France Féminine Militaire – Allemagne : A sens unique !

Tout était réuni ce Dimanche pour passer une belle journée autour du ballon ovale au stade de La Grange aux Bois. L’équipe de France Féminine Militaire affrontait l’Allemagne tandis que l’équipe Espoir et l’équipe A du Rugby Club Metz Moselle étaient opposées à Genlis.

 

Le public a répondu présent à l’appel du beau jeu ce Dimanche. La venue de l’équipe de France Féminine Militaire et une nouvelle rencontre au sommet du classement de Fédérale 3, ont appâté nombre de curieux, qui arpentent très tôt l’abord des terrains. La première rencontre qui leur est proposée est celle qui oppose l’Équipe de France Militaire Féminine à l’équipe nationale Allemande.

 

 

 

La rencontre est précédée d’un protocole officiel ou sont diffusé les hymnes et présentés les acteurs et actrices de la partie et après quelques minutes ce n’est pas sans impatience que les Allemandes donnent le coup d’envoi.

Les Françaises se montrent très vite conquérantes et obtiennent une mêlée dans le camp adverse. Elles perdent la balle à plusieurs reprises mais la récupèrent systématiquement jusqu’à inscrire le premier essai de la partie a la 5ème minute. La transformation ne passe pas : 5 – 0
Les Bleues passent très proche de doubler la mise une minute plus tard mais se rendent coupable d’une faute de main. Ce n’est que partie remise puisque suite a un hors jeu elles parviennent à marquer en percussion sous les poteaux à la 11ème minute. Cette fois c’est transformé : 12 – 0
Sur le retour au centre du terrain on entend une joueuse scander à d’autres « 0 à 0 ! On joue comme à 0 – 0 ! ». Les intentions sont claires et on peut déjà apprécier l’état d’esprit qui anime cette formation.
Le jeu semble se calmer malgré tout et n’est marqué que par une pénalité obtenue par les Militaires en plein axe mais un peu lointaine : loupée.
Les Allemandes parviennent à s’installer dans le camp opposé mais les Françaises sont intraitables et sanctionnent chaque erreur, à l’image d’une joueuse qui profite d’une perte de balle pour traverser le terrain et foncer à l’essai. C’est transformé : 19 – 0

 

Les Allemandes font preuve d’un coup d’orgueil à la 21ème et développent enfin leur rugby. Une joueuse perce le rideau défensif français et semble promise à l’essai mais elle se fait reprendre sur le fil. On ne passe pas !
La défense Bleue tient bon mais les Allemandes redoublent d’efforts pour ouvrir leur compteur. Au bout de 10 minutes de travail défensif acharné, les militaires se dégagent enfin et la récompense ne tarde pas puisqu’une poussée collective permet à la numéro 8 d’aplatir dans le coin à la 35ème minute. La transformation est manquée : 24 – 0.
A la faveur d’une dernière attaque avant la mi temps, une joueuse française perce mais se retrouve isolée face à 4 Allemandes. Dans un tour de passe passe, elle parvient a passer la balle avant de se retrouver à la conclusion quelques secondes plus tard. La France domine, mais le jeu au pied est bien mal ajusté, la transformation ne passent pas : 29 – 0 à la mi temps

Alors que les Allemandes retournent au vestiaire, les Françaises restent au centre du terrain. Rigueur militaire oblige, elles seront en place sur leur ligne bien avant le retour de leurs adversaires du jour. Il y a de quoi être impressionné par cette détermination. Cela se traduit par un démarrage fort mais la conclusion n’y est pas. Les équipes se neutralisent au milieu de terrain pendant plusieurs minutes avant que les allemandes ne se remettent grignoter du terrain. Les Françaises résistent à hauteur des  22 mètres mais loupent un coup de pied qui aurait pu les sortir d’affaire. Une contre attaque finit par se dessiner mais un en avant vient gâcher l’occasion à quelques mètres de l’en but adverse.
Une mêlée finit par permettre aux Françaises de reprendre leur marche en avant. L’essai est transformé à la 54ème minute :  36 – 0.La tempête est passée et les Allemandes ne peuvent plus résister, les bleues enfoncent le score à la 57ème, la 66ème, la 69ème et pour finir à la 79ème. Le jeu est monopolisé et les essais pleuvent à la passe, par la vitesse, en force, sur mêlée… En revanche les coups de pieds sont tout bonnement scandaleux et finissent par être assumés en fin de mi temps, un petit manque de sérieux bien vite pardonné quand on observe la marque : 56 – 0 et victoire Française !

S’en suit une belle célébration avec le public avant d’ouvrir la voie aux adversaires du jour dans le plus grand fair play que l’on ne retrouve qu’au rugby, via une haie d’honneur. Cette rencontre entre l’élite des joueuses militaires Françaises et l’équipe nationale Allemande n’aura pas été la plus équilibrée de l’année, mais elle aura présenté au public venu en masse un spectacle sportif éclatant.

 

 

Pour retrouver notre récit du second match de la journée, entre le RC Metz et Genlis, cliquez ici.

 

La galerie du match :

 

Rédaction : Matthieu Henkinet
Crédit photo : Matthieu Henkinet