Furlan: le point sur la rumeur

Vous n’avez probablement pas échappé à la rumeur, des bruits de couloir annoncent Jean Marc Furlan sur le banc grenat la saison prochaine. Quel crédit y accorder ? Nous avons voulu faire le point sur la situation de Furlan et sur celle du staff Messin.

Les faits :

Le contrat de J-M Furlan à Brest se termine à la fin de la saison. Les Bretons semblent solidement ancrés à la deuxième place du championnat et peuvent commencer à envisager la montée en ligue 1. D’après plusieurs sources, la direction Brestoise aurait proposé à son coach une prolongation pour une saison dans le cas où le club resterait en Ligue 2. Denis Le Saint, président du club a ensuite précisé qu’en cas d’accession en Ligue 1, la proposition serait d’une saison également mais avec une option de prolongation d’une année supplémentaire en cas de maintien.

Ces propositions semblent ne pas satisfaire le tacticien, qui a fait entendre son point de vue dans divers médias ces dernières semaines, estimant que son lien avec le club et les supporters après trois années sur le banc méritent plus que cette prolongation précaire.

Du côté de la direction Brestoise il a également été annoncé qu’un rendez-vous est prévu à la fin du mois de Mars pour poursuivre les négociations.

Article dans « Le Télégramme »

 

À Metz ? Vraiment ?

La première trace de rumeur semble venir d’un compte Twitter dont la crédibilité n’est pas vraiment établie, depuis les murmures se sont intensifiés et la presse s’est emparée de l’affaire.

Force est de constater que Metz n’est pas la seule ville citée dans le cadre de ce flou contractuel. L’Équipe et France Football l’annonçaient d’ailleurs il y a quelques jours du côté d’Auxerre. D’autres médias l’envoient à Lens, certains à Lorient… En définitive chaque média local, proche d’un club candidat à la montée y va de son petit morceau de rumeur.

 

Article dans l’Équipe
Article dans France Football

 

 

Face à l’ampleur de l’incendie, il y aurait peut être fallu appeler les pompiers et  recentrer l’attention sur les résultats sportifs afin de commencer par garantir la montée du côté du Stade Brestois, seulement Furlan lui-même a choisi de rajouter de l’huile sur le feu, en confirmant certains contacts et les propositions qu’il a pu recevoir, via un article dans Ouest France. Dans celui ci, il détaille son ressentiment vis à vis de la proposition de son équipe actuelle et annonce que certains autres sont prêts à le signer sur le long terme…

 

Article dans Ouest France

 

 

Du côté Messin, la rumeur a rapidement fait son petit chemin, sur les réseaux de supporters et elle est bien sûr passée par Le Républicain Lorrain, qui l’a accueillie, comme nous, avec un certain scepticisme.

Article dans Le Républicain Lorrain

 

La situation particulière du banc Messin aurait pu attiser la rumeur, si le club à la croix de Lorraine n’avait pas renouvelé sa confiance envers Fréderic Antonetti en Décembre dernier, lorsque ce dernier avait souhaité quitter ses fonctions en raison de sa situation personnelle. Le tacticien Corse semble d’ailleurs avoir la faveur des supporters et des joueurs et malgré les difficultés qu’il rencontre, tous espèrent le voir continuer son travail pour les deux prochaines saisons sur lesquelles son contrat s’étend. De plus, les résultats sportifs donnent la priorité à la continuité plutôt qu’au bouleversement, avec en ligne de mire un potentiel titre de champion et une montée en Ligue 1.

 

Les raisons de la rumeur

D’après les informations glanées au moment où nous écrivons ces lignes, aucune des pistes évoquées ne semble mener à grand-chose. Ces bruits de couloir ne bénéficient en réalité qu’à une personne : Jean Marc Furlan, qui gonfle ainsi sa côte, montre son attractivité, attise la grogne des fans Brestois envers le management et pourra donc se présenter aux négociations de fin de mois dans une position très confortable. Est ce que cette stratégie sera payante ? Difficile à dire pour le moment, mais les rumeurs risquent de continuer aussi longtemps que le feuilleton n’aura pas été stoppé par une annonce claire du côté du Stade Brestois.

En tout cas, malgré la poussée médiatique, ce n’est probablement pas à Metz que l’intéressé a le plus de chance de poser ses valises la saison prochaine.

 

Article: Matthieu Henkinet

 

Les articles cités:

Photo à la une: Ouest France – Philippe Renault