Comment vivre sans Habib Diallo ?

Samedi dernier lors de la réception de Toulouse, qui s’est soldée par un frustrant match nul 2-2, Habib Diallo a inscrit son 6ème but en 8 matchs de Ligue 1. Mieux encore, l’avant-centre messin est co-meilleur buteur de Ligue 1, à égalité avec le lyonnais Moussa Dembélé et le lillois Victor Osimhen. Pas rien donc.

Mais n’est-ce pas là l’arbre qui cache la forêt ? En effet, si 6/8 est le ratio buts/matchs de Diallo, c’est aussi la part des buts inscrits par Habib dans le total buts du FC Metz cette saison. La dépendance est flagrante.

Ce samedi, Metz a pu faire l’amère expérience de la vie sans Habib Diallo. Le capitaine du moment est sorti sur blessure après un coup reçu sur le péroné lors de l’ouverture du score précoce des Grenats. Diallo a passé des examens qui n’ont rien révélé de grave, il est toutefois incertain pour le déplacement à Brest, où il a été prêté avant d’exploser à Metz la saison dernière.

Le goleador maison a été remplacé par son « petit frère » sénégalais Ibrahima Niane qui, le croyait-on sur le moment, offrait la victoire sur penalty au FC Metz, avant qu’un manque de concentration coupable en toute fin de match prive les Grenats d’un succès qui aurait fait énormément de bien au classement.

Ibrahima Niane, un remplaçant crédible ?

Niane

Il faut se rendre à l’évidence, Ibrahima Niane n’est pas (encore) Habib Diallo. Mais tout laisse penser que la gâchette de Mbour a les qualités pour aider le FC Metz en Ligue 1 cette saison. Tout juste âgé de 20 ans, Ibrahima Niane entame déjà sa troisième saison dans l’effectif professionnel du FC Metz, sans jamais quasiment être passé par la case réserve. Après de belles promesses lors de sa saison « rookie », Niane a confirmé les espoirs placés en lui la saison dernière en Ligue 2 en finissant deuxième buteur du club (derrière l’inévitable Habib Diallo) en inscrivant 10 buts en 30 matchs, dont à peine 13 titularisations. Le numéro 7 messin s’est révélé être un joker efficace mais ne pourra pas remplacer à lui seul la production de Diallo. Ibrahima Niane reste cependant un des attaquants les plus prometteurs de Ligue 1 (1999) et c’est un bonheur pour un coach de l’avoir dans sa rotation, certains lui voient même un potentiel supérieur à Habib Diallo, c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

L’interrogation Opa Nguette

Nguette

Un Niane seul ne peut remplacer Habib Diallo. C’est pour cela que les regards se tourneraient vers Opa Nguette. Farid Boulaya faisant les frais de la montée en puissance d’Adama « Noss » Traoré qui tend à se rendre indispensable dans le système messin, Opa Nguette est désormais le seul survivant des ailes gagnantes messines de la saison dernière. Son profil assez hybride (l’ailier sénégalais rentre beaucoup dans l’axe cette saison) laisse penser qu’il est le candidat idéal pour occuper ce rôle de 9,5 en soutien d’Habib Diallo ou Ibrahima Niane. Toujours intéressant dans les différences qu’il peut faire dans le jeu, un problème persiste pour Opa Nguette : faire la décision. L’ancien valenciennois n’a pas encore trouvé le chemin des filets cette saison mais a tout de même délivré une passe décisive. Dans ce nouveau rôle plus axial, Opa Nguette doit se montrer plus décisif si le FC Metz se voit privé d’Habib Diallo à l’avenir.

La carte Thierry Ambrose

Ambrose

Recrue phare de l’attaque du FC Metz cet été, Thierry Ambrose semble être le 3ème choix en attaque derrière Diallo et Niane. Pouvant évoluer sur un côté comme dans l’axe, Ambrose pourrait se sentir comme un poisson dans l’eau dans le nouveau système de Vincent Hognon. Il semble être un concurrent crédible à Opa Nguette et pourrait le supplanter si ce dernier ne se montre pas plus décisif malgré son importance dans le jeu. Rapide, audacieux et doté d’une bonne frappe de balle, Thierry Ambrose a montré des choses intéressantes lorsqu’il est entré en jeu cette saison. L’ancien lensois pourrait s’avérer utile si le FC Metz devait vivre sans Habib Diallo.

Ces trois joueurs semblent donc détenir la clé pour compléter l’attaque du FC Metz en renfort d’Habib Diallo mais ce dernier semble à l’heure actuelle irremplaçable. Catalogué comme un simple joueur de surface, penalty merchant (11 buts sur penalty la saison passée) ou bien valeur marchande à capitaliser par beaucoup, Habib Diallo en a surpris plus d’un en ce début de saison. Avec des progrès phénoménaux dans son jeu dos au but et une finition de plus en plus froide, Diallo est en train de devenir un joueur vraiment complet, montrant qu’il peut être l’un des tous meilleurs 9 de Ligue 1, voire plus. Il est littéralement la pierre angulaire du jeu du FC Metz et la vie sans lui serait un véritable casse-tête, sans enlever les qualités des joueurs susceptibles de le remplacer. Pour preuve, Diallo est l’artisan majeur des 8 points glanés par les Grenats cette saison, avec au moins un but lors de chaque résultat positif. Prions donc pour que Sweet Sweet Habib Diallo reste en bonne santé jusqu’à la fin de saison, si le FC Metz ne pointe qu’à la 16ème place avec lui, que peut-on imaginer s’il vient à manquer beaucoup de matchs…

Crédit image mise en avant : FC Metz