Fox & Junior passent à table ! [L’humeur de Fox Mulder]

Ce texte, comme à chaque fois, se veut humoristique et « second degré ». Il ne reflète pas, ou alors qu’en substance, les pensées des auteurs. Les personnages fictifs qui y prennent vie, utilisent parfois (souvent) un langage châtié et vulgaire. Il s’agit bien entendu de parodies, de blagues potaches de mauvais goût et d’une beauferie totalement assumée, à travers un humour noir qui peut, certes, choquer les plus sensibles de nos lecteurs. Mais c’est le propre de la liberté d’expression, pour laquelle certains ont donné leur vie. Aussi, pour ces raisons, les humeurs de Fox Mulder sont réservées à un public majeur et averti.

Salut à toi ! Aujourd’hui, c’est une humeur un peu spéciale que je te propose… Une humeur à 4 mains avec Junior, mon fils spiritueux.

Je me devais de l’inviter à écrire avec moi. La raison est simple : il déprime en ce moment, il a besoin de soutien. Sans doute une histoire de cul, j’en suis pas sûr, mais je vais vite le savoir. En tout cas je ne serais pas un bon père si je lui changeais pas un peu les idées.

Depuis que j’ai repris mon job d’humeuriste, et que j’enchaîne les articles à 4000 mots, il semble se cantonner à faire des petites flashs news, et pire, il parle de tennis, de Hand et d’autres sports un peu gays dont tout le monde se fout.

(Tu vois là par exemple, j’sais pas si je vais pouvoir la garder la phrase-là, Wait and see…)

Samedi soir, pour remettre dans le contexte, Junior est venu mangé à la maison avec des membres éminents de Let’s Go Metz, Julien B. aka Symphorien57 (The star from twitter), et Kev’ notre patron et censeur préféré. Je me suis dit que pour fêter ma présence sur la gazette de Saint Symph, j’allais leur faire la pasta… Bon je t’avoue que j’avais d’abord pensé à la VV, mais un plat de pâtes me revenait moins cher.

– Fox : Fils, tu peux aller remuer la sauce stp ?

– Junior : La sauce ? Tu veux dire la sauce Marlène/Roxana ou la sauce des pasta ?

– F : Ah ouais… Sans échauffement ! Putain t’es chaud toi ! Bon Junior, dis-moi tout, comment as-tu trouvé notre FC Metz face au QSG ?

– J : Bof, pas terrible hein. Je ne m’attendais à rien et je suis quand même déçu…

– J : Merci pour l’invitation en tout cas, d’autant que ça va pas fort pour moi en ce moment. On s’enjaille ensemble sur Denzel Curry alors que mon mood actuel me dicterait plutôt d’aller plonger nu dans un lac du Connemara avec la belle Maureen.

– F : Jolie la référence, fils ! Je connais ce sentiment… les nanas… pas évident d’être un mâle blanc cisgenre oppresseur à notre époque. Bon cela dit ce soir on s’en fout, on va parler FC Metz et homophobie, ça te dit ? Allez, je commence, après tout c’est ma rubrique, p’tit bâtard ! (Attention je t’ai prévenu, cette humeur sera peut-être un peu vulgaire et si t’es pas heureux, tu peux toujours aller lire les article de RMC Sport, il est encore temps !).

Vendredi, pour situer l’ambiance, j’étais à nouveau dans le bloc Horda, enfin dans le haut du bloc, avec la vieille garde, les anciens Graoully, les historiques, les vrais mâles alpha, pas les petits blonds décolorés qui pèsent 50kg, fans de l’impact Montréal ou je ne sais quoi (Coucou JC <3). Enfin cela dit j’avais une petite Daenaerys aux yeux bleus près de moi… j’aurais kiffé avoir 20 ans de moins. Bref… Quelle putain de soirée malgré la défaite ! Direct un bon gros pot de fumée, j’ai d’ailleurs perdu 10 ans d’espérance de vie !

– J : J’avoue que l’ambiance était vraiment propre, ça faisait longtemps que le stade n’avait pas été aussi chaud. Le PSG un vendredi soir en prime time, tonton Alex Ruiz et son expert chauve à la voix nasillarde en bord terrain (très important les yards pour faire la différence), tout était réuni pour frapper un grand coup sur la planète foot. Et pas que sur le terrain… Nos amis des GPO l’ont très bien compris avec deux masterclass dévoilées sous forme de banderoles qui ont fait suer une nouvelle fois les gros tas dégoulinant de honte de la LFP.

– F : OK, mais avant de parler homophobie, et puisque tu parles masterclass, je tenais quand-même à saluer celle de Lionel, notre speaker de cœur. Hier soir, il nous a livré une performance d’avant match digne de ses plus grande perf’. Je crois que la dernière fois où je me suis senti aussi mal à l’aise, hormis le dernier Metz PSG où il avait été impressionnant, je crois que c’était… Nan en fait je me souviens plus, les pires malaises je les dois à Lionel Scchhhhhhhhh….Neider ! Et pourtant tu sais que je t’aime mon p’tit Lionel, je te l’ai dit l’an passé dans une lettre ouverte (ICI). Tu avais même commencé à t’améliorer, mais là hier, t’as pété les plombs mon pote. Alors puisque la manière douce ne fonctionne pas, je vais te le dire avec un peu plus de véhémence : Arrête tout mec ! c’est plus possible. Tu ne peux pas nous foutre la honte comme ça à chaque match de gala.

– J : C’est clair qu’il était en grande forme notre Lionel national… Entre ses prouesses et la sono défectueuse on était sur un avant match de niveau Ligue des Champions. Le match en lui-même j’vais en parler plus tard mais avant cela tu voulais revenir sur un sujet qui nous tient tous deux à cœur Fox ?

Pause repas, et une bouteille de vin plus tard…

– F : Les meufs ? Celles qui nous ont brisé le cœur (hips !) Ah non ok… tu veux qu’on parle polémiques ? Pourtant tout a été dit, donc va falloir que j’improvise un truc…

OK, alors, les « PD ». (Rires gras)

Je sais pas si la meilleure défense face aux accusations de Marlène & Co soit le classique « J’ai des amis homos… ».

Et pourtant…

Pourtant oui, au FBI je bosse tous les jours avec un mec homo (Skinner), marié à un autre homo (ouai je sais c’est logique, mais tais-toi stp, réfléchis en silence), et cette semaine on a même pleuré ensemble car il vient d’avoir son agrément pour son adoption. Ouai je te promets, ils vont avoir un petit mioche, et c’est trop beau.

Nan, il l’a pas commandé sur un catalogue de fils de pute avec des gosses du Laos en mode Madonna, nan là c’est un petit minot du cru Lorrain, que la vie a décidé d’emmerder dès la naissance. Donc c’est un sauvetage si tu veux, tu vois ce que je veux dire ? Donc voilà cette semaine je me suis ému pour ça, parce que mon pote allait adopter et être papa. Et pourtant, hier soir je suis rentré chez moi, et je me sentais sale, j’étais devenu homophobe. Dingue n’est-ce pas ? La semaine tu es plein d’émotion, plein de sensibilité, ton collègue est génial, tu partages avec lui ses problème de PD (il aime parfois se qualifier lui-même ainsi), pis d’un seul coup, le weekend, tu vas au stade, et tu insultes les supporters adverses d’enculés, tu le fais depuis 30 ans, (Ouai t’as commencé tôt parce que t’es un peu thug au fond) et pis tu apprends dans la presse que c’est homophobe de dire enculé. Donc t’as plus le droit, sinon M. l’arbitre arrête le match. Mais tu peux pas t’empêcher, parce que pour toi c’est pas grave, c’est le folklore. Mais non, Roxana et Marlène ont décidé que dorénavant t’avais plus le droit de dire PD ou enculé, parce que sinon t’étais un putain d’enculé d’homophobe. Enfin non homophobe tout court. Bordel je vais avoir du mal. Donc voilà, me voilà bien emmerdé fils. Je sais plus comment réagir, je suis perdu.

– J : C’est beau en effet Padre… Tiens j’allais t’en parler de cette bonne vieille Roxana Tatarusanu, notre chère ministre des sports qui n’hésitait pas à mouiller sa culotte de bain pour les performances en bassin de Florent Manaudou.

Enfin bref c’est pas le sujet, il y a bien trop de choses à reprocher à cette dame pour s’attarder sur sa médiocre carrière de consultante sur France TV.
Parlons plutôt de ses agissements, et de ses non-agissements en tant que ministre. Au-delà d’être trop occupée à faire la guerre aux ultras, cette bonne chère Rox-anale se gargarise de « promouvoir » le handball féminin en allant faire la manche aux feux rouges du All Star 2019 [A lire ici]. Mais cette dernière n’a pas daigné commenter l’arrêt de la couverture télévisée de notre première division nationale, le tout en s’attribuant les lauriers du « progrès du sport féminin ». Sans oublier les déplacements politiques de notre ministre des sports au Qatar, pays où l’homosexualité est passible de la peine de mort. Alors en définitive chère Roxana, vous feriez mieux de nettoyer votre pare-brise avant d’aller nettoyer celui des ultras qui font face de jours en jours à une restriction honteuse de leurs libertés.

– F : Surtout que des homos chez les ultras, y en a, et ils sont absolument scandalisés par cette politique mensongère. Mais bon nous sommes qu’au tout début de cette histoire, alors on va arrêter d’en parler pour le moment et se concentrer sur le football.

Le match. De ce que j’ai vu, et crois-moi j’en ai vu… très peu. Le QSG sans Mbappe, Neymar et Cavani, c’est pas si ouf. On n’a franchement pas été ridicule, et limite je trouve que c’est mal payé, sachant qu’on a pris deux buts sur CPA, alors que Diallo a fait trembler Jean-Louis Bouffon au moins 2 fois !

– J : Il a pas joué Bouffon, bouffon !

– F : Oui bah écoute, comme je t’ai dit j’ai pas vu grand-chose, et l’actu du QSG je m’en bats la race, j’suis pas un de ces couillons de footix lorrain qui fait la queue devant la Citadelle pour un selfie avec Verratti !

https://www.republicain-lorrain.fr/sport/2019/08/31/ces-messins-qui-n-ont-pas-que-du-sang-grenat

Bon ok je te fais marcher, en vrai je le savais parce que je suis fan de la Juve ! Quelle équipe… Je kifferais tellement les voir à Metz ! « Je suis messin, jusqu’à ce que la Juve vienne jouer à Metz ! »

– J : Ces gens m’horripilent, ils ont clairement leur place au FC Procuration. Mais bon je vais me faire petit sur ce sujet car je ne te cache que j’ai eu une incontrôlable érection quand Filip Kostic poutra les alsachiens jeudi dernier en Europa League, d’un coup franc phallique, et qualifia l’EINTRACHT FRANKFURT pour la suite de la compétition et ainsi mettre dans une sauce épaisse Frank Leboeuf et Gilbert Grivois, les commentateurs du PMU de RMC.

Enfin bref… Parlons du match un peu.

La compo :

Exit Zlatan Ibrahima Niane, Victorien Gangbang et Japhet N’Doram. Retour dans le XI d’Habib Maiga, Farid Boulaouane et du Roc de Bamako (copyright TJG) Mamadou Fofana.

Les Grenats débutent le match avec envie, poussés par le public chauffé à blanc. Malheureusement, un pénalty rapide vient tuer dans l’œuf les intentions messines. Angèle Di Maria balance son quoi dans la cage d’Oukidja pour porter le score à 1-0.

La suite on la connaît, avec la banderole qui fit arrêter le match quelques instants à la 21ème minute. Le délégay menaça même de son doigt boudiné et arrogant de faire perdre le match sur tapis vert au FC Metz (la tribune Est déploiera une banderole du même type en 2ème mi-temps). On marche sincèrement sur la tête.

Le match reprend alors, sans que Metz n’arrive à emballer la rencontre. Le Paillasson Saint-Germain maitrise le match à son rythme, sans réellement se mettre en danger, et va porter l’estocade sur la tête des Grenats. D’un coup franc astucieusement frappé, la lesbienne Verratti place parfaitement le ballon sur la tête d’Eric-Maxim Chipo-Merguez. 2-0

Le deuxième acte ne sera qu’un simulacre de football, tant le FC Metz ne parvint pas à mettre à danger le P Hesse G, si ce n’est sur quelques initiatives personnelles de Sweet Sweet Habib Diallo.
Seule l’entrée de Marvin Gakpac à la place de Capi Cohade aura amené un réel plus dans l’envie et la prise de risques.
En revanche Vincenzo il faut qu’on parle, elles sont passées où tes cojones mec ? T’as exclu l’idée de faire jouer Cohade et Gakpa ensemble ? Gros je t’ai beaucoup défendu mais si tu continues comme ça on va pas s’en sortir. Réagis mec !

Voilà c’est à peu près tout ce que j’ai à dire sur ce match, avec un FC Metz pas déshonorable mais qui a beaucoup trop respecté un PSG privé de joueurs clés.

Merci pour l’invitation Fox, c’est un grand plaisir de venir te voir comme à chaque fois en Zone 51 pour partager les penne au pecorino avec toi (et non la péné, hein Marlène ?).

– F : Je t’en prie fils, t’as vu c’est bon le pecorino hein !? C’est pas du parmigiano de PD !

Fox & Junior