Erreurs malencontreuses…

J’ai bien regardé la définition du mot « humeur » et j’en ai retenu plusieurs notions :

« Disposition affective fondamentale allant de la gaieté à la tristesse« .
Tiens donc…

« Bonne humeur, belle humeur disposition passagère à la gaieté, à l’optimisme. »
Genre comme quand t’arrives à 2/3 jours de recevoir ta foutue paye et que t’es pas encore dans le rouge?

« Mauvaise humeur, méchante humeur disposition passagère à la tristesse, à l’irritation, à la colère. »
Ah oui voilà, c’est ça.

Pourtant
Si je l’avais écrite mercredi après-midi, à quelques heures du match de coupe contre Caen, nul doute que cette humeur eût été positive, pleine de papillons, de ptits chiots et de chatons.
C’est trop mignon les chiots, les chatons.


[Pour te situer, avec mon acolyte de Let’s Go Metz, nous étions reçus au siège du club par la cellule de comm’, afin d’interviewer la meilleure… buteuse(?) buteur-e(?)…attaquante de l’équipe féminine qui est, je te le rappelle (espèce de sexiste) première de son groupe, elle.
Autant dire que t’as intérêt à lire l’interview dans quelques jours quand il sortira sinon t’es vraiment qu’un putain de misogyne.]

Et même
Si j’avais écrit mon humeur après la séance de tirs au but de mercredi, ce n’est pas impossible que la teneur eut été encore différente.
Pas forcément ultra vénère, parce que personnellement la performance de Metz en coupe de France, j’me la taille en biseau, voyez.


Ce genre de scénario à la con, tellement vu et revu à Saint Symph, c’est triste et éprouvant quand il y a un réel enjeu.

Mais là… il ne s’agissait après tout que d’une place en 1/4 pour se faire éclater la rondelle par les pleureuses de l’OL, et se rajouter de la fatigue inutile.

Et ça, No l’âne Roux, Jason Statham, Emmanuel Ruisseau et Rachid Boulaouane l’avaient très bien compris.
D’ailleurs, c’est peut-être pas la peine de revenir sur l’œuvre de Rachid pendant la séance de TAB, ou même pendant le match avec ses passements de jambes inutiles et ses « pssshhhh » comme au city stade :

 

Malheureusement, j’ai décidé d’écrire mes conneries uniquement pour les matchs de championnat.
Du coup aujourd’hui, c’est mauvaise humeur, irritation, colère, et sa grosse mère la schlampe.
(C’est un vrai mot, dis-le avec l’accent c’est encore mieux.)

Montpellier Hérault Sport Club.
Notre bourreau du jour.
Et l’arrivée remarquée de ses ultras après le coup d’envoi:

L’équipe emmenée par Michel le zakarien était arrivée quelques heures plus tôt avec la ferme intention de nous casser les burnes, et de nous empêcher d’être heureux.
Après avoir trouvé une place derrière Saint Symph, le staff et les joueurs Héraultais enfilaient leur tenues dégueulasses. Avec du recul je me dis que c’est peut-être ça qui a troublé les grenats.

Le tour-bus des Montpelliérains, garé derrière la tribune Sud.

Pas grand chose de positif à retenir de ce match de daube.
Bioman (force jaune ce soir) nous a sorti des arrêts from outer space et nous a évité une nouvelle humiliation.


Hantz n’a compris qu’à la 35ème minute que Mandjeck était un fumiste.
Fallou est le frère caché de Patrice Evra (Nul, nul, nul…).
Coco l’asticot avait la grippe.
Palmieri. (Fin de la blague)


NR9 n’a pas voulu marquer son 10ème but ce soir, de peur d’être retenu en équipe de France et de devoir partir en Russie.
Emmanuel Ruisseau est devenu inutile depuis qu’il a coupé ses cheveux.
Tout ce petit monde avait laissé les clefs à Mollet pour espérer marquer et sonner la révolte. Mais ce ne fût pas suffisant.
(Clef à mollette, tu l’as?)

Y avait rien. C’était un vrai retour aux sources, vers l’ère Philippe Hinschallah.
Pas de centres, pas de débordements, des frappes non cadrées, des passes non ou trop appuyées, des contrôles du genoux, de la passivité dans le pressing, aucune agressivité.

Tout pour donner raison à l’Equipe.fdp, au Monde.ftg et au Phocéen.con qui nous avaient tous 3 gratifiés « en raison d’une erreur malencontreuse » du logo « chèvres de M. Serin » et ce, à quelques jours d’intervalles.
Un pur hasard d’après Rémi Alezine, l’ami très sport sur ce coup-là.

Quoi qu’il en soit, après ces 2 piètres prestations, c’est difficile de leur donner tort, tellement nous nous complaisons dans notre situation de risée de la ligue 1.
Et comme si ça ne suffisait pas, on a un des pires publics de France.


Pas foutus de remplir le stade alors qu’on joue un 1/8ème de final à la maison. Pourtant la FFF avait fait l’effort de ne pas mettre le match à 07h le matin.
Pas foutus de remplir le stade alors qu’on joue le maintien, qu’on avait relevé le niveau depuis quelques matchs. Pourtant les efforts de la direction pour rendre Saint Symph plus agréable et plus festif ne sont pas négligeables. Le filet n’a pas été remis en Est haute, le public peut de nouveau apprécier le film en HD.

Ceci étant, on a le public qu’on mérite…
Ou alors, on a l’équipe qu’on mérite… A toi de voir.

Niveau classement, ça ne bouge pas, on reste dernier, on ne recolle pas, on ne recule pas non plus car devant ça perd aussi.

Une nouvelle carte de grillée, il n’en reste plus beaucoup.

Vivement le retour du Roi.
Dossevite, et le plus vite possible.

Fox Mulder

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *