5-7 C’est la Champion’s League – L’humeur de Fox Mulder

Salut Robert,
On ne s’est jamais rencontré, et pourtant… je t’ai croisé des dizaines de fois.
A vrai dire, on t’a tous déjà croisé.
Des jeunes raoudis de la Horda en passant par les fidèles de Génération Grenat, des ultras de la Gruppa aux anciens de la Nord basse.
On a tous partagé avec toi des moments d’émotion, des moments de frustration, de la joie, de la tristesse.
« Fifi » dixit tes amis sidérurgistes.
Si ça c’est pas un surnom de bon vivant!
T’as connu Manolo, ses tambours et ses tours de chauffe. Notre mascotte, notre grigri, lui qui nous portait souvent chance.
T’as connu Carmelo, Sylvain et tant d’autres…
Fidèle abonné, tu as vu Metz perdre bien sûr, mais souvent gagner.
Le maintien? Évidemment que t’y croyais.
Pis comme tu l’as dit y a pas si longtemps, si on descend, ce n’est pas une catastrophe.
Tant qu’il y a du beau jeu, tant qu’il y a du cœur.
Le FC Metz ça n’est rien d’autre après tout.
Un club de cœur.
Notre club. Le tien, le mien, le notre.
Avec ton épouse, tu l’as porté en toi pendant des années.
Samedi dernier, tu es parti, laissant ton siège vide à ses côtés.
Tu suivras la fin de la saison avec Bebnowski, Vernier, Felix, et tous les autres, un peu plus haut au dessus des tribunes.
J’imagine que la vue y est imprenable.
L’âme du club, c’est toi.
Aussi, même si je ne te connaissais pas, cette humeur elle est pour toi.

22h22, l’heure idéale pour démarrer une petite review.
L’heure idéale pour ne pas aller se coucher, et se préparer une belle gueule de victime demain matin au bureau.
Mais dans la vie y a des priorités, et je sais que mon chef (Walter Skiner himself) lit mes articles, alors il comprendra, j’en suis sûr.
Et pis, on vient quand même d’en mettre 3 à Sainté!
L’association sportive de Saint-Etienne bordel à cul!
Enfin bon c’est vrai que c’était que les vétérans ce soir qui jouaient, mais quand même, les verts quoi !
Rémi Cabello, René Pâquerette, Cyril Hamouma, sans oublier leur nouvelle recrue Yann M’Vilain !
Les mecs sont pas censés venir s’en prendre 3 chez les derniers de la ligue 1 !

Revenons au début de cette soirée mythique…
Il fait froid, il pleut, y a personne dans les travées, (La LFP, nique bien tes morts et la calotte de tes morts.)
Une petite bière avec les copains de Twitter et quelques raoudis venus se perdre à la brasserie du stade.
Un petit Kebab du palais, formule à 8 euros, frites + boisson. Sans tomates, sans oignons. Sauce blanche sur les frites.
Le ptit café cramé sous la tribune pendant l’échauffement.
Un ptit coup d’œil au parcage visiteur, aux Magics Fans, à moins que ce soit les Green Angels, peu importe, c’est vert ça chante, ça agite du drapeau jamaïquain, c’est beau.

Tout ça c’est super, mais à cet instant précis, j’étais relativement énervé…
Tu vas me dire « mais t’es jamais content !? ».
Alors déjà, je t’emmerde, et pis c’est quoi ces prix pour un match de dernier de ligue 1 qui tente l’opération exploit miraculeux?
C’est toujours scandaleusement élevé.
C’est une honte de briser ainsi le football populaire, donc on ne le dira jamais assez : Serin une chanson! J’espère que tu vas t’étouffer avec ton précieux pognon.


Ah mais oui c’est vrai, on a la masse salariale la plus élevée de l’histoire du club.
Pardon, j’avais presque oublié.

Bref, résultat : stade à moitié vide.
Et pourtant… C’était à nouveau le match à ne pas louper.


Hantz le gris, serviteur du Feu Sacré, détenteur de la flamme d’Anor.
En quelques semaines tu as transformé cette équipe neurasthénique en une communauté de l’anus sur les chemins du Mordor.
Tu as fais de nos joueurs des héros, condamnés à l’exploit, condamnés à nous faire rêver.

– Avez vous déjà vu, Dossevi, la tour blanche d’Ectélion, scintillante comme une flèche de nacre et d’argent, sa bannière flottante dans la brise du matin ? Avez-vous été rappelé chez vous, par le son retentissant des trompettes d’argents ?

– J’ai vu la cité blanche… il y a longtemps…

– Un jour, nos chemins nous y mèneront, et le garde de la tour pourra clamer très haut : « les seigneurs de Saint Symph sont de retour ».

Il n’aura fallut que quelques minutes à nos guerriers pour montrer qui étaient les patrons.
Une véritable orgie d’actions, de récupérations, de possession de balle, des gestes audacieux, une hargne extraordinaire.
Et un penalty transformé par Riviere dès la 13ème minute avant que le roi Dossevi n’aggrave le score 3mn plus tard.

5-7 c’est la champion’s league !
On jouait le maintien ce soir ou une qualification pour la C1 ?
Nan parce que merde, j’ai rarement vu les grenats maîtriser leur sujet à ce point, si ce n’est au siècle dernier.

Je disais justement à un ami qui n’avait pas eu l’occasion de voir le match contre Dijon, que la dernière fois qu’on a vu un numéro 10 de la qualité de « Miiiiiiiiilicevic! », ça devait être à l’époque « d’Aaaaaasanovic! », voire de « Luuuuuubos Kubic ».
A moins que ce ne soit à l’époque de Pjanic?
Bref en tout cas ça finit en « ic ».

Aux côtés de Coco l’asticot, qui a retrouvé son niveau et nous a fait quelques roulettes Zidanesques, bien pépère, l’entre jeu grenat a brillé ce soir.

On a eu une demi frayeur en tout fin de première mi-temps, mais Sam Eiji le brave était là pour assurer nos postérieurs tous mouillés par la pluie de grêle.

Rien ne pouvait nous arriver ce soir, on était trop fort pour les stéphanois.
La 2ème période, certes plus laborieuse, fût malgré tout un pur moment de bonheur.
77′ – Palmieri récupère le ballon.

77′ Milicevic le remet de la tête vers l’attaquant le plus nul du monde, le plus moqué par tous les connards de la terre du milieu, je parle bien sûr de notre Negolan en totale Roux libre qui se fait une joie de marquer son 7ème but de la saison.

Cœur sur toi Nono, t’es vraiment un bon, et les autres on les emmerde. T’entends ça Ouinamax? T’entends Pierre Merguez le Hutt? Nono et l’ensemble des supporters messins, on vous pisse sur la tronche.

Que ce fût beau ce soir…
Difficile de sortir du stade sans entrevoir l’exploit à l’horizon.
J’ai pas dit qu’il fallait s’enflammer, mais soyons sérieux deux secondes:
Si on maintient ce niveau, cet état d’esprit, on va le faire, c’est obligé.
Maintenant on n’a plus le choix, il faut continuer à jouer comme ça.

Et de citer pour finir, une nouvelle fois Tolkien:
« C’est comme dans les grandes histoires, monsieur Frodon, celles qui importaient vraiment, celles où il y avait dangers et ténèbres. Parfois, on ne voulait pas connaître la fin car elle ne pouvait pas être heureuse. Comment le monde pouvait-il redevenir comme il était avec tout ce qui s’y était passé ? Mais, en fin de compte, elle ne fait que passer cette ombre, même les ténèbres doivent passer. Un jour nouveau viendra et, lorsque le soleil brillera, il n’en sera que plus éclatant. C’était ces histoires dont on se souvenait et qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre. Et je crois, monsieur Frodon, que je comprends. Je sais maintenant. Les personnages de ces histoires avaient trente-six occasions de se retourner mais ils ne le faisaient pas, ils continuaient leur route parce qu’ils avaient foi en quelque chose. »

Ayez foi en vous, joueurs messins, parce que nous ça y est, on a foi en vous.

See you soon!

Fox Mulder.
(Merci Symphounet pour les montages)

7 commentaires

  1. Tu es un seigneur Fox Mulder. J’en ai les larmes aux yeux. Il a été incinéré hier am à Thionville. 1000 fois merci pour lui, sa famille et ses amis.

    Respect pour toi.

    Joel

  2. Et je confirme que ton site est rang#1. Ton écriture est aérienne et tout y est très pro. Tu allies le coeur et la technique : la classe.

    Joel

  3. Salut Fox !

    L’épouse de Robert a été très touchée par ton texte. Les collègues ont eu des larmes quand ils ont lu ton humeur.

    Reconnaissance … merci

    Joel

  4. Pour être complet, Fifi travaillait dans le laboratoire qui a hébergé Philippe Guillot quand il passait son diplôme d’ingénieur au cours de sa carrière. Et j’étais moi dans le service qui a vu Philippe faire ses travaux de recherche ;). J’ai bien connu Philippe quoi.

    Amitiés

    Joel

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *