter à confusion…

La vérité étant rétablis… place au match. Autant dire que si tu t’es perdu sur le chemin du stade et que lassé de ce triste spectacle tu es parti 5 minutes avant la fin, tu as tout raté. C’est donc sur ce score de 1 partout que nous reprenons le chemin de Metz la Pucelle.

Moins de 5 jours après les stéphanois opposés à leur maison de retraite était balayé d’un 3-0 sans appel. Un shot de mirabelle, 7 heures de vol et c’est ressourcé comme jamais qu’il faut faire son retour dans le grand nord où le fond de l’air est….grenat.

 

l’Impact ayant finalement trouvé le nouveau capitaine de son bateau bien mal en point, commence à préparer la saison à venir. Au sommaire, fini les blagues belges, adieu Ciman bon vent à toi. Également au revoir au couteau suisse Dzemaili. Côté arrivée on piétine encore. Bon j’aurais bien aimé vous résumer la fameuse “Draft” mais en bon français complètement détaché du système impérial américain… J’ai…. euh… Absolument rien compris donc on se contentera de dire que des joueurs sont partis et d’autres sont arrivés. Ne me remerciez pas pour de telles précisions, ça me fait plaisir.

Maintenant que le mercato est clos, place à l’entraînement. On s’échauffe la voix! Petit match caritatif au profit de la maison Haïti, événement organisé par le Capitaine emblématique de l’IMFC, Patrice Bernier. Fraîchement parti en retraite.

 

…. 1 Month later….

Nous revoilà donc à ce fameux match ! Impact Montréal-Toronto ou Clown FC pour les intimes. On est un peu loin des “Batardville” ou autres “Putain de n*ncéen” mais que voulez-vous le Québécois est poli. Quelques soit l’adversaire.

– FUUUUCCKKK TO RON TO

Ah y’a toujours quelques exceptions évidemment.

Quel Stade mes amis, quelle belle ambiance. L’impact est sur ses Gardes, la venue du nain italien, de Jozy de la compta Altidore et du petit ami de Rose Bertram fait quelques peut trembler le camp québécois. En effet ce début de saison est très Fc Metsque, avec effectivement 2 défaites de rang en autant de match de championnat. Mais quoi de mieux qu’une victoire dans le derby du sirop d’érable pour lancer la saison ! Avec la venue du Roc Fanni en défense centrale (pressenti au Fc Metz on le rappel, merci les médias), et l’arrivée de Jeisson Vargas, qui signe son premier but en MLS, l’impact s’impose face à l’ennemi Torontois.

Finalement après avoir survécu à ce premier hiver Québécois, on continuera à suivre le début de saison à Saputo ainsi que le fiasco messin en attendant le début de la Coupe du monde.

 

 

Si durant les 3 prochains vous vous baladez dans la ville des 100 festivals vous pourrez probablement croiser au détour d’une rue un maillot familier. Promis j’y suis pour quelque chose. ☨

Si tu es encore là, merci d’avoir lu et surtout si tu en as l’occasion, ouvre toi à la MLS. Public accueillant, Ultras très sympathiques et avenants. Et bien plus de spectacle que les a priori qu’on porte souvent, à tort, sur ce championnat.

Sur ce, je rentrerai à la maison avec de magnifiques souvenirs de la belle province Québécoise.

 

 

@Joris_Coss

Un commentaire

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *